Les jardins anglo-chinois de Georges-Louis Le Rouge

Voici l’œuvre gravé le plus important concernant l’histoire des jardins européens du XVIIIe siècle s’inscrivant dans l’engouement pour les jardins, ou « jardinomanie » sous l’influence du modèle anglo-chinois. Géomètre et cartographe, ingénieur connaissant bien l’architecture civile et militaire, éditeur d’atlas, de récits de voyage et d’ouvrages de topographie, Georges-Louis Le Rouge a publié cette vaste encyclopédie sur le jardin entre juillet 1775 et décembre 1788.

Composé de 21 cahiers, publiés, l’ensemble est formé de 492 vues, dont de très nombreuses planches empruntées à d’autres ouvrages comme l’édition française du livre de Chambers Designs of Chinese Buildings contenue dans le cahier 5. A l’exception de quelques planches signées Le Rouge (comme le Jardin de Roissy) ou les 28 planches du 3e cahier signées Thiéné, on ne connaît pas l’identité des auteurs de la plupart des gravures.

La partie la plus originale constituée par les cahiers 14 à 17 nous révèle en 96 planches les jardins des empereurs chinois : 40 planches du Yuanming Yuan de Pékin, dont les peintures originales sur soie, exécutées sur ordre de l’Empereur lui-même, entre 1736 et 1747, sont conservées à la Bibliothèque nationale de France, et 46 planches des différentes maisons de plaisance de l’Empereur. Ces gravures donnèrent pour la première fois, en Europe, une vision globale et cohérente des jardins et paysages de Chine.

NB : Les paragraphes ci-dessus résument des informations trouvées sur Bibliorare et Connaissance et mémoire.

Rééditions récentes

En 2004, la Bibliothèque nationale de France a publié un inventaire des planches alors que la même année, Connaissance et mémoire rééditait l’ensemble de l’ouvrage.

En 2009 à Nördlingen, Uhl a procédé a une réimpression de l’édition originale avec une présentation d’Iris Lauterbach.

L’édition originale en ligne

La bibliothèque de l’INHA possède les 20 premiers cahiers de l’édition originale. Je n’ai pas trouvé le 21e cahier en ligne, mais des exemplaires de certains cahiers figurent dans d’autres bibliothèques numériques (voir ci-dessous).

Jardins anglo-chinois. Cahier 1

Jardins anglo-chinois. Cahier 2

Jardins anglo-chinois. Cahier 3

Jardins anglo-chinois. Cahier 4

1er ex. INHA

2e ex. INHA

Jardins anglo-chinois. Cahier 5

1er ex. INHA

2e ex. INHA

Ex. Havard University Library

Jardins anglo-chinois. Cahier 6

Ex. INHA

Ex. University of Wisconsin Digital Collections


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *