La Généralité de Tours au XVIIIe siècle : administration de l’Intendant de Cluzel (1766-1783) par F. Dumas

François Dumas (1861-1948), professeur d’histoire au lycée de Tours, soutient à la Sorbonne a soutenu en 1893 une thèse de Lettres dont le texte remanié est publié à Tours l’année suivante. Intitulé La Généralité de Tours au XVIIIe siècle : administration de l’Intendant de Cluzel (1766-1783), il constitue le tome 39 des Mémoires de la Société archéologique de Touraine(1).

A noter qu’en 1892 déjà, il avait présentée une note sur un manuscrit de la bibliothèque de Tours ayant pour titre : “Tableau de la généralité de Tours depuis 1762 jusques et y compris 1766” publiée dans le Bulletin historique et philologique du Comité des travaux historiques et scientifiques et portant sur les années précédant immédiatement la venue de Du Cluzel.

M. Francois Pierre Ducluzel Marquis de Montpipeau Intendant de Tours en 1766, peint par Roslin. et gravé par Beauvarlet. Photographie de la reproduction dans l’ouvrage de François Dumas. Voir la gravure originale dans Gallica. Voir aussi une autre estampe des mêmes le représentant en habit de chasse et tenant un fusil.

L’ouvrage publié en 1894 est ainsi divisé :

  • Le premier chapitre (p. 1-9) traite de l’importance de la généralité de Tours. Constituée en 1618, elle est l’une des plus anciennes et des plus étendues du royaume, regroupant trois provinces – le Maine, l’Anjou et la Touraine – divisées seize élections : Mayenne, Le Mans, Laval, Château-Gontier, La Flèche, Château-du-Loir, Angers, Baugé, Tours, Amboise, Montreuil-Bellay, Saumur, Chinon, Loches, Loudun, Richelieu. Celles-ci sont très inégales entre elles comme en témoigne en fin de volume la carte-dépliant d’après celle de Jaillot, géographe du roi.
  • Le deuxième chapitre (p. 10-20) est consacré à François Pierre Du Cluzel (1734-1783), à sa famille et ses relations, Avec ses dix-sept-ans à la tête de la généralité de Tours, à cheval entre les règnes de Louis XV et de Louis XVI, son administration a été la plus longue au XVIIIe siècle(2) et elle aurait pu durer plus longtemps encore s’il n’était pas mort le 9 août 1783.
  • Les sept chapitres suivants (p. 21-391) portent sur les différents aspects de cette administration : administration financière ; administration militaire ; industrie et commerce ; travaux publics ; agriculture ; justice et police ; le régime municipal.

    ____________________________________

    1. Parmi les volumes de cette collection, voir aussi le tome 57 : Pierre Leveel. Le partage de la généralité de Tours et la délimitation du département d’Indre-et-Loire (1787-1790). Tours, 1964. Localisation BU de Tours.
      1. Cf. François Lebrun, “Les intendants de Tours et d’Orléans aux XVIIe et XVIIIe siècles”, dans Annales de Bretagne et des pays de l’Ouest, 1971, 78, no 2, p. 287-305. Voir la liste des intendants de Tours, p. 296-302. Voir aussi la liste sur Wikipédia.


        Citer ce billet
        Jean Stouff (2024, 3 juin). La Généralité de Tours au XVIIIe siècle : administration de l’Intendant de Cluzel (1766-1783) par F. Dumas. Biblioweb. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11rd4

        Laisser un commentaire

        Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

        Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.