Archives de catégorie : Chroniques comtoises et jurassiennes

Mémoires et autres travaux de la Société d’émulation du Jura

Je poursuis mon exploration des publications des sociétés savantes de l’aire jurassienne. Après les Actes de la Société jurassienne d’émulation, voici les diverses publications annuelles successives de la Société d’émulation du Jura. Sur cette société savante fondée en 1817, je vous invite à lire l’historique qu’en donne les archives départementales du Jura.

Continuer la lecture de Mémoires et autres travaux de la Société d’émulation du Jura

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Actes de la Société jurassienne d’émulation

Voici quelques années, l’annexe de la bibliothèque familiale située à Arbois recelait entre autres merveilles quelques volumes des Actes de la Société jurassienne d’émulation datant des années 1850-1860. Ils contenaientnt notamment plusieurs communications de Henri-Joseph-François Parrat, auteur dont je vous ai touché un mot voici quelques années.

La Société jurassienne d’émulation est une société savante suisse fondée en 1847 à l’initiative de Xavier Stockmar, et si elle est jurassienne, c’est en référence à cette partie du Jura située dans la Confédération helvétique, dans l’actuelle République et canton du Jura, et non au département du Jura, où existe une Société d’émulation du Jura fondée en 1817.

Continuer la lecture de Actes de la Société jurassienne d’émulation

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Réouverture du musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon

A peine ma chronique sur la bibliothèque de Léon Morin était-elle en ligne que le Blog Histoire Géo l’épinglait. Cela a été pour moi l’occasion de lire son article sur la réouverture du musée des beaux-art et d’archéologie de Besançon, une ville que j’apprécie particulièrement. Merci au webmaster !

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Recherche documentaire sur Florimont, une commune du Territoire de Belfort

Photographie extraite du site de la commune de Florimont

Je voudrais ici montrer ce que peuvent apporter les ressources concernant le Territoire de Belfort pour une recherche sur le village de Florimont. Continuer la lecture de Recherche documentaire sur Florimont, une commune du Territoire de Belfort

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le Territoire de Belfort : ébauche de webographie historique

Le Territoire de Belfort est né de la défaite française de 1871 face à la Prusse et à ses alliés. Désigné dans le traité de Francfort sous la dénomination d’arrondissement subsistant du Haut-Rhin, il est la seule partie de l’Alsace restée française. Il devient département à part entière en 1922.

Pourtant l’Alsace a été réintégrée à la République, et, selon Michel Rillot (Revue d’Alsace, n° 135, 2009),

le 20 novembre 1920, le comité de la Société belfortaine d’émulation émet un vœu en faveur du rattachement de Belfort à l’Alsace et de la reconstitution du département du Haut-Rhin. Ceci prouve l’attachement des Belfortains à leur ancien département. Ce souhait ne sera pas exaucé par le gouvernement.

Avec mon mauvais esprit habituel, je me demande si le vœu exprimé par le comité de la Société belfortaine d’émulation était bien celui de l’ensemble des Belfortains   et si, après cinquante ans de séparation, ce retour au Haut-Rhin avait grand sens pour les générations nées après 1871 ? Du reste, la réintégration de l’Alsace à la France en avait-elle plus ? Continuer la lecture de Le Territoire de Belfort : ébauche de webographie historique

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Charles Toubin, archéologue et linguiste jurassien

Connaissez-vous Charles Toubin (1820-1891) ? Ce natif de Salins, a été professeur à Bastia (1840) puis àTarbes (1843) avant de venir préparer l’agrégation d’histoire à Paris. Ami de Courbet, il est le  rédacteur avec Champfleury et Baudelaire du Salut public, éphémère périodique du temps de la révolution de 1848.

Revenu à Salins en 1852, il publie bientôt chez l’imprimeur Javel d’Arbois un ouvrage en 50 exemplaires intitulé Scarabées, ou Récits des champs (1856). Il est aussi l’auteur de récits jurassiens, parus d’abord en plusieurs livraisons dans la Revue des deux mondes entre 1854 et 1861 avant de faire l’objet d’une publication en un volume en 1869. Son Chansonnier salinois clôt en 1882 sa production “régionaliste”. Continuer la lecture de Charles Toubin, archéologue et linguiste jurassien

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Chaux-des-Crotenay = Alésia ?

Le 22 août dernier, l’association Archéo Jura Sites organisait une intéressante journée porte ouverte à Chaux-des-Crotenay, site supposé de la bataille d’Alésia.

Telle est du moins la thèse émise par André Berthier en 1961. Officiellement, depuis le Second Empire, le site de la dite bataille serait Alise-Sainte-Reine en Bourgogne. Un décret de Napoléon III, aujourd’hui introuvable, en aurait décidé ainsi. Mais est-ce au pouvoir politique de dire la vérité historique et ce décret n’est-il pas aussi abusif que les lois mémorielles qui étouffent la recherche historique au nom du devoir de mémoire ? Continuer la lecture de Chaux-des-Crotenay = Alésia ?

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le Dictionnaire d’Alphonse Rousset, une référence jurassienne

Dictionnaire_Jura

Alphonse Rousset. Dictionnaire géographique, historique et statistique des communes de la Franche-Comté et des hameaux qui en dépendent, classés par département. Département du Jura. 1853-1858. 6 vol. Continuer la lecture de Le Dictionnaire d’Alphonse Rousset, une référence jurassienne

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Les capucins de Franche-Comté

Au fil de mes recherches sur la toile, je suis tombé sur une conséquente Prosopographie des Capucins de la province Saint André de Bourgogne, dite de Franche-Comté rédigée par Dominique Varry. Comme tout ce qui touche à cette région m’intéresse, je l’ajoute à mes références et vous la signale, des fois que…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le cahier d’écolier d’Arbois

Grâce à l’ouvrage de Marie-Thérèse Lorcin. Les recueils de proverbes français, 1160-1490 : sagesse des nations et langue de bois(1), j’ai dernièrement appris l’existence d’un manuscrit désigné sous le titre de “cahier d’écolier d’Arbois”(2). Une telle référence ne pouvait que piquer ma curiosité étant donné mon attachement à cette cité jurassienne.

De quoi s’agit-il ? Voici ce qu’en dit Marie-Thérèse Lorcin dans le chapitre 4 de son livre, consacré aux cahiers d’exercice d’écoliers étudiés dans le cadre de son éude :

Ce texte, écrivait U. Robert, « donne une idée assez exacte de la nature de l’enseignement dans les écoles d’une petite ville à l’époque ». On y trouve en effet juxtaposés des principes de droit sous forme de lettres, des exercices sur la syntaxe latine, des commentaires sur les auteurs expliqués en classe, des poésies religieuses, des vers moitié latins, moitiés français, un glossaire latin-français et enfin une liste de proverbes français et leur traduction. Sont édités le glossaire et la liste des proverbes, qui sont tous deux des outils pour l’apprentissage du latin []

Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter à son édition(3) par Ulysse Robert qui est également l’auteur d’un Catalogue des manuscrits relatifs à la Franche-Comté…(4) où il donne une description succincte du contenu de ce  manuscrit.

______________________________________________

(1) Champion, 2011. Présentation et tables sur Catalyst ou sur le site de la Wake Forest University.

(2) Fonds latin 8653 A de la Bibliothèque nationale.

(3) “Un vocabulaire latin-français du XIVe siècle, suivi d’un recueil d’anciens proverbes”, Bibliothèque de l’école des chartes, 1873, tome 34, p. 33-46, consultable sur Persée.

(4) Catalogue des manuscrits relatifs à la Franche-Comté qui sont conservés dans les bibliothèques publiques de Paris. 1878, Mémoires de la Société d’émulation du Jura. Repris dans : Jean et Anne-Marie Courtieu. Sources parisiennes relatives à l’histoire de la Franche-Comté: Incluant le catalogue des manuscrits relatifs à la Franche-Comté qui sont conservés dans les bibliothèques publiques de Paris, par Ulysse Robert, 1878. Presses universitaires franc-comtoises, 2001. 499 pages. Voir à la page 24 ce qui concerne le cahier d’un écolier d’Arbois. Partiellement consultable sur Google livres.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts