Autour de l’Intelligence Artificielle (IA)

A l’occasion de deux intéressantes conférences vidéos en ligne concernant l’intelligence artificielle organisées par BibDoc 37 le 11 avril 2024, j’ai glané quelques liens et j’en ai trouvé quelques autre. Je vous les propose ci-dessous, des fois que ce sujet vous intéresse.

Outre les généralités, ils se répartissent selon différentes thématiques :

  • IA et droit, car il ne faut pas oublier que je travail dans une bibliothèque universitaire à forte orientation juridique.

Quant à se demander s’il faut être pour ou contre l’IA, autant poser la même question sur l’imprimerie, la machine à laver ou l’électricité. Pour ne prendre que l’exemple de l’imprimerie, serait-t-elle condamnée pour avoir permis la publication de Mein Kampf ou des Protocoles des Sages de Sion ? Ce qui importe, ce n’est pas la technique, mais l’usage qu’on en fait.

Panorama général

L’article Intelligence artificielle de Wikipédia et ses articles connexes

Intelligences artificielles, objets de curiosité, une série de vidéos d’Arte.

Sites spécialisés dans l’actualité de l’IA :

L’intelligence artificielle, objet philosophique, émissions des 15, 16 et 17 avril 2024 d’Avec philosophie sur le site de France Culture

IA, le mythe du XXIe siècle, hors-série n° 57 de Philosophie magazine.

Saison culturelle BU de Nanterre mars-avril 2022 : L’intelligence artificielle dont plusieurs conférences sont disponibles en ligne :

Autopsie d’une intelligence artificielle, documententaire qui a remporté le prix étudiant de Paris Science 2022. Deux extraits :

Intelligence artificielle, une playliste de Biblioweb en images que j’avais réalisée pour la chronique Androïdes, hubots et autres réplicants :

EMI, IA et bibliothèques

S’adapter entre impératif écologique et pressions technologiques, série de conférences et d’ateliers organisée par BibDoc 37, 4 et 11 avril 2024

Alice Bernard. Les intelligences artificielles en bibliothèque

Dorian Bardavid. Intelligences artificielles génératives : quel impact sur l’univers du livre ?

Christophe Poupet. L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence artificielle.

Loïc Le Roux a proposé un texte d’introduction à cette dernière conférence, lequel se conclue sur ces quatre questions qui résument bien les enjeux :

1. Comment l’IA transforme-t-elle la manière dont nous accédons et interagissons avec l’information ?

2. Quels sont les défis et les opportunités que l’IA présente pour l’Éducation aux Médias et à l’Information ?

3. Comment pouvons-nous utiliser l’IA pour aider à discerner une information fiable d’une information trompeuse ?

4. Quelles compétences devons-nous développer pour naviguer efficacement dans un monde de plus en plus influencé par l’IA ?

Education aux médias et à l’information (EMI) & Intelligence artificielle (IA), organisées par la Cité des sciences et de l’industrie, 22 mars 2024.

Voir notamment ci-dessous la conférence de Divina Frau Meigs (Savoir Devenir) à compléter par son support IA et EMI : Esprit critique es-tu là ? et la brochure qu’elle a réalisée pour l’Unesco, L’autonomisation des utilisateurs grâce aux réponses apportées par l’éducation aux médias et à l’information à l’évolution de l’intelligence artificielle générative (IAG), ainsi que L’algo-littératie pour tous en 10 points.

La conférence IA et éducation organisée par France Université Numérique, 8 et 9 juin 2023 à Pantin :

L’intelligence artificielle dans l’éducation, un sous-dossier de Apprentissage numérique et transformation de l’éducation sur le site de l’Unesco

Aide à la rédaction et à la création artistique

Une chanson composée par l’IA Flow Machines en 2016

Lancé en novembre 2022, ChatGPT permet de répondre à des questions, de tenir des conversations, de générer du code informatique, et d’écrire, traduire ou synthétiser des textes en tenant compte du contexte, et de contraintes telles que le style d’écriture. Voir l’article que je lui ai demandé pour le 1er avril 2024.

