Archives de catégorie : Thèmes

Les épigrammes de Palladas

À quoi bon la pompe et l’apprêt ?
Nu je suis né, nu je mourrai.

Anth. Pal., X, 53

Donné dans la traduction de Marguerite Yourcenar (La Harpe et la Lyre) , le distique ci-dessus est de Palladas poète grec ayant vécu à Alexandrie vers la fin du IVe siècle et le début du Ve siècle, dont cents cinquante épigrammes environ sont conservés dans l’Anthologie palatine.

Marguerite Yourcenar n’hésite pas à affirmer qu’il était païen, comme la plupart des lettrés de son temps, ces païens confrontés à l’avancée d’un christianisme toujours plus sûr de lui depuis la promulgation de l’édit de Milan par Constantin en 313. Christian Lacombrade est cependant plus réservé sur la question dans un article paru en 1953 dans Pallas. Revue d’études antiques, estimant que les critiques de Palladas contre les moines regroupés en multitudes peuvent aussi bien émaner de chrétiens conséquents. Mais qu’importe après tout, cela n’enlève rien à la beauté et à la profondeurs de plusieurs de ses poèmes marqués par la fragilité de la vie, la fuite du temps…

Pour le lire, vous pouvez feuilleter l’Anthologie palatine où ses poèmes sont dispersés. Sachez cependant qu’en 1851 Marie-Louis-Jean-André-Charles Demartin du Tyrac, comte de de Marcellus avait eu la bonne idée de rassembler ses épigrammes dans le second tome de ses Épisodes littéraires en Orient, accessibles sur Gallica et sur Remacle.

La Lorelei

La Lorelei est le nom d’un rocher dressé au-dessus du Rhin près de Sankt Goarshausen, mais aussi d’une fée, digne héritière des sirènes, qui charme les bateliers imprudents… Certains de ceux qui ont appris l’allemand en leurs jeunes années se souviennent sans doute du poème de Heinrich Heine à propos de cette belle ensorceleuse. Mais connaissent-ils l’ensemble de la légende ? Clemens Brentano en a donné sa version vingt ans avant Heine et Alexandre Dumas la sienne une trentaine d’année après la parution de Das Buch der Lieder (1827). Mais lisez plutôt.

Continuer la lecture de La Lorelei

Communards

Je viens de regarder sur Arte Les damnés de la Commune, remarquable docu-fiction que Raphaël Meyssan a tiré son roman graphique. Du coup, j’ai eu envie d’évoquer les Communards.

Hommes et femmes de la Commune de Paris

Illustres communards sur le site des Amis et Amies de la Commune de Paris

Personnalités sur le site de Michèle Audin

Portraits de communards sur le site de L’Humanité

Ecrits contemporains

La Commune de Paris vue par deux Versaillais et un Communard, une de mes chroniques

Témoignages de communards et Témoignages d’anti-communards sur Gallica > voir le billet intitulé Gallica déroule le fil de la Commune sur le blog de Gallica

Chansons de la Commune sur Wikisource

La semaine sanglante, paroles de Jean-Baptiste Clément, interprétée par Les Glottes Rebelles

Le roi Stevan

Mendiant ayant vécu dans le Vannetais du XVIIIe siècle, le roi Stevan (Roue Stevan en breton) est connu pour ses nombreuses prophéties. En 1891, l’abbé Jean-Marie Guilloux (1848-1900) a publié sur cet étonnant personnage un long article :

  • Jean-Marie Guilloux. « Le Roi Stevan », Revue morbihannaise, vol. 1 1891, p. 51-64, 84-96 et 103-117

Il est accessible en ligne sur Google livres et sur le site de l’association Ram’Dam et une présentation en est donnée sur le site de Christian Souchon.

Ce texte a été réédité dernièrement chez Stéphane Batigne éditeur sous le titre Le roi Stevan, mendiant et prophète.

Réaction païenne et fin du paganisme

Si ce sont des moines, pourquoi y en at-il tant ? et s’il y en a tant, comment sont-ils des solitaires ? O multitude de solitaires qui fait de la solitude un mensonge !

Palladas, Anth. Pal., 384, trad. Fr. Jacob

Voici quelques années, j’avais lu avec un grand intérêt Chronique des derniers païens de l’helleniste Pierre Chuvin. Parmi les ouvrages cités dans sa bibliographie, je signalerai les deux suivants ;

Continuer la lecture de Réaction païenne et fin du paganisme

Quelques ouvrages anciens sur la Chine accessibles en ligne dans Nordnum

En cherchant des versions en ligne de l’ouvrage de Gabriel de Magalhães, Nouvelle relation de la Chine, j’ai trouvé plusieurs autres ouvrages anciens sur la Chine accessibles sur Nordum, la bibliothèque numérique d’histoire régionale du Nord et du Pas-de-Calais.

Continuer la lecture de Quelques ouvrages anciens sur la Chine accessibles en ligne dans Nordnum

La Vie d’un simple par Émile Guillaumin

Dans Nous paysans, remarquable documentaire de Fabien Béziat et Agnès Poirier diffusé hier soir sur France 2, il est un instant question d’Émile Guillaumin, un écrivain-paysan et militant syndicaliste.

Il fut le premier à décrire la condition paysanne de l’intérieure avec notamment un ouvrage paru initialement en 1904, La vie d’un simple, mémoires d’un métayer. Plusieurs éditions sont disponibles en ligne si vous souhaitez les lire :

Continuer la lecture de La Vie d’un simple par Émile Guillaumin

Basil Zaharoff, suite

Dans une précédente chronique voici bientôt cinq ans, j’ai déjà évoqué Basil Zaharoff (1849-1936), célèbre marchand d’armes qui a inspiré Hergé. Et voici qu’à La grande librairie de ce 17 février, Jennifer Richard a présenté son roman, Le diable parle toutes les langues, consacré à ce triste sire qui n’en est pas moins un sacré personnage romanesque. Future lecture sans doute…

Cartes et plans concernant la ville de Tours, ses environs immédiats et la Touraine

La présente webographie comporte trois parties :

  • La première partie, la plus longue, porte sur les cartes et plans de Tours et de ses environs immédiats. Les cartes y sont classées par ordre chronologique.
  • La deuxième donne des liens vers des plans de monuments de Tours.
  • La troisième porte sur les cartes de la Touraine.

Il s’agit surtout pour l’instant de cartes et plans accessibles sur Gallica.

Voir aussi ici dans Kartenportal.ch.

Continuer la lecture de Cartes et plans concernant la ville de Tours, ses environs immédiats et la Touraine