Archives de catégorie : Médecine

Sur quelques épidémies oubliées

Avec la crise sanitaire actuelle, le souvenir de quelques épidémies passées refait surface. En voici quelques exemples, que je compléterai ultérieurement.

La grippe de Hong Kong de 1968-1969

Cette pandémie fit un million de morts dont le monde, dont 35 000 en France, dans une indifférence générale, et, sincèrement, à part des spécialistes, qui s’en souvenait encore…

Continuer la lecture de Sur quelques épidémies oubliées

Épidémies et littérature

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n’en voyait point d’occupés
A chercher le soutien d’une mourante vie ;
Nul mets n’excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n’épiaient
La douce et l’innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d’amour, partant plus de joie. […]

Jean de La Fontaine, Les animaux malades de la peste

L’étonnante crise sanitaire que nous traversons ne manquera pas d’inspirer dans quelques mois ou quelques années des romans ou d’autres œuvres littéraires. Du coup, je vais explorer un peu le thème des épidémies en littérature. Je commencerai par quelques études sur ce thème avant de vous proposer une liste d’œuvres.

Dernière mise à jour : 07 juillet 2020.

Continuer la lecture de Épidémies et littérature

Philosophie de l’épidémie

L’épidémie n’est pas du côté de l’excès, mais de la transfiguration. Elle décompose les corps et les idées qui sont devant nous pour mieux faire apparaître ce qui était jusque là, contenu à l’intérieur de frontières bien délimitées. Quatre émissions pour comprendre pourquoi cette propagation à grande vitesse fascine autant qu’elle fait peur : de notre cohabitation avec les animaux à La Peste de Camus, en passant par les films d’horreur épidémiologiques.

La banque d’images et de portraits de la BIU Santé et Les collections iconographiques de la BU de médecine Emile-Aron de Tours

La banque d’images et de portraits de la BIU Santé rassemble plus de 230.000 images dans le domaine de l’histoire de la santé, issues de la BIU Santé et de 8 établissements partenaires.

Parmi ceux-ci, un seul est extérieur à Paris et à sa région : la BU de Médecine Emile-Aron de Tours. Ses collections iconographiques se composent principalement de photographies des bâtiments de l’école de médecine et de pharmacie, de cours de médecine et des photographies de promotions d’étudiants en médecine. Elles font partie du fonds patrimonial de la BU de Médecine Emile-Aron.

L’anatomie entre science et art

Je feuilletais dernièrement L’anatomie humaine : cinq siècle de sciences et d’art. Il s’agit un ouvrage de Benjamin. A. Rifkin, Michael J. Ackerman et Judith Folkenberg paru aux éditions de La Martinière en 2006 dont l’édition originale en anglais a été publiée la même année à New York sous le titre Human anatomy : from the Renaissance to the digital era.

Je me suis alors souvenu que voici quatre ans, j’avais commencé à rassembler une série de liens sur ce sujet avec l’intention d’en faire une chronique. Le tout était resté à l’état, parmi les trop nombreux brouillons qui envahissent l’écritoire de ce carnet.

Je vous propose donc ici le résultat provisoire de cette recherche documentaire. Il fera sans doute l’objet de mises à jour. Continuer la lecture de L’anatomie entre science et art

Le Dictionnaire des scientifiques de Touraine, le Docteur Georget et les monomanes de Géricault

Dans le fort intéressant Dictionnaire des scientifiques de Touraine publié par l’Académie de Touraine aux Presses de l’université François Rabelais, j’ai lu aujourd’hui la notice consacrée à au médecin aliéniste Étienne-Jean Georget (1795-1828), auteur de plusieurs ouvrages sur la folie. Il commanda au peintre Géricault une série de toiles représentant des monomanes alors qu’il exerçait à la Salpêtrière (plus d’infos) et si je vous en parle ce soir, c’est tout bêtement parce qu’une rue de Tours porte son nom et que j’y vis.

Théodore Géricault. La Monomane de l’Envie. Musée des beaux arts de Lyon.

Classifications médicales en bibliothèques universitaires : la classification NLM et les autres

Dans la chronique que j’ai consacrée voici un peu plus de deux ans aux instructions de 1962,  vous avez pu constater que lesdites instructions excluaient les bibliothèques de médecine de leur champs d’action. Et il est vrai que ces dernières conservent encore aujourd’hui comme hier une spécificité propre dans leur cadre de classement tant en magasin qu’en libre-accès. Continuer la lecture de Classifications médicales en bibliothèques universitaires : la classification NLM et les autres

Face to face ou la tragédie des gueules cassées

Voici le cataFace-to-facelogue d’une exposition qui a eu lieu à l’Historial de la Grande Guerre.  Organisée par l’Institut Faire faces dans le cadre du projet 1914Faces2014, elle témoigne des horreurs de la guerre, mais aussi sur des progrès de la chirurgie réparatrice. Je n’en conseille pas la consultation aux âmes sensibles…