Archives de catégorie : Thèmes littéraires et artistiques

Dans la tête de Sherlock Holmes, une bande dessinée de Benoît Dahan et Cyril Lieron

Ce week-end avait lieu la 15e édition du Festival A Tours de Bulle. L’invité d’honneur était le lauréat de la Tour d’ivoire 2018, Benoit Dahan, pour L’héritage de l’Homme-Siècle., 4e tome de son Psycho-Investigateur Il a aussi publié récemment avec Cyril Lieron le premier tome d’un récit en deux volumes intitulé Dans la tête de Sherlock Holmes. Un grand plaisir de lecture que je vous laisse découvrir !

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Petits voyages excentriques

Dans une chronique intitulée “Etonnant petits voyages” paru dans le n° 474 de Lire en avril dernier, Gérard Oberlé dresse une liste de livres décrivant des voyages paradoxaux parodiant précisément les livres de voyages. Son article, fort instructif comme toujours, m’a donné envie de chercher sur la grande toile ce que je pourrais trouver sur ces différents titres ainsi sur quelques autres que je connais ou que j’ai découvert par ailleurs, notamment dans l’ouvrage Susan Pickford, Le voyage excentrique : Jeux textuels et paratextuels dans l’anti-récit de voyage, 1760-1850 (ENS Éditions, Institut d’histoire du livre, 2018), notamment dans son Annexe 1 “Voyages autour d’espaces réduits ou atypiques dans l’édition francophone, 1799-1900” et dans sa Bibliographie qui comporte notamment un “Corpus des anti-récits de voyage et voyages excentriques en anglais, français et allemand”.

Continuer la lecture de Petits voyages excentriques

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Métissages culturels (2) Barlaam et Josaphat, un cas d’acculturation

En cherchant tout autre chose – et vive la sérendipité ! …  j’ai découvert sur Google livres un résumé de la vie du prince Josaphat dans le roman d’Oilvier Giesbert, Le sieur Dieu. De quoi s’agit-il ? Du prince Josaphat et du sage Barlaam dont l’histoire serait tout simplement une transposition de celle du Bouddha dans un milieu chrétien tant grec-orthodoxe que catholique-romain(1). Comme le souligne Frédéric Lenoir dans La rencontre du bouddhisme et de l’Occident, cette vie christianisée du Bouddha traduite en de nombreuses langues était tellement respecté au sein de la chrétienté qu’elle occulta longtemps celui que Marco Polo nomme Sagamoni (comprenez Sakyamuni) dans son Livre des merveille. Continuer la lecture de Métissages culturels (2) Barlaam et Josaphat, un cas d’acculturation

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Eugène Bizeau, poète vigneron libertaire en Touraine

Je me suis rendu voici quelques mois à Véretz, près de Tours, pour stage de tai chi qui avait lieu dans une salle polyvalente portant le nom d’Eugène Bizeau. Un sympathique portrait de ce dernier en ornait l’entrée, représentant un  vieillard barbu et souriant affublé d’un grand chapeau de paille. Mes explorations sur internet m’ont permis d’en savoir un peu plus sur ce poète vigneron libertaire. Voici ma moisson. Continuer la lecture de Eugène Bizeau, poète vigneron libertaire en Touraine

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Quel rapport entre C’était un rendez-vous de Claude Lelouch et L’Arche russe d’Alexandre Sokourov

C’est vrai ça, quel rapport peut-il y avoir entre C’était un rendez-vous de Claude Lelouche, un court-métrage de 9 minutes tourné en 1976…

… et L’Arche russe d’Alexandre Sokourov, un film de 96 minutes sorti en 2002 ?

Vous séchez ? Tous les deux sont composés d’un seul plan-séquence, une scène filmée dans la continuité d’une prise de vue unique. Si les plans-séquences ne sont pas rares depuis les années 1920, c’est presque toujours comme une partie du film. Ces deux exemples sont donc exceptionnels, mêmes s’ils semblent un peu plus fréquents parmi les courts-métrages. J’ajouterai que je vous les ai cités parce que je les connaissais déjà, mais chemin faisant, j’ai découvert que Victoria, un film allemand de Sebastian Schipper sorti en 2015, a été tourné en un seul plan-séquence de 136 minutes, un record !

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Autour des Versets Sataniques

Trente ans après sa parution, je l’avoue, je n’ai toujours pas lu Les Versets Sataniques. Que voulez-vous, il y a tant à lire, alors pourquoi faudrait-il lire pour de mauvaises raisons, des raisons extra-littéraires sans lien avec les qualités supposées de l’ouvrage. Une poignée d’ayatollahs s’excitent sur quelques passages hors contexte, une fatwa est prononcée, et il nous faudrait d’office considérer le roman incriminé comme un chef-d’œuvre indépassable. Qu’il faille défendre son auteur contre l’arbitraire et le fanatisme surtout lorsque sa vie en danger, c’est certain, mais pour le reste, je n’entends pas faire de mes lectures un étendard ou un certificat de bien-pensance. Continuer la lecture de Autour des Versets Sataniques

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Rip Van Winkle, Peter Klaus von Sittendorf et autres dormeurs légendaires

