Archives de catégorie : Histoire et géographie

L’Alsace à la veille de la Grande Guerre

En 1914, l’Alsace était non pas occupée mais annexée à l’Allemagne. Les Alsaciens et les Lorrains étaient juridiquement allemands en vertu du Traité de Francfort de 1871, traité reconnu par la France comme par toutes les autres puissances. Ces quarante années d’annexions se sont muées pour les Alsaciens en « accommodement plus tacite que forcé » (Annette Becker). Et ils ne souhaitaient certainement pas devenir l’enjeu d’une guerre mondiale. Ils ne l’étaient pas d’ailleurs. La récupération de l’Alsace-Lorraine n’a pas été à l’origine de la guerre. Elle n’est devenue un prétexte et un but de guerre qu’après son déclenchement. Ainsi, les 13 et 30 mars 1914 se sont déroulés à Mulhouse de grands meetings pacifistes, où sont intervenus ensemble des représentants des différents partis politiques (Centre, démocrates et socialistes) devant des foules estimées à plusieurs milliers de personnes. De même, plusieurs personnalités alsaciennes-lorraines avaient participé au congrès parlementaire franco-allemand de Berne en mai 1913. Le refus d’une nouvelle guerre, l’espoir d’un rapprochement franco-allemand et d’une Alsace-Lorraine pensée comme un pont entre les deux pays sont les grands thèmes abordés lors de ces rassemblements. S’il y avait quelque chose à commémorer, il y aurait là une source d’inspiration. Mais on se fiche de tout cela comme de l’attirance pour la révolution allemande de novembre 1918.

Extrait du blog Le SauteRhin


L’extrait ci-dessus de la petite leçon d’histoire de l’Alsace que Bernard Umbrecht assène au maire de Mulhouse me semble parfait pour introduire les trois premiers chapitres de la série consacrée par l’historien autonomiste Clément Schmitt à l’Alsace de 1914 à 1918.

Continuer la lecture de L’Alsace à la veille de la Grande Guerre

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

L’incendie millénariste

En cherchant sur internet un peu de documentation sur la guerre des paysans, j’ai découvert L’incendie millénariste, un ouvrage qui a pour ambition de traiter du millénarisme depuis les croisades jusqu’aux cultes du Cargo en Mélanésie (voir la table des matière ci-dessous).

Continuer la lecture de L’incendie millénariste

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Deux précurseurs de Thomas Munzer

Voici un mois, à propos de La guerre des pauvres d’Éric Vuillard , j’ai déjà abordé la guerre des paysans (Bauernkrieg) et Thomas Müntzer (ou Münzer ou Munzer). J’y reviens ici en raison d’une de mes lectures actuelles : Thomas Munzer ou la guerre des paysans de Maurice Pianzola.Initialement publié en 1951 et réédité en 1997 aux éditions Ludd, puis en 2015 aux éditions Héros-limite, cet excellent ouvrage fait l’objet sur le blog Dissidence d’un compte-rendu de Jean-Guillaume Lanuque auquel je ne vois pas grand chose à ajouter si ce n’est que ce livre se lit comme un roman tout en étant bien documenté et qu’il est pourvu d’une bibliographie commentée où je pense puiser quelques pistes pour de prochaines chroniques.

Continuer la lecture de Deux précurseurs de Thomas Munzer

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Louis Timagène Houat, auteur du premier roman réunionnais

Les marrons de Louis-Timagène Houat avait été publié chez L’arbre vengeur en 2011 dans la collection L’alambic. Il est réédité ce mois-ci chez le même éditeur dans la collection L’arbuste véhément, toujours avec une préface d’Éric Dussert.

Je m’apprêtais à faire une recherche plus approfondie sur Louis-Timagène Houat, mais finalement la présentation qui en est faite sur le blog de Gallica me semble suffisamment complète. Je me bornerai à présenter brièvement les précédentes éditions des Marrons.

Continuer la lecture de Louis Timagène Houat, auteur du premier roman réunionnais

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La Normandie inconnue, par François-Victor Hugo

Mon précédent billet sur l’oncle du général de Gaulle m’a amené à m’intéresser aux membres divers des familles des littérateurs et autres grands hommes (enfants, parents, frères, oncles, neveux, cousins…) comme je l’avais déjà fait pour Henri de Balzac, le frère d’Honoré. Il en résultera ou non des chroniques.

