Archives de catégorie : Histoire et géographie

La guerre des pauvres

Un petit mot sur La guerre des pauvres, le dernier récit publié Éric Vuillard. Non, il ne s’agit pas des gilets jaunes, encore que la parution de ce mince opuscule début janvier a quelques résonances avec l’actualité sociale de notre beau pays.

L’auteur remonte plus loin dans le temps, à une époque où l’exaspération sociale s’appuyait sur le millénarisme chrétien et l’inversement. La Réforme était à ses débuts et certains prédicateurs exaltés comme Thomas Müntzer tiraient de la Bible des conséquences beaucoup plus extrêmes pour l’ordre social que celles qu’en avait tirées le trop pondéré Martin Luther. L’idée centrale tenait en un mot : égalité. Dans une société hiérarchisée, elle ne pouvait que faire scandale et et fut d’autant plus violemment réprimée que les pauvres, les gueux, les misérables ne se contentaient plus de protester mollement, mais se soulevaient en armes, incendiaient les châteaux, pillaient les demeures des nantis. Telle fut de 1524 à 1526 la guerre des paysans (Bauernkrieg) dans le sud du Saint-Empire romain germanique. Cela se termina mal, très mal pour les révoltés.

Continuer la lecture de La guerre des pauvres

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Jean-Maurice Rouquette, un grand Arlésien

J’apprends aujourd’hui avec tristesse le décès de Jean-Maurice Rouquette, survenu le 22 janvier dernier.

Conservateur des Musées et Monuments d’Arles de 1956 à 1996, il était aussi le cofondateur des Rencontres internationales de la photographie

… avec l’écrivain Michel Tournier et le photographe Lucien Clergue – ils avaient commencé quelques années plus tôt la constitution d’une collection d’art photographique au musée Réattu d’Arles,

… le concepteur du Musée de l’Arles antique et un acteur incontournable de la vie culturelle dans la région d’Arles où il a exercé d’importantes responsabilités patrimoniales. Son rôle dans le rayonnement de sa ville natale en Provence et au-delà est immense.

Il était un ami de mon père qu’il avait connu lors de leurs études à l’université d’Aix-en-Provence, au milieu les années 50. Ils étaient en quelque sorte complémentaires sur l’histoire arlésienne, l’un spécialiste des périodes antique et romane, l’autre, du Bas Moyen-Âge. Ils ont collaboré notamment à Arles: histoire, territoires et culture(2008) dont Jean-Maurice Rouquette assurait la direction.

Malheureusement, j’ai peu eu l’occasion de le rencontrer, mais je m’en souviens comme quelqu’un de chaleureux, ouvert, bref, une belle personne.

Hommages à Jean-Maurice Rouquette :

Arles info, La Provence, Connaissance des arts, Le Monde, Culturebox

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le temps où l’opposition banquetait

S’en souvient-on aujourd’hui ? Du 10 juillet 1847 au février 1848, la campagne des banquets mina progressivement le pouvoir en place. Lancée par les partisans de la réforme, qu’ils soient républicains ou issus de l’opposition dynastique, cette suite de 70 réunions étalée sur plus de sept mois devait aboutir à la révolution de février 1848 et à l’abdication de Louis-Philippe.

Continuer la lecture de Le temps où l’opposition banquetait

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Quand une comédie policière évoque le sort des Kurdes en Turquie

Qui a tué Lady Winsley ? est le dernier film du réalisateur irakien d’origine kurde Hiner Saleem (My sweet pepper land). Cette excellente comédie policière se double d’une subtile dénonciation de la condition faite aux Kurdes en Turquie. D’où un curieux équilibre entre la légèreté, voire même la loufoquerie de certaines situations, et la gravité du propos. Un film à voir.

Continuer la lecture de Quand une comédie policière évoque le sort des Kurdes en Turquie

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le voyage de Marcel Grob, une autre histoire de Malgré-nous

En février dernier, je vous ai signalé Résistances passives, le roman-témoignage que mon collègue Didier Simler a consacré à son grand-père, un Malgré-nous alsacien enrôlé de force dans l’armée allemande pendant le Seconde Guerre mondiale.

