Archives de catégorie : Thèmes littéraires et artistiques

Uchronies individuelles : tentative de classification

Voici quelques années, je vous avais proposé une chronique sur les uchronies. Celles-ci ont généralement pour cadre et pour un objet un déroulement alternatif de l’histoire à partir d’un point de divergence qui peut être un phénomène naturel, comme la peste noire de 1348, l’Europe étant touchée plus durement que dans notre réalité (La Porte des mondes de Robert Silverberg ou Chroniques des années noires  de Kim Stanley Robinson) ou un évènement politico-militaire, les plus classiques étant  la victoire de l’Allemagne lors de la Seconde guerre mondiale (Le Maître du Haut Château de Philip K. Dick ou Fatherland de Robert Harris) ou celle de Napoléon en Russie (Napoléon et la conquête du monde: 1812 à 1832 de Louis-Napoléon Geoffroy-Château), au Moyen-Orient (Histoire de ce qui n’est pas arrivé de Joseph Méry) ou à Waterloo (Echec au temps de Marcel Thiry et pas mal autres…). Par rapport à notre propre histoire, les modifications  sont telles qu’elles touchent des sociétés entières.

Il existe cependant des uchronies ne concernant que la vie d’une personne ordinaire : les modifications apportées n’intéressent que cette personne et son proche entourage. Ce sont en quelque sorte des ubiographies ou des ubiochronies. Elles ont  pour point commun de nous proposer au moins deux destins possibles d’une même personne. Elles me semblent pouvoir être classées dans trois catégories différentes que je me propose de vous présenter ici.

Continuer la lecture de Uchronies individuelles : tentative de classification

La représentation figurée du prophète Muhammad est-elle vraiment prohibée par l’Islam ?

J’ai reçu dernièrement le message d’un lecteur me demandant de retirer d’une de mes chroniques datée de près de dix ans, L’araignée salvatrice…, l’image suivante du prophète Muhammad et d’un de ses compagnons au motif que leur représentation est interdite chez [eux] en islam et [leur] fait offense.

Carte postale algérienne, années 1920-1930

Cela m’a passablement irrité et je vous laisse voir par vous-même dans les commentaires de la chronique indiquée quelle a été ma réponse. Cependant, j’ai aussi été conduit à me demander quelle était vraiment la position de l’Islam sur la question de la représentation iconique de son prophète et de ses principaux lieutenants, et en cela je devrais plutôt être reconnaissant à mon interlocuteur…

Continuer la lecture de La représentation figurée du prophète Muhammad est-elle vraiment prohibée par l’Islam ?

Littérature jeunesse et représentation de l’enfant non-blanc

Dans le cadre d’un mémoire intitulé Représentation des personnages enfantins non blancs dans les albums jeunesse publiés en France entre 2010 et 2020, Sarah Ghelam a présenté sur son carnet Hypothèse son non-corpus. Un non-corpus ? Kézako ? Elle s’en explique ici :

Pour mon corpus de mémoire sur la représentation racisée dans les albums jeunesse1, j’ai choisi de me limiter aux albums de fiction publiés en France entre 2010 et 2020, possédant au moins un personnage enfantin non-blanc. Ce choix reposait sur l’étude de Nathalie Thierry et Véronique Francis2 qui avaient un terrain similaire sur la période 1980-2010.

En raison de ces critères, j’ai dû laisser de côté plusieurs titres intéressants, que j’ai voulu rassembler dans cette série d’articles sur mon «non-corpus».

Et c’est vrai que cette série constitue une source intéressante pour les personnes qui s’intéressent à la littérature jeunesse et à la représentation de certains stéréotypes sociaux et/ou raciaux.

J’ignore quelles sont les études déjà faites sur ce sujet, mais je vais m’en informer, pour rassembler ici un peu de documentation en ligne ou non. A suivre…

Dernière mise à jour : 13 octobre 2021.

Continuer la lecture de Littérature jeunesse et représentation de l’enfant non-blanc

Danses des morts des collections numérisées de la Bibliothèque d’État de Berlin

A la mémoire de mes parents

Il y a onze ans, j’avais réalisé une webographie sur les danses des morts. Mon père était alors au début de son combat contre son second cancer et mes pensées étaient plutôt sombres. En cette fin mai, cela fait bientôt trois mois que ma mère est décédée. Est-ce pour cela que je viens de découvrir dans les collections numérisées de la Bibliothèque d’État de Berlin une série de danses des morts ? Allez savoir…

Continuer la lecture de Danses des morts des collections numérisées de la Bibliothèque d’État de Berlin

Le savant fou

Quand j’étais enfant, j’écoutais souvent L’étrange docteur Clair, gravé sur un vieux 78 tours qui craquait un peu.

Je me souviens encore de cette chanson légèrement terrifique et j’ai découvert récemment que Georges Ulmer en était l’auteur et que Willy Louis l’avait aussi interprété, deux noms qui, je l’avoue, m’étaient parfaitement inconnus.

Continuer la lecture de Le savant fou

Qu’est-ce que la vérité ? La poursuite d’une illusion : l’univers est un rêve et notre vie aussi…

La vidéo ci-dessus est un extrait de My Dinner with Andre, un film américain réalisé par Louis Malle. Comme vous le verrez, elle a tout d’un délire complotiste qui contient en germe Matrix et les X-Files. Depuis la Mâyâ hindouiste et le démiurge trompeur du gnosticisme, l’idée que la vérité nous échappe a parcouru le monde et les époques.

Continuer la lecture de Qu’est-ce que la vérité ? La poursuite d’une illusion : l’univers est un rêve et notre vie aussi…

Relire Face aux feux du soleil au temps du corona

Face aux feux du soleil (titre original : The naked sun) d’Isaac Azimov fait partie du cycle des Robots. Pour être précis, il s’agit de la suite des Cavernes d’acier, qui met en scène le tandem formé par l’inspecteur Lije Baley et son collègue R. Daneel Olivaw. R. pour Robot, car R. Daneel est un androïde.

Pourquoi s’intéreser à cet ouvrage ? C’est que m’est revenue en mémoire une des caractéristiques les plus frappantes de Solaria, la planète où se déroule la deuxième enquête de notre duo de policiers : les habitants y sont habitués dès l’enfance à ne communiquer que par les moyens de télécommunication (écrans, hologrammes) et à n’avoir aucun contact physique direct. Cela ne vous rappelle rien, en ces temps de réseaux sociaux omniprésents et de distanciation sociale décrétée d’en haut ?

Continuer la lecture de Relire Face aux feux du soleil au temps du corona

Épidémies et littérature

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n’en voyait point d’occupés
A chercher le soutien d’une mourante vie ;
Nul mets n’excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n’épiaient
La douce et l’innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d’amour, partant plus de joie. […]

Jean de La Fontaine, Les animaux malades de la peste

L’étonnante crise sanitaire que nous traversons ne manquera pas d’inspirer dans quelques mois ou quelques années des romans ou d’autres œuvres littéraires. Du coup, je vais explorer un peu le thème des épidémies en littérature. Je commencerai par quelques études sur ce thème avant de vous proposer une liste d’œuvres.

Dernière mise à jour : 07 juillet 2020.

Continuer la lecture de Épidémies et littérature

Festin joyeux

J’ai déjà eu l’occasion de me référer à une chronique de Gérard Oberlé parue dans le n° 474 de Lire en avril 2019 où il dresse une liste de livres décrivant des voyages paradoxaux parodiant précisément les livres de voyages. Celle publiée dans le même magazine en novembre de la même année porte sur un ouvrage intitulée Festin joyeux, ou La cuisine en musique, en vers libres que je vous invite à découvrir sur Gallica.

Et surtout, lisez chaque mois les articles que Gérard Oberlé consacre dans Lire aux livres oubliés ou méconnus. Un vrai plaisir pour le bibliophile.

A noter que ces chroniques font suite à d’autres parues pendant plusieurs années dans le même magazine dans la rubrique Lettres à Emilie et qui ont fait l’objet d’une publication chez Grasset en 2012 sous le titre Emilie, une aventure épistolaire.

D’autre part, il a publié dans le domaine gastronomique

  • Une bibliothèque bachique (Loudmer, 1993)