Pour l’heure, je vous signale La Normandie inconnue. Consacré à l’île anglo-normande de Jersey qui accueillit sous le Second Empire l’exilé Victor Hugo et sa famille, cet ouvrage a pour auteur François-Victor Hugo (1828-1873), le fils du poète, surtout connu pour pour sa traduction des Œuvres complètes de William Shakespear.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

L’unité de L’Alsace, mythe ou réalité ?

Au moment de la création de la région Grand Est, certains partisans de cette réforme plus que discutable ont mis en doute l’existence d’une unité de l’Alsace, la qualifiant de mythe, ceci afin de faciliter sa dissolution dans au sein de la nouvelle entité. Cela semble quelque peu raté, puisqu’il est maintenant question de réunir les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin pour en faire une seule collectivité territoriale :

Continuer la lecture de L’unité de L’Alsace, mythe ou réalité ?

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Langues de France : quelques ressources en ligne ou pas

Voici plus d’un an, je vous avais proposé une chronique sur les accents en français et je m’étais promis de revenir sur les langues régionales dont ils sont les fantômes. Je vais rassembler ici quelques ressources sur le sujet, qu’il s’agisse de sites ou de documents en ligne et de références bibliographiques. Vous y trouverez aussi quelques informations sur les langues non-territoriales et sur celles d’outre-mer.

Continuer la lecture de Langues de France : quelques ressources en ligne ou pas

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La guerre des pauvres

Un petit mot sur La guerre des pauvres, le dernier récit publié Éric Vuillard. Non, il ne s’agit pas des gilets jaunes, encore que la parution de ce mince opuscule début janvier a quelques résonances avec l’actualité sociale de notre beau pays.

L’auteur remonte plus loin dans le temps, à une époque où l’exaspération sociale s’appuyait sur le millénarisme chrétien et l’inversement. La Réforme était à ses débuts et certains prédicateurs exaltés comme Thomas Müntzer tiraient de la Bible des conséquences beaucoup plus extrêmes pour l’ordre social que celles qu’en avait tirées le trop pondéré Martin Luther. L’idée centrale tenait en un mot : égalité. Dans une société hiérarchisée, elle ne pouvait que faire scandale et et fut d’autant plus violemment réprimée que les pauvres, les gueux, les misérables ne se contentaient plus de protester mollement, mais se soulevaient en armes, incendiaient les châteaux, pillaient les demeures des nantis. Telle fut de 1524 à 1526 la guerre des paysans (Bauernkrieg) dans le sud du Saint-Empire romain germanique. Cela se termina mal, très mal pour les révoltés.

Continuer la lecture de La guerre des pauvres

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Jean-Maurice Rouquette, un grand Arlésien

J’apprends aujourd’hui avec tristesse le décès de Jean-Maurice Rouquette, survenu le 22 janvier dernier.

Conservateur des Musées et Monuments d’Arles de 1956 à 1996, il était aussi le cofondateur des Rencontres internationales de la photographie

… avec l’écrivain Michel Tournier et le photographe Lucien Clergue – ils avaient commencé quelques années plus tôt la constitution d’une collection d’art photographique au musée Réattu d’Arles,

… le concepteur du Musée de l’Arles antique et un acteur incontournable de la vie culturelle dans la région d’Arles où il a exercé d’importantes responsabilités patrimoniales. Son rôle dans le rayonnement de sa ville natale en Provence et au-delà est immense.

Il était un ami de mon père qu’il avait connu lors de leurs études à l’université d’Aix-en-Provence, au milieu les années 50. Ils étaient en quelque sorte complémentaires sur l’histoire arlésienne, l’un spécialiste des périodes antique et romane, l’autre, du Bas Moyen-Âge. Ils ont collaboré notamment à Arles: histoire, territoires et culture(2008) dont Jean-Maurice Rouquette assurait la direction.

Malheureusement, j’ai peu eu l’occasion de le rencontrer, mais je m’en souviens comme quelqu’un de chaleureux, ouvert, bref, une belle personne.

Hommages à Jean-Maurice Rouquette :

Arles info, La Provence, Connaissance des arts, Le Monde, Culturebox

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le temps où l’opposition banquetait

S’en souvient-on aujourd’hui ? Du 10 juillet 1847 au février 1848, la campagne des banquets mina progressivement le pouvoir en place. Lancée par les partisans de la réforme, qu’ils soient républicains ou issus de l’opposition dynastique, cette suite de 70 réunions étalée sur plus de sept mois devait aboutir à la révolution de février 1848 et à l’abdication de Louis-Philippe.

Continuer la lecture de Le temps où l’opposition banquetait

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts