Archives de catégorie : Chroniques comtoises et jurassiennes

Le fusillé souriant

Debout, les mains liées derrière le dos, un homme fait face aux soldats allemands qui le tiennent en joue. Il n’a pas peur, non, ou, si il a peur, il sait puiser en lui tout le courage qu’il faut pour faire face, pour ne pas plier, un peu comme le fit celui qui chanta dans les supplices. Je cite ici la ballade que Louis Aragon, car la première publication de la photographie du fusillé souriant était accompagnée de ce poème dédié à Gabriel Péri. C’était en mai 1945 dans le journal Jeune Alsace.

Continuer la lecture de Le fusillé souriant

Anatomie historique et géographique du jura suisse

La République et canton du Jura

C’est le plus jeune des cantons suisses, résultat d’une longue marche vers l’indépendance après des siècles de domination alémanique (prince évêque de Bâle jusqu’en 1792 ; canton de Berne après 1815) ou française (annexion de 1793 à 1814). Sa naissance, à la suite du plébiscite du 23 juin 1974, n’a pas entièrement résolu la question jurassienne.

Continuer la lecture de Anatomie historique et géographique du jura suisse

Le zouave Coco et les monuments aux morts de la guerre franco-prussienne

Juste à côté de la tombe de mes grands-parents, au cimetière de Montigny-lès-Arsure, se trouve celle du zouave Coco. Si vous n’avez aucun lien avec le pays d’Arbois, il y a peu de chances que vous ayez déjà entendu ce nom. En cliquant sur la photo ci-dessous, extraite du site Fans de Franche-Comté, vous apprendrez en quelles circonstances ce natif du Chesne dans les Ardennes est devenu pour son malheur une figure locale du pays d’Arbois.

Continuer la lecture de Le zouave Coco et les monuments aux morts de la guerre franco-prussienne

Mémoires et autres travaux de la Société d’émulation du Jura

Je poursuis mon exploration des publications des sociétés savantes de l’aire jurassienne. Après les Actes de la Société jurassienne d’émulation, voici les diverses publications annuelles successives de la Société d’émulation du Jura. Sur cette société savante fondée en 1817, je vous invite à lire l’historique qu’en donne les archives départementales du Jura ou les informations accessibles sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques.

Continuer la lecture de Mémoires et autres travaux de la Société d’émulation du Jura

Actes de la Société jurassienne d’émulation

Voici quelques années, l’annexe de la bibliothèque familiale située à Arbois recelait entre autres merveilles quelques volumes des Actes de la Société jurassienne d’émulation datant des années 1850-1860. Ils contenaient notamment plusieurs communications de Henri-Joseph-François Parrat, auteur dont je vous ai déjà touché un mot.

La Société jurassienne d’émulation est une société savante suisse fondée en 1847 à l’initiative de Xavier Stockmar, et si elle est jurassienne, c’est en référence à cette partie du Jura située dans la Confédération helvétique, dans l’actuelle République et canton du Jura, et non au département du Jura, où existe une Société d’émulation du Jura fondée en 1817.

Continuer la lecture de Actes de la Société jurassienne d’émulation

Réouverture du musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon

A peine ma chronique sur la bibliothèque de Léon Morin était-elle en ligne que le Blog Histoire Géo l’épinglait. Cela a été pour moi l’occasion de lire son article sur la réouverture du musée des beaux-art et d’archéologie de Besançon, une ville que j’apprécie particulièrement. Merci au webmaster !

Recherche documentaire sur Florimont, une commune du Territoire de Belfort

Photographie extraite du site de la commune de Florimont

Je voudrais ici montrer ce que peuvent apporter les ressources concernant le Territoire de Belfort pour une recherche sur le village de Florimont. Continuer la lecture de Recherche documentaire sur Florimont, une commune du Territoire de Belfort

Le Territoire de Belfort : ébauche de webographie historique

Le Territoire de Belfort est né de la défaite française de 1871 face à la Prusse et à ses alliés. Désigné dans le traité de Francfort sous la dénomination d’arrondissement subsistant du Haut-Rhin, il est la seule partie de l’Alsace restée française. Il devient département à part entière en 1922.

Pourtant l’Alsace a été réintégrée à la République, et, selon Michel Rillot (Revue d’Alsace, n° 135, 2009),

le 20 novembre 1920, le comité de la Société belfortaine d’émulation émet un vœu en faveur du rattachement de Belfort à l’Alsace et de la reconstitution du département du Haut-Rhin. Ceci prouve l’attachement des Belfortains à leur ancien département. Ce souhait ne sera pas exaucé par le gouvernement.

Avec mon mauvais esprit habituel, je me demande si le vœu exprimé par le comité de la Société belfortaine d’émulation était bien celui de l’ensemble des Belfortains   et si, après cinquante ans de séparation, ce retour au Haut-Rhin avait grand sens pour les générations nées après 1871 ? Du reste, la réintégration de l’Alsace à la France en avait-elle plus ? Continuer la lecture de Le Territoire de Belfort : ébauche de webographie historique

Charles Toubin, archéologue et linguiste jurassien

Connaissez-vous Charles Toubin (1820-1891) ? Ce natif de Salins, a été professeur à Bastia (1840) puis àTarbes (1843) avant de venir préparer l’agrégation d’histoire à Paris. Ami de Courbet, il est le  rédacteur avec Champfleury et Baudelaire du Salut public, éphémère périodique du temps de la révolution de 1848.

Revenu à Salins en 1852, il publie bientôt chez l’imprimeur Javel d’Arbois un ouvrage en 50 exemplaires intitulé Scarabées, ou Récits des champs (1856). Il est aussi l’auteur de récits jurassiens, parus d’abord en plusieurs livraisons dans la Revue des deux mondes entre 1854 et 1861 avant de faire l’objet d’une publication en un volume en 1869. Son Chansonnier salinois clôt en 1882 sa production “régionaliste”. Continuer la lecture de Charles Toubin, archéologue et linguiste jurassien