Tous les articles par Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

Arles selon… Yvan Audouard

Yvan AUDOUARD
1914-2004

Yavn Audouard est Arlésien. Il se proclame même Arlésien depuis 2000 ans. Il a écrit un grand nombre de livres, romans, contes, consacrés à la Provence, une Provence où Arles, Fontvieille, la Camargue tiennent la première place. Dans Les Lions d’Arles, il décrit avec sa fantaisie et son humour habituels un bar proche des Arènes, Le Plaza, et les discussions de ses clients. Le chapitre 3 présente les Lices.

Yvan Audouard. Les lions d’Arles. Paris : Le Pré aux Clercs, 1990.

[en chantier]

Arles selon… Joseph Bard

Joseph BARD
1803-1861

Joseph Bard est l’auteur de plusieurs ouvrages d’archéologie religieuse et de La Vénus d’Arles : lecture du matin. Le texte qui suit est extrait de son Journal d’un pélerin publié par le bureau de l’institut catholique de Lyon.

Joseph Bard. Journal d’un pèlerin : paysages, monuments, récits ; Itinéraire ecclésiastique et artistique de Lyon à Rome. T. 2. [Lyon], 1846, p. 15-16.

Continuer la lecture de Arles selon… Joseph Bard

Arles selon… Joan Baez

Joan BAEZ
née en 1941

Auteur-compositeur, guitariste, chanteuse, Joan Baez a commencé sa carrière en 1959. Elle a utilisé sa célébrité internationale pour faire valoir ses convictions pacifistes. Elle a composé la chanson Marie Flore pour une petite fille rencontrée à l’occasion d’un spectacle donné le 1er août 1970 dans les Arènes d’Arles.

Marie Flore est la fille d’André Bernard, manager entre autre de Manitas de Plata, dont organisa les premiers concerts en France. Avec sa femme, Josy Andrieu, il a accueilli Joan Baez chez eux à de nombreuses reprises (cf. Arles info, 15août 2018).

MARIE FLORE

Paroles et traduction

Traduction du début de la troisième strophe par Marguerite Dubrocard :

Marie, Marie Flore vint m’entendre cette nuit
lorsque je chantais pour les gens d’Arles
Elle se tenait en retrait dans les ombres d’une arène en ruine.

Arles selon… Claude-François Achard

Claude-François ACHARD
1751-1809

Médecin, lexicographe et érudit, il est notamment supervisé un Dictionnaire de la Provence et du Comtat Venaissin. Il est l’auteurd’une Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, villages et hameaux de Provence ancienne et moderne.

François Achard. Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, vallages et hameaux de la Provence ancienne et moderne, du Comté-Venaissin, de la principauté d’Orange, du comté de Nice, etc. , pour servir de suite au Dictionnaire de la Provence. Aix-en-Provence : impr. de P.-J. Calmen, 1787-1788, p. 227-238

Arles selon… Alexandre Arnoux

Alexandre ARNOUX
1884-1975

Membre de l’Académie Goncourt, Alexandre Arnoux est l’auteur d’une oeuvre abondante et variée. Dans un livre de souvenirs, Rhône mon fleuve, il raconte un voyage à Arles. Il y arrive par le car. Un compagnan de voyage, Tréfume Quiqueran, Arlésien lui-même lui décrit la ville, puis Alexandre Arnoux fait le récit de sa promena dans les rues de la cité.

Alexandre Arnoux. Rhône mon fleuve. Paris : Bernard Grasset, 1944, p. 351-358.

Arles selon… L’Arioste

Ludovico ARIOSTO dit L’Arioste
1474-1533

Après des études à Ferrare, Ludovico Ariosto a mené une vie de fonctionnaire au service du cardinal Hippolyte d’Este, puis de son frère Alphonse Ier duc de Ferrare. A partir de 1504, il commence à écrire le Roland furieux, poème contamment remanié qui a connu un immense succès.

Roland, amoureux malchanceux d’Angélique devient fou si bien que les armées chrétiennes risquent d’être battues. Mais il retrouvera sa raison et sa place dans l’armée. Un deuxième aspect est constitué par les obstacles qui s’opposent à l’amour entre le Sarrasin Roger et Bradamante la Chrétienne. Ils disparaitront quand Roger, passé dans le camp des Francs, reçoit le baptême et épouse Bradamante. Enfin la guerre entre Charlemagne et le roi sarrasin Agramant est un autre élément de ce poème. Dans les chants 32, 38 et 39, Arles est au centre des évènements. Agramant s’y étant réfugié, Charles vient y mettre le siège. S’y déroule la bataille décisive dont les nombreux tobeaux dans la campagne proche rappelle la mort des combattants des deux camps.

Roland furieux

L’Ariote. Roland furieux, traduction nouvelle avec une introduction et des notes par C. Hippeau. Paris : Garnier frères, 1876.

Chant 32, III à IX | Chant 38, VII | Chant 39, LXX à LXXII

Arles selon… Joseph d’Arbaud

Joseph d’ARBAUD
1874-1950

Né à Meyrargues, mort à Aix, il à passé des années dans les terres du delta du Rhône. Il est l’écrivain de la Camargue et des gardians (La bête du Vacarès ; Le regret de Pierre Guilhem) et le poète de la la ville d’Arles à laquelle il a consacré le recueil Lou Lausié d’Arles – Le Laurier d’Arles d’où est extrait le poème suivant.

Josephe d’Arbaud. Lou Lausié d’Arles – Le Laurier d’Arles. Paris : éditions de la revue “Le Feu”, 1913.

Continuer la lecture de Arles selon… Joseph d’Arbaud

Arthur Rimbaud : une webographie

Après “Le bateau ivre”, voici une petite webographie sur Arthur Rimbaud.

Sites dédiés à Rimbaud

Deux sites de référence

Ils comportent des biographies,des bibliographies, des anthologies et aussi les deux sitographies suivantes :

Continuer la lecture de Arthur Rimbaud : une webographie

Le bateau ivre : webo-bibliographie

L’an dernier, “Le bateau ivre”, le célèbre poème d’Arthur Rimbaud, a eu 150 ans l’an dernier, comme la Commune de Paris. Cela vaut bien une petite webo-bibliographie, vous ne pensez pas ?

Lire et écouter le poème de Rimbaud

Lire le texte sur les sites suivants

Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud, le poète

Poetica

Wikisource :

Continuer la lecture de Le bateau ivre : webo-bibliographie

Qui suis-je ? Que suis-je ? Suis-je ?

La page blanche de Boulet et Pénélope Bagieu est un exemple intéressant de bande-dessinée dont le personnage principal est amnésique. Pour une fois, c’est une personne ordinaire, banale, pas comme XIII

Qui suis-je ? Telle est la question que (se) pose l’amnésique prenant soudain conscience de son amnésie, question suivie immédiatement de la recherche de son moi passé, une quête pleine d’obstacles et de mystère. Le thème est bien connu de la bande-dessinée, de la littérature et du cinéma. C’est qu’il semble impensable que l’amnésique ne désire pas retrouver la mémoire, cette mémoire conçue comme le fondement de sa personnalité et aussi de sa responsabilité morale et juridique. Je suis mon passé et la conscience que j’en ai me rend responsable des mes actes, tel est le credo commun.

Continuer la lecture de Qui suis-je ? Que suis-je ? Suis-je ?