ChatGPT permet aussi l’analyse et la génération d’images. Voir ma carte de Nouvel An 2024 et ces quelques exemples :

Rêve de gloire
Villes extraterrestres
Rembrandt

Une “conversation” efficace avec une IA générative passe par des instructions claires. C’est tout un art que je ne maîtrise certainement pas…

Une vidéo de la série Intelligences artificielles, objets de curiosité sur Arte.

En 2022 sont apparus des modèles d’intelligence artificielle capables de créer des images réalistes à partir de descriptions textuelles, comme Midjourney, Stable Diffussion et DALL-E, une étape historique pour le prompt art.

Par Jason Alley et Midjourney. Agrandir l’image

En septembre 2022, Théâtre d’Opéra Spatial, une œuvre d’art générée par l’IA MidJourney, a remporté le 1er prix à la Colorado State Fair. Voici deux extraits d’articles sur ce sujet (j’y ai rajouté quelques liens).

L’intelligence artificielle est capable de performances étonnantes et, dans de nombreux cas, nettement supérieures à l’homme. Le programme Deep Blue d’IBM, qui a vaincu en 1997 le champion du monde d’échecs de l’époque Garri Kasparov dans des conditions de tournoi, en est un bon exemple. Ou encore AlphaGo de Google et DeepMind, qui a clairement battu le Sud-Coréen Lee Sedol au jeu de stratégie complexe de Go en 2016. Sedol est considéré comme l’un des meilleurs joueurs professionnels au monde.

Le fait que l’IA puisse également rivaliser avec l’homme dans des domaines créatifs a longtemps été considéré comme impensable. Après tout, avec les émotions, c’est ce qui nous distingue des algorithmes. Aux États-Unis, une intelligence artificielle a toutefois réussi à remporter un concours artistique destiné aux humains. Au grand dam des véritables artistes.

cf. Pramith sur le site Global-espor. Lire la suite de l’article

Lors de son inscription au concours, Jason Alley avait mentionné que les œuvres qu’il présentait avait été réalisées avec Midjourney, ce qui n’avait pas semblé poser de problèmes. Les autres candidats avaient utilisé des logiciels comme Photoshop et Illustrator pour créer des œuvres d’art numériques, lorsqu’il a annoncé avoir remporté le 1er prix sur twitter grâce à ce procédé, les réactions n’ont pas tardé.

Il s’est alors expliqué sur sa démarche et son travail. S’il n’a pas peint ou retouché lui-même les 3 tableaux présentés, il lui a fallu plus de 80 heures pour trouver les bonnes invites permettant de générer des images mélangeant des costumes de style victorien avec des scaphandres d’astronautes, avec l’éclairage et les couleurs qu’il désirait. Au total, l’IA a généré 900 images, il en a retenu trois qu’il a retouchées avec Photoshop, en a amélioré la définition avec Gigapixel AI avant de les faire imprimer sur toile.

cf. Marie-Claude Benoit sur le site ActuIA. Lire l’ensemble de l’article

Comme on le voit, le travail humain en amont reste important. L’humain n’a pas encore été remplacé par la machine pour la conception de l’œuvre.

Par Kris Kashtanova et Midjourney

Voir aussi Zarya of the Dawn, une bande dessinée réalisée par Kris Kashtanova assistée par Midjourney. C’est la première bande dessinée assistée par une IA à avoir obtenu un droit d’auteur aux États-Unis. Elle a été traduit en 30 langues par la communauté.

