Autour des transfuges de classe, de la méritocratie et du talent

Jean Frêne, le conscrit de Longes

Au hasard de mes pérégrinations sur Internet et plus particulièrement sur Youtube, j’ai découvert cette vidéo de l’INA. Il s’agit d’un reportage de la RTF pour l’émission Cinq colonnes à la une. Il y est question de Jean Frêne, un jeune surdoué des mathématiques au destin singulier. Ses capacités intellectuelles exceptionnelles avaient été découverte alors que, jeune ouvrier agricole ayant quitté l’école à quatorze ans, il passait les tests psychotechniques avant son incorporation, ce qui lui valu un sursis exceptionnel pour pouvoir reprendre ses études. Il devint ainsi physicien expert en lubrifications et tribologie.

Dans cette émission où sont également interrogés plusieurs membres de sa famille et de son entourage, il apparaît comme quelqu’un d’éminemment sympathique, simple, modeste. Et moi qui ne suis pas particulièrement militariste, je me prends à penser que sans le service militaire et les trois jours de tests précédant l’incorporation, ses capacités n’auraient jamais découvertes. Issu d’un milieu très modeste, il n’aurait jamais pu espérer faire des études et développer ainsi son talent.

En aurait-il été moins heureux ? C’est une autre question. En tout cas, son entourage semble dubitatif et penser que s’en est fini de sa belle tranquillité. Pour vivre heureux, restons cachés…

Autres transfuges de classe

Comme le suggère Allain Leprest dans “C’est peut-être”, nombreux sont les “Mozart”, “Colette” et autres “Van Gogh” de milieux modestes à être restés anonymes faute d’être nés dans le bon milieu ou d’avoir fait la bonne rencontre.

Pourtant, le Guichet des savoirs rappelle d”autres cas de gens issus de milieux très simples sortis de leur milieu d’origine grâce à leurs capacités intellectuelles depuis la Renaissance. Ils se nomment Thomas Platter, Pierre Prion, Jamerey-Duval, Jean-Baptiste Pollin, Ulrich Bräker.

J’ajouterai, plus près de nous Albert Camus,

…. Jean Genet,

Pierre Bourdieu,

… Edouard Louis

… ou Nathalie Ernaux :

Comme quoi, le transfuge de classe ou transclasse n’est pas une nouveauté.

Par contre, cela reste des trajectoires individuelles exceptionnelles en contradiction apparente avec le reproduction sociale.

Pour LSD su France Cultur, Leïla Djitli fait un voyage transclasse à la rencontre ceux qui passent d’un milieu à l’autre.

Penser les transclasses avec Chantal Jaquet

Il est bon d’écouter à ce sujet les réflexions de la philosophe Chantal Jacquet qui est à l’origine du concept de transclasse. Elle insiste sur les causes concurrentes qui sont a l’origine ou non du passage d’une classe à l’autre. Ses interventions sont passionnantes !

La méritocratie est un mythe et l’héritocratie une réalité

Chantal Jaquet remet notamment en cause la méritocratie , ce mythe commode qui permet de ne pas toucher au système social tel qu’il en considérant que c’est à chacun de construire son destin et non à la société de l’y aider. Un mythe finalement typique des libéraux…

Elle n’est pas la seule à critiquer cette notion ambigüe, comme le montre les documents ci-dessous.

L’ouvrage de Paul Pasquali, Héritocratie, les grandes écoles et les mésaventures du mérite (1870-2020), écouter un podcast de RFI à ce sujet et voir cette vidéo dune de ses conférences :

L’interview du sociologue Pierre Bataille :

La vidéo de la journaliste Salomé Saqué sur Blast :

Et comme on dit, cela fait débat sur les plateaux télévisés…

Le talent existe-t-il ?.

Un mot encore. J’ai parlé plus haut de talent, à propos de Jean Frêne et d’autres transfuges intellectuels et artistique. Et bien figurez-vous que ce terme est à prendre avec quelques pincettes, comme le suggèrent les vidéos ci-dessous qui tournent autour des travaux de la neurobiologiste Samah Karaki – elle intervient aussi dans la vidéo ci-dessus sur le mérite – et notamment de son livre, Le talent est une fiction : déconstruire les mythes de la réussite et du mérite.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Jean Stouff (13 juin 2024). Autour des transfuges de classe, de la méritocratie et du talent. Biblioweb. Consulté le 12 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11t8f


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.