J’ai lu voici quelques années l’histoire de Rip Van Winkle (wikisourcebeq) par Washington Irving, lequel s’est très fortement inspiré de la légende de Peter Klaus von Sittendorf (en allemanden anglaisen français). Dans les deux cas, un homme, qui s’est endormi quarante ans, revient dans son village et y trouve de nombreux changements… Continuer la lecture de Rip Van Winkle, Peter Klaus von Sittendorf et autres dormeurs légendaires

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Les robots, une idée déjà ancienne qui remontent à l’Antiquité grecque et chinoise

Homère. L’Iliade, chant 8, traduction de Leconte de Lisle

Et Thétis aux pieds d’argent parvint à la demeure de Hèphaistos, incorruptible, étoilée, admirable aux Immortels eux-mêmes ; faite d’airain, et que le Boiteux avait construite de ses mains.

Et elle le trouva suant, et se remuant autour des soufflets, et haletant. Et il forgeait vingt trépieds pour être placés autour de sa demeure solide. Et il les avait posés sur des roues d’or afin qu’ils se rendissent d’eux-mêmes à l’assemblée divine, et qu’ils en revinssent de même. Il ne leur manquait, pour être finis, que des anses aux formes variées. Hèphaistos les préparait et en forgeait les attaches.

[…]

Et le corps monstrueux du Dieu se redressa de l’enclume ; et il boitait, chancelant sur ses jambes grêles et torses. Et il éloigna les soufflets du feu, et il déposa dans un coffre d’argent tous ses instruments familiers. Puis, une éponge essuya sa face, ses deux mains, son cou robuste et sa poitrine velue. Il mit une tunique, prit un sceptre énorme et sortit de la forge en boitant. Et deux servantes soutenaient les pas du Roi. Elles étaient d’or, semblables aux vierges vivantes qui pensent et parlent, et que les Dieux ont instruites.

Continuer la lecture de Les robots, une idée déjà ancienne qui remontent à l’Antiquité grecque et chinoise

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Pastiches de Sherlock Holmes

Sherlock Holmes a donné lieu à une multitude d’adaptations et de pastiches. J’ai découvert que même Conan Doyle a écrit des pastiches de Sherlock Holmes. On trouve des Sherlock Holmes contre Dracula, des Sherlock Holmes contre Fu Manchu, des trucs assez incroyables. Et c’est quasiment toujours intéressant. La Solution à 7 % de Nicholas Meyer, qui explique pourquoi Sherlock est devenu détective, est un très bon roman. L’Ultime défi de Sherlock Holmes, de Michael Dibdin, où Sherlock Holmes est Jack l’Éventreur, est extraordinaire. Les bouquins de René Réouven, La Vie privée de Sherlock Holmes de Mollie et Michael Hardwick… Ce qui est fascinant avec Sherlock Holmes, c’est que c’est un des cas dans la littérature où l’auteur est dépassé par son personnage. Bien sûr, c’est Conan Doyle qui invente le fait que Sherlock Holmes se drogue ou inscrit les initiales de la reine Victoria au revolver sur le mur. C’est Conan Doyle qui lui donne cette passion pour la musique ou qui le fait se retirer dans sa chambre quand, d’un seul coup, il a le cafard. C’est aussi lui qui fait vivre Sherlock Holmes avec un homme, Watson… Avec Sherlock Holmes, Doyle invente un personnage sur lequel on peut broder à l’infini, qui offre toutes les interprétations possibles. J’irai même plus loin, je trouve que finalement, les aventures de Sherlock Holmes les plus belles ne sont peut-être pas celles que Conan Doyle a écrites. Le dernier recueil de nouvelles signé Conan Doyle, qui s’intitule je crois, Son dernier coup d’archet , est magnifique. Mais Une étude en rouge, c’est quand même une intrigue assez simple. Et la moitié du livre est consacrée à la croisade anti-mormons de Conan Doyle… C’est bien, c’est très bien même, mais je trouve que ce n’est pas la plus belle aventure de Sherlock Holmes, alors que L’Ultime défi de Sherlock Holmes, de Michael Dibdin, c’est quasiment un chef-d’œuvre.
Cet extrait des entretiens de François Guérif avec Philippe Blanchet (Du polar. Rivages, 2016) montre toute la richesse et la variété des pastiches consacrés à Sherlock Holmes. Une richesse telle (voir les listes ci-dessous) que cette bibliographie fera nécessairement l’objet de mises à jour régulières.

Continuer la lecture de Pastiches de Sherlock Holmes

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le Canon holmésien

Le Canon holmésien se compose de 60 histoires (4 romans et 56 nouvelles) publiées de 1887 à 1927 dans le Strand Magazine par  Arthur Conan Doyle. Il s’oppose aux pastiches, que ceux-ci soient inspirés par les untold tales ou untold stories, enquêtes mentionnées, mais non racontées par le Docteur Watson (ex. : Les Exploits de Sherlock Holmes écrit par Adrian Conan Doyle) ou qu’il s’agisse de récits purement apocryphes, inventés de toute pièce hors de toute référence dans le Canon. Continuer la lecture de Le Canon holmésien

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts