Archives de catégorie : Thèmes littéraires et artistiques

Géographie et imaginaire : biblio-webographie

Les lieux imaginaires

Gianni Guadalupi et Alberto Manguel. Guide de nulle part et d’ailleurs à l’usage du voyageur intrépide en maints lieux imaginaires de la littérature universelle. Préface, André Dhôtel, traduction et adaptation, Patrick Reumaux. Éditions du Fanal. 1981. BU Tours.

  • Réédité sous le titre Dictionnaire des lieux imaginaires, Actes Sud, 1998, 2001 et 2002. BU Tours.
  • NooSFere
Continuer la lecture de Géographie et imaginaire : biblio-webographie

Beth Zaiken et le paléoart

Le dessous des images du 8 septembre sur Arte était consacré à la paléoartiste Beth Kaizen. Son site confirme la qualité de ses illustrations représentant la faune (cf. son tylosaurus)- et les paysages préhistoriques (cf. Then and now) offrant une vision quasi-paradisiaque d’un monde exempt d’humains (cf. Greenland, 2 MYA).

Du coup j’ai voulu en savoir plus sur le paléoart, cette peinture des préhistoires, et les paléoartistes, dont l’histoire commencent vraiment au XIXe siècle avec l’essor de la paléontologie.

Continuer la lecture de Beth Zaiken et le paléoart

La rame et le van : quand un livre sur les zombies nous renvoie à l’Odyssée

Ce matin dans le bus, je lisais tranquillement un des derniers chapitres de World War Z de Max Brooks quand je suis tombé sur le passage suivant, prononcé par un chasseur de zombies sous-marins interrogé par le narrateur :

Nous autres, on continue parce qu’il le faut bien. Ils n’ont pas encore trouvé la bonne puce et le bon disque optique pour nous remplacer. Mais le jour où ils y arrivent, putain, j’arrête la Navy de suite et je me mets en alpha novembre alpha à plein temps.

En quoi ?

Action in the North Atlantic, vous savez, ce vieux film de guerre en noir et blanc, avec Bogart. Il y a un mec dedans, le père de celui qui jouait le skipper, dans Gilligan’sIsland… Vous voyez ? Il dit un truc, à un moment… « J’emmène une rame avec moi et je fonce vers l’arrière-pays. Dès qu’un mec me demande “C’est quoi ce truc?” je pose mes bagages et je m’installe pour de bon. »

Continuer la lecture de La rame et le van : quand un livre sur les zombies nous renvoie à l’Odyssée

Borges et la Chine

Les internautes qui fréquentent régulièrement ce carnet ont sans doute remarqué mon intérêt pour la Chine. Celui que je porte à Jorge Luis Borges est lui discret mais non moins prégnant. Il apparaît de manière plus ou moins explicite dans les chroniques suivantes :

C’est donc avec un grand intérêt que je prend note du colloque intitulé Borges et la Chine organisé par Anne Cheng au Collège de France. Il s’est tenu le 21 juin 2023 et les interventions peuvent être écoutées en ligne.

Quand le Je présent rencontre le Je passé (ou futur)

La rencontre ponctuelle avec un soi passé… ou futur

Il n’y a pas de retour dans le passé ou de