De l’horrible danger de la lecture

Cette chronique est consacrée à ce vice impuni (?), la lecture. Elle doit son nom à un texte satirique de 1765, dans lequel Voltaitre s’en prend à l’intolérance religieuse et à la censure obscurantiste. Il n’est pas très difficile à trouver sur internet :

sur le site Voltaire intégral [ce site a malheureusement disparu]

dans Wikisources

dans Google livres, voir

Collection complette des œuvres de Mr. de Voltaire, Tome 15 Mélanges philosophiques, Tome 2, p. 499-440 (Genève, 1771)

Oeuvres completes de Voltaire, Tome 46, p. 66-68 (Société de typographie, 1784)

Œuvres de Voltaire, Volume 30, p. 394-397 (Paris, 1792)

Oeuvres complètes de Voltaire, Volume 19, p. 323-324 (Hachette, 1860)

dans Gallica, voir Oeuvres complètes de Voltaire, Tome 26, p. 143-144 (Hachette, 1893),

lecture

Le texte a été réédité récemment, en 2006, aux éditions Voix d’encre, avec divers articles issus du Dictionnaire philosophique, et un article du metteur en scène Hervé Loichemol initialement publié dans Le Monde.

En 1989, Cécile Romane avait repris pratiquement le même titre pour De l’horrible danger de la lecture : aide-mémoire à l’usage des intolérants, livre est malheureusement épuisé dont j’ai trouvé un exemplaire chez un bouquiniste. C’est une anthologie de textes censurés, ou qui ont provoqué de vives réactions de l’Eglise et de l’Etat, de Copernic à Desproges, tels ceux cités ci-dessous, sur lesquels je reviendrai dans de prochaines chroniques.

Jacques-André Naigeon (1738-1810), Le militaire philosophe

Paul-Henri Thiry d’Holbach (1723-1789),

L’abbé Raynal (1713-1796), Histoire philosophique et politique des Indes

Jean-François Marmontel (1723-1799), Bélisaire

Jean Meslier (1664-1729), Testament

Claude-Adrien Helvétius (1715-1771), De l’esprit

Le baron de La Hontan (1666-1716), Dialogues de M. le baron de Lahontan et d’un sauvage dans l’Amérique


Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.