IA et droit

Au niveau de l’Union Européenne, il existe des textes règlementant l’usage de l’intelligence artificielle :

Une des conférences de la Saison culturelle BU de Nanterre mars-avril 2022 : L’intelligence artificielle porte sur les enjeux juridiques de l’IA :

En cherchant quelques exemples sur les conséquences juridiques de l’intelligence artificielle, j’avais trouvé cet article de Efrain Fandiño, “Zarya of the Dawn” et l’originalité des œuvres réalisées avec intelligence artificielle. Il se trouve sur le site Village de la Justice où vous trouverez d’autres articles abordant l’intelligence artificielle. Vous pouvez même utiliser une IA pour la recherche. Voici ce qu’a donné ma question articles sur l’intelligence artificielle :

Voici quelques éléments de réponses :

Après avoir analysé votre demande, j’ai sélectionné les trois articles les plus récents sur l’intelligence artificielle publiés par les auteurs du Village de la Justice. Voici les articles :

  1. “Comprendre le futur AI Act européen en 2 minutes” (voir article 1) Cet article explique que le développement de l’IA présente à la fois des avantages et des risques. L’AI Act, proposée par l’UE, vise à promouvoir l’IA tout en l’encadrant. Le texte prévoit des obligations différenciées selon les niveaux de risques, et des sanctions financières peuvent être appliquées en cas de non-conformité.
  2. “L’IA est-elle réellement capable de penser le droit” (voir article 2) Cet article aborde la question de savoir si l’IA est réellement capable de penser le droit. Il souligne que la présentation de l’article a été générée automatiquement par l’intelligence artificielle du Village de la Justice, et qu’elle n’engage pas l’auteur. L’article vise à présenter les grandes lignes de l’article pour une meilleure appréhension de celui-ci par les lecteurs, sans dispenser d’une lecture complète.
  3. “Intelligence artificielle et droit d’auteur (Partie 1) : la protection” (voir article 3) Cet article explore la question de la protection des œuvres créées par l’intelligence artificielle sur la base du droit d’auteur. Il souligne que l’intelligence artificielle est désormais capable de créer de véritables œuvres d’art originales, même si cela peut différer du sens juridique propre du terme.

Veuillez noter que les informations fournies dans ces articles sont basées sur les faits présentés par les auteurs du Village de la Justice (voir article 1)​(voir article 2)​(voir article 3)


Cette recherche ne remplace pas la lecture précise des articles ni le recours à un professionnel habilité à proposer un conseil, un avocat par exemple dans le cadre d’une consultation juridique.

Pour plus d’informations, veuillez consulter les articles utilisés pour répondre :

[1] Comprendre le futur AI Act européen en 2 minutes Par Sabine Marcellin, Juriste. Publié le 30 janvier 2024

[2] L’IA est-elle réellement capable de penser le droit ? Par Bouziane Behillil, Avocat, Juliette Buttin, Hiba Laoufir et Romane Sylvestre, Etudiantes. Publié le 11 avril 2024

[3] Intelligence artificielle et droit d’auteur (Partie 1) : la protection des créations de l’IA Par Tommaso Stella, Avocat. Publié le 28 octobre 2022

Perplexity, le moteur de recherche de l’avenir ?

L’IA utilisée pour la recherche dans Village de la Justice me semble être de la même famille que Perplexity, un nouveau moteur de recherche. Mais je la laisse se présenter elle-même dans cette réponse à la question je voudrais en savoir plus sur perplexity.

Voici un résumé des informations clés sur Perplexity AI, le moteur de recherche alimenté par l’intelligence artificielle :

Perplexity AI est une start-up américaine fondée en 2022 qui a développé un moteur de recherche basé sur l’intelligence artificielle générative.12 Contrairement aux moteurs de recherche traditionnels, Perplexity répond directement aux requêtes des utilisateurs en générant un texte plutôt que de fournir une liste de liens.12

Le moteur de recherche Perplexity utilise une variété de modèles de langage IA, notamment GPT-3 d’OpenAI, Google Gemini, Mistral 7B, Claude 2.1 d’Anthropic et son propre modèle expérimental.12 Cela lui permet d’accéder à des sources d’information plus récentes et de fournir des réponses plus concises et pertinentes.12

Perplexity a levé 126,6 millions de dollars jusqu’à présent et est valorisée à environ 520 millions de dollars.12 Son ambition est de concurrencer Google, qui domine actuellement plus de 90% du marché de la recherche en ligne.1

Bien qu’il soit encore tôt pour dire si Perplexity deviendra le moteur de recherche de demain, il représente déjà une alternative intéressante et crédible aux moteurs de recherche traditionnels.12 La plateforme offre des fonctionnalités avancées comme la possibilité de télécharger ses propres fichiers, d’interagir avec les données et d’organiser ses conversations avec l’IA.3

1https://outilsveille.com/2024/01/perplexity-moteur-recherche-ia/
2 https://www.lexpress.fr/economie/high-tech/ia-perplexity-la-start-up-qui-veut-revolutionner-la-recherche-sur-internet-ZHD2NG2S6VE5HK76OVDSJK3CMU/
3 https://www.blogdumoderateur.com/tools/perplexity/

J’ai posé à Perplexity d’autres questions. Je vous laisse en découvrir les réponses en cliquant sur les liens. Sont-elle toujours pertinentes, “objectives” ? Je vous laisse en juger…

IA et éthique

Sur le site de l’Unesco :

Vers la singularité ?
Fusion homme-machine et émancipation de l’IA

L’hypothèse de la singularité technologique postule que l’invention de l’intelligence artificielle conduirait à des changements imprévisibles pour l’humanité, les intelligences artificielles s’auto-améliorerant et débouchant sur une superintelligence bien supérieure à l’intelligence humaine. Deux pistes s’ouvrent, alors, largement exploitées chez les auteurs de science-fiction.

Union du biologique avec la technologie, la fusion de l’homme avec la machine chère aux transhumanistes annoncerait la naissance d’une nouvelle humanité dotée des capacités analytiques d’un superordinateur et débarrassée des inconvénients du corps biologique, ce qui l’amènerait aux portes de l’immortalité. Voir le personnage de Bugg dans la série Carmen Mc Callum.

Autre perspective possible, l’IA émancipée qui échapperait au contrôle de son créateur pour se retourner contre lui – ah ! le vieux mythe de Frankenstein, que nous retrouvons dans Carbone modifié, Blade Runner ou Real Humans – ce qui est particulièrement inquiétant dans le cas des robots tueurs…

C’est une possibilité avec laquelle nous sommes familiarisé depuis l’invention des robots, et surtout des androïdes, raison pour laquelle Isaac Asimov avait promulgué les trois lois de la robotique. Ceci dit, des IA comme l’ordinateur Hal dans 2001, l’odyssée de l’espace ou l’IA domotique criminelle Dommy dans les séries Travis et Carmen Mc Callum, sont bien plus inquiétantes, car elles ne sont pas limitées à un corps de robot et peuvent prendre le contrôle de tout le réseau informatique local ou mondial.

La création récente d’un ordinateur avec du tissu cérébral humain pourrait être une étape vers l’une ou l’autre de ces hypothèses, tandis que le premier implant cérébral posé sur un patient par la start-up Neuralink d’Elon Musk penche vers le transhumanisme. De toute façon, dans les deux cas, l’avenir de l’humanité actuelle semble en sursis. Reste à savoir s’il compte en décennies ou en siècles…

IA et (science-)fiction

Marie Coris, Natacha Vas-Deyres, Nicolas P. Rougier, en collaboration avec Karen Sobriel. “Intelligence artificielle : entre science et fiction”, The Conversation, 20 novembre 2020.

Rencontre avec Olivier Paquet et Catherine Dufour, écrivains,
animée par Laura Sibony, enseignante à HEC, dans le cadre de la
Saison culturelle BU de Nanterre mars-avril 2022 sur l’intelligence artificielle :



Citer ce billet
Jean Stouff (2024, 15 avril). Autour de l’Intelligence Artificielle (IA). Biblioweb. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w7z3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.