L’importance du choix, du hasard et dudéterminisme dans une vie humaine : citations

Chacun de nous, en jetant un coup d’œil rétrospectif sur son histoire, constatera que sa personnalité d’enfant, quoique indivisible, réunissait en elle des personnes diverses qui pouvaient rester fondues ensemble parce qu’elles étaient à l’état naissant : cette indécision pleine de promesses est même l’un des plus grands charmes de l’enfance. Mais les personnalités qui s’entrepénètrent deviennent incompatibles en grandissant, et, comme chacun de nous ne vit qu’une seule vie, force lui est de faire un choix.

Henri Bergson, L’évolution créatrice

J’ai trouvé la citation ci-dessus dans La Lettre de Philosophie magazine du 20 février dernier. Elle est signée Martin Legros, qui conclut ainsi sa missive :

L’art de vivre est un art de la bifurcation, où il s’agit de se glisser dans la meilleure piste qui se dessine, au carrefour de ce que nous sommes et de ce que la vie nous offre. Un peu comme le ski.

Ces considérations semblent s’opposer à l’idée que le hasard et le destin régissent nos vies, le choix supposant le libre arbitre ou tout au moins une certaine marge de liberté et de débrouillardise. Mais ne sommes nous pas conditionnés dans nos choix, car, comme le souligne Spinoza,

Telle est cette liberté humaine que tous se vantent de posséder et qui consiste en cela seul que les hommes ont conscience de leurs appétits et ignorent les causes qui les déterminent.

Lire le texte complet

… idée que Rémy de Gourmont reprend en l’infléchissant quelque peu dans un extrait de ses Epilogues. Réflexions sur la vie intitulé “L’inattendu” et daté du 15 avril 1906 :

Mais l’enchaînement des causes étant indéchiffrable pour notre esprit, nous appelons hasard tous les événements dont il nous serait impossible, malgré la plus grande attention, de discerner la venue. Ils se forment, ils viennent, mais nous ne le savons pas et ne pouvons le savoir. Il est bon que nous ne le puissions pas. L’action n’est possible que dans une certaine insouciance, et la vie n’est qu’un acte de confiance en nous-mêmes et dans la bienveillance des hasards.

Lire le texte complet

Louis Aragon revient de manière plus poétique sur la question cet extrait dans “Au bout de mon âge”, chanson elle-même extraite du poème “L’été pourri” :

Tant pour le plaisir
Que la poésie
Je croyais choisir
Et j’étais choisi

Je me croyais libre
Sur un fil d’acier
Quand tout équilibre
Vient du balancier

Lire la chanson entière
Lire le poème L’été pourri

Comment ? Ce que j’en pense moi ? Comme d’habitude, mon agnosticisme naturel m’incite à ne pas prendre parti au sujet de réflexions dont la véracité me/nous dépasse de loin. Il est vrai cependant que la réponse du poète me séduit mieux que les autres…

De tout façon, il ne s’agit ici que de proposer quelques citations pour donner matière à réflexion. Mais vous, qu’en pensez-vous ?

Dernière mise à jour 5 avril 2024.



Citer ce billet
Jean Stouff (2024, 23 février). L’importance du choix, du hasard et dudéterminisme dans une vie humaine : citations. Biblioweb. Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vw8r

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.