Tous les articles par Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

Le scopitone

En regardant le documentaire Le Café des artistes, j’ai entendu parlé pour la première fois du scopitone. J’avoue que je ne fréquentais pas les cafés du temps où ce juke-box doté d’un écran était en usage. Les petits films destinés à cette curieuse machine étaient réalisés notamment par Alexandre Tarta et Claude Lelouch.

Bibliographie

Jean-Charles Scagnetti. L’aventure scopitone 1957-1983 : histoire des précurseurs du vidéoclip. Autrement, 2010. Sommaire.

Audrey Orillard. « Le scopitone est-il un ancêtre du clip ? »Volume !, 14 : 2 | 2018, 41-54

Sitographie

Le site du Scopitone

Scopitone archive

Un code pour philosophes athées au temps des Lumières

Marmontel dans sa jeunesse recherchait beaucoup le vieux Boindin, célèbre par son esprit & son incrédulité. Le vieillard lui dit ; trouvez-vous au café Procope. — Mais nous ne pourrons pas parler de matières philosophiques. — Si fait, en convenant d’une langue particulière, d’un argot. Alors ils firent leur dictionnaire. L’Ame s’appelait Margot ; la Religion, Javotte ; la Liberté, Jeanneton, & le Père éternel, M. de l’Être. Les voilà disputant & s’entendant très-bien. Un homme en habit noir, avec une fort mauvaise mine, se mêlant à la conversation, dit à Boindin : Monsieur, oserais-je vous demander ce que c’était que ce M. de l’Être qui s’est si souvent mal conduit & dont vous êtes si mécontent ? Monsieur, reprit Boindin, c’était un espion de police. On peut juger de l’éclat de rire, cet homme étant lui-même du métier.

  • Chamfort. Maximes, Pensées, Caractères et Anecdotes, 1796, éd. Ginguené, p. 204.

Les climatosceptiques

Le réchauffement climatique ne fait plus guère de doute : fontes de la banquises et du permafrost, incendies gigantesques en Australie et en Amazonie, montée des eaux qui menacent les côtes et bien des archipels, canicules et sécheresses à répétition, autant de signes de ce phénomène signalé par la communauté scientifique depuis de décennies et qui s’inscrit dans l’action plus globale de l’homme sur son environnement au temps de l’anthropocène.

Il se trouve pourtant, et parfois jusqu’au sommet de certains Etats (Donald Trump, Jair Bolsonaro), des climatosceptiques, ou, comme ils préfèrent se désigner eux-mêmes, des climato-optimistes ou climato-réalistes. Leur scepticisme ne porte pas tant sur l’existence du réchauffement climatique que sur le fait qu’il est lié aux activités humaines. Dès lors, pourquoi vouloir les réguler ?…

Continuer la lecture de Les climatosceptiques

Les ensablés, un blog consacré aux auteurs oubliés

Voici quelques années, j’avais consacré une chronique à l’excellent ouvrage d’Eric Dussert, Une forêt cachée : 156 portraits d’écrivains oubliés.

Or je viens de découvrir sur le site Actualitté une rubrique dédiée à ce thème par d’Hervé Bel : Les ensablés. Je vous invite à lire l’article intitulé quelques idées sur l’oubli en littérature, puis à butiner dans dans les nombreuses chroniques parues depuis octobre 2010.

Lire aussi :

  • les chroniques de Gérard Oberlé dans Lire

Voyage d’un livre à travers la Bibliothèque nationale : propos de bibliophile par Henri Beraldi

Voyage d’un livre à travers la Bibliothèque nationale : propos de bibliophile est un ouvrage d’Henri Beraldi paru en 1893. Bibliophile passionné, l’auteur s’y inquiète des arrivées de livres toujours croissantes et nous convie à un voyage au cœur de la Bibliothèque Nationale.

Une réédition préfacé par Eric Dussert est récemment parue chez Tschann au prix de 8.50 €. Me contenterai-je de la version numérisée de Gallica ou me laisserai-je tenter ?

Pour en savoir plus, lire les chroniques des Ensablés et du Gallicanaute des naines brunes et noires.

La collection « Libertés »

Sans doute les avez-vous remarqué sur les étals des bouquinistes, ces curieux livres au format vertical (9 cm × 18 cm) avec une couverture en papier kraft. La collection Libertés était dirigée par Jean-François Revel. De 1964 à 1972, elle proposait, chez Jean-Jacques Pauvert, puis chez Robert Laffont, des textes engagés et des pamphlets anciens ou modernes d’auteurs venus d’horizons idéologiques très divers. Un modèle.

Continuer la lecture de La collection « Libertés »

Les traductions françaises de Mein Kampf

Comme une nouvelle traduction de Mein Kampf vient de paraître, j’ai pensé qu’il serait intéressant de faire un petit retour sur les précédentes. Pour chacune, je donne la notice bibliographique de la première édition et une brève présentation du contexte de la parution.

Orientation bibliographique et documentaire

Article « Mein Kampf » de Wikipédia

Antoine Vitkine, Mein Kampf : Histoire d’un livre. Paris, Flammarion : 2009. Présentation.

Albrecht Koschorke. Manipuler et stigmatiser : démystifier Mein Kampf traduit de l’allemand et présenté par Christophe Lucchese. Paris : CNRS édition, 2018. Présentation.

Olivier Mannoni, « Traduire Mein Kampf, un combat sans fin », dans Les racines intellectuelles de Mein Kampf, numéro thématique de la Revue d’histoire de la Shoah, no 208 ,‎ mars 2018, p. 351-363. L’auteur est le traducteur de la traduction récemment parue.

Plusieurs émission de France Culture depuis 2011.

C’est quoi « Mein Kampf » ? une vidéo de Brut avec l’historien Fabrice d’Almeida :

Continuer la lecture de Les traductions françaises de Mein Kampf