Archives de catégorie : 4 z’ arts

Chroniques sur la peinture, la gravure, la sculpture et l’ architecture

Deux gravures d’après Jenny Berger-Desoras

Je voudrais vous présenter ici deux autres gravures, cette fois d’après Jenny Berger-Desoras. Tout comme les gravures abolitionnistes d’après George Morland que je vous ai présentées en janvier dernier, elles me sont chères, même si les exemplaires auxquels je pense ne sont pas en couleur, au contraire de ceux que j’ai pu trouver en ligne. Les deux tableaux dont elles sont inspirées figuraient en 1817 (qu’en est-il aujourd’hui ?) dans les collections du musées de la ville de Lille.

Comme vous le verrez, les sujets sont plus légers que pour les gravures faites d’après Georges Morand ou Pierre-Alexandre Wille, sans aller jusqu’à friser l’érotisme coquin du Réfractaire amoureux. Autant de gravures que j’ai connu grâce aux collections familiales…

Continuer la lecture de Deux gravures d’après Jenny Berger-Desoras

Asanas, une édition du Joga Pradīpikā

En sanskrit, le terme āsana désigne d’abord une posture assise, un siège de méditation, puis une posture ou un exercice corporel, assis, debout, en torsion, en équilibre. Il s’inscrit dans la tradition du yoga. Le Joga Pradīpikā rédigé en 1737 par Ramanandi Jayatarama en recense ainsi 84 asanas. Le texte ne sera illustré qu’un siècle plus tard par un ensemble de dessins repris récemment dans Asanas aux éditions Marguerite Waknine dans la collection Le cabinet de dessins.

Images du Joga Pradīpikā

Public domain review | Open culture

Forum culturel pour l’Ukraine de l’Institut national d’histoire de l’art

Dans le cadre d’un soutien à l’Ukraine des chercheurs en histoire de l’art l’Institut national d’histoire de l’art a initié depuis le le 14 mars un cycle de conférences intitulé Forum culturel sur l’Ukraine.

Quel dommage qu’il ait fallu cette guerre pour s’intéresser à la patrie de l’écrivain russe Nicolas Gogol, de l’anarchiste Nestor Makhno et de l’activiste yiddish Nokhem Shtif….

Exposition (en ligne): caricatures de la guerre Franco-Prussienne et de la Commune à la Bibliothèque Universitaire de Cambridge

Je relaie ci-dessous un courriel d’Irène Fabry-Tehranchi, sur la liste Bibliopat. Il porte sur les caricatures de la guerre franco-prussienne et la Commune de Paris, thèmes qui m’intéressent particulièrement…

_______________________

Continuer la lecture de Exposition (en ligne): caricatures de la guerre Franco-Prussienne et de la Commune à la Bibliothèque Universitaire de Cambridge

Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Voici deux gravures réalisées par Jean-Jacques Avril (1744-1831) d’après deux peintures de Pierre-Alexandre Wille (1748-1821). Ces dernières sont conservées aujourd’hui à Briancourt au musée national de la coopération franco-américaines qui les a acquises en 1931. Elles ont d’abord appartenu à la famille de Maistre, puis à la galerie Van den Beigh et à Anne Morgan.

Continuer la lecture de Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

Je souhaite vous présenter brièvement deux gravures qui me sont chères, car je les connais depuis fort longtemps. Réalisées à la fin du XVIIIe siècle d’après deux tableaux du peintre  anglais George Morland mais imprimées en France, elle représentent des sujets favorables à l’abolition de l’esclavage et de la traite. Elles sont contemporaines de la première abolition en 1794.

Dénommé aussi The Slave Trade, le tableau Execrable human Traffick, or The Affectionate Slaves a été peint en 1789. Les gravures dont il a fait l’objet en France s’intitulent Traite des nègres. En noir et blanc (voir plus de détails ici) …

Continuer la lecture de Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

21 recettes pratiques de mort violente, le premier album de Jean Bruller (Vercors)

En cherchant des informations sur les origines des Éditions de minuit et sur Vercors, j’ai découvert son premier ouvrage, du temps il était encore dessinateur et s’appelait Jean Bruller. Nous sommes alors en 1926, et ses 21 recettes pratiques de mort violente précédées d’un petit manuel du parfait suicidé ne trouvent pas d’éditeur. C’est à cette occasion qu’il rencontre pour la première fois Pierre de Lescure. Celui-ci tient une librairie religieuse, l’Office central de librairie et de bibliographie, rue des Saints-Pères, et Jean Bruller obtenir des souscriptions pour son album. Voici comment il raconte, dans La bataille du Silence, ce premier contact avec celui qui, sous l’Occupation, fondera avec lui les Éditions de minuit :

Il tournait les pages de mon album, lisant les commentaires, silencieux, impassible, sans sourire une seule fois. […] Quand enfin il eut terminé, il leva ses yeux inquiétants puis, souriant pour la première fois, et le sourire ne faisait qu’agrandir le rectangle de chair sans en changer la forme, il me demanda si j’accepterais d’être attaché à sa librairie.

L’album est publié en 425 exemplaires cette année-là.

Continuer la lecture de 21 recettes pratiques de mort violente, le premier album de Jean Bruller (Vercors)

La représentation figurée du prophète Muhammad est-elle vraiment prohibée par l’Islam ?

J’ai reçu dernièrement le message d’un lecteur me demandant de retirer d’une de mes chroniques datée de près de dix ans, L’araignée salvatrice…, l’image suivante du prophète Muhammad et d’un de ses compagnons au motif que leur représentation est interdite chez [eux] en islam et [leur] fait offense.

Carte postale algérienne, années 1920-1930

Cela m’a passablement irrité et je vous laisse voir par vous-même dans les commentaires de la chronique indiquée quelle a été ma réponse. Cependant, j’ai aussi été conduit à me demander quelle était vraiment la position de l’Islam sur la question de la représentation iconique de son prophète et de ses principaux lieutenants, et en cela je devrais plutôt être reconnaissant à mon interlocuteur…

Continuer la lecture de La représentation figurée du prophète Muhammad est-elle vraiment prohibée par l’Islam ?

Portrait de ville, une collection de l’Institut français d’architecture

La forme d’une ville change plus vite, hélas ! que le coeur d’un mortel

Charles Baudelaire, “Le Cygne”

La bibliothèque universitaire des Deux Lions à Tours possède plusieurs fascicules publiés dans la collection Portrait de ville.

Cette collection active entre 1983 et 2014 était éditée par l’Institut français d’architecture (IFA) et de la Cité de l’architecture et du patrimoine et les fascicules parus entre 1983 et 1999 sont accessibles en ligne ainsi que une grande partie des numéros du Bulletin d’informations architecturales et d’Archiscopie dont elle est un supplément.

Le portail documentaire de la Cité de l’architecture et du patrimoine vaut vraiment le détour notamment pour les revues numérisées et les productions de la Cité.

Herbier de Gallica

Renoncule âcre, Les Fleurs des prairies et des pâturages, E.-G. Camus, Paris, 1914 – Voir l’article consacré à la renoncule

Aux amis de la botanique et aux Gallicanautes, je voudrais signaler sur le blog de Gallica une catégorie intitulée Herbier de Gallica vous conviant à (re)découvrir les fleurs de nos campagnes à travers les collections numérisées de la célèbre bibliothèque en ligne. A voir absolument.

Voir aussi ma petite sélection d’herbiers anciens.