A ceux qui n’aurait pas regardé  La Grande Librairie du mercredi 12 décembre 2018, je voudrais également indiquer Le voyage de Marcel Grob, un récit de Philippe Collin et Sébastien Goethals paru chez Futuropolis. C’est l’histoire du grand-oncle de Philippe Collin, un des 10 000 jeunes Alsaciens enrôlés de force dans la Waffen SS en juin 1944. Je n’ai pas encore lu, mais ma curiosité est éveillée…

Feuilleter les premières pages sur le site de France Inter

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Deux affaires similaires d’assassinats dont les coupables furent acquittés… avec quelques bonnes raisons

16 mars 1921 : Mehmet Talaat_Pacha, un des responsables du génocide arménien est assassiné à Berlin le 16 mars 1921 par un jeune Arménien, Soghomon Tehlirian.

Continuer la lecture de Deux affaires similaires d’assassinats dont les coupables furent acquittés… avec quelques bonnes raisons

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

L’Alsace de 1914 à 1919 (annonce)

Dans une précédente chronique consacrée aux drapeaux alsaciens, je vous ai dit tout le bien que je pense  des vidéos de la chaîne Youtube et du compte Facebook Histoire de l’Alsace réalisées par l’historien autonomiste Clément Schmitt. Ce dernier annonce une série consacrée à l’Alsace de 1914 à 1918, période cruciale dans son avenir. A suivre donc, et j’avoue être assez impatient et curieux.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La phonothèque de la MMSH… et Arles

La phonothèque de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) est un héritage du centre de recherche et d’étude sur l’histoire orale et les parlers régionaux (CREHOP) au sein duquel elle a été créée à la fin des années 1970 par l’historien moderniste Philippe Joutard et de l’ethno-dialectologue Jean-Claude Bouvier.

Deux documents pour en savoir un peu plus sur la phonothèque :

En survolant son riche thésaurus, j’ai constaté que bien des lieux d’Europe et du monde sont concernés. De nombreux items concernent Arles., ville qui m’intéresse quelque peu, comme vous le savez peut-être, mais aussi l’Alsace. Je me promets donc d’explorer cette ressource plus sérieusement et j’en profite pour vous la signaler des fois que vous souhaiteriez faire de même.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le Centre d’Etudes des Sociétés Méditerranéennes (CESM)

J’ai découvert dernièrement un article de Laure Verdon paru dans le n° 48 (2014) de Rives méditerranéennes, numéro spécial consacré à un Essai d’ego-histoire collective. Intitulé “Georges Duby et le Centre d’Études des Sociétés Méditerranéennes. Une ambition aixoise”, il porte sur le CESM qui compta beaucoup dans la vie de mon père et dont la création remonte aux années aixoises de Georges Duby.

Fondé en 1960 par Georges Duby et le géographe Hildebert Isnard, c’est un laboratoire interdisciplinaire auxquels participent des chercheurs issus des sciences sociales et humaines (histoire, géographie, sociologues) parmi lesquels se trouvent des boursiers étrangers du CESM venus notamment du Royaume-Uni  ou des pays de l’Est (Pologne, Tchécoslovaquie).

En 1969, il devient une des composantes de l’Institut de Recherches Méditerranéennes (IRM) regroupant des laboratoires travaillant sur le monde méditerranéen. L’année 1976 voit la création d’un GIS (Groupement d’intérêt scientifique) Méditerranée avec pratiquement les mêmes composantes…

Si Georges Duby part au Collège de France en 1970, le centre n’en continue pas moins ses travaux, notamment sur le village méditerranéen,  chantier interdisciplinaire qui se poursuit jusque dans les années 1980. Est alors créé le Groupement de recherche Nord-Méditerranée devenu depuis TELEMMe. Mais ceci est une autre histoire…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

A propos du monument Joseph Sec à Aix en Provence

A la mémoire de Michel Vovelle

Dans ma bonne ville d’Aix-en-Provence se trouve un curieux monument maçonnique érigé à la fin de l’Ancien Régime par Joseph Sec Joseph_Sec (1716-1794), un bourgeois éclairé dont l’historien Michel_Vovelle décrivit l’irrésistible ascension dans un ouvrage paru en 1975.

Alain Paire lui a consacré voici quelque mois un article bien documenté où il s’appuie notamment un ouvrage de ce même Michel Vovelle et de Pierre Donaint, Le mystérieux monument Joseph Sec à Aix en Provence (A. Barthélémy, 2009) et sur les recherches de l’historien de l’art Alexandre Maral (cf. Des jésuites d’Aix-en-provence au monument sec l’étonnante destinée des statues de la chapelle des messieurs, Bibliothèque de l’École des chartes, 2003, vol. 161 n°1, p. 289-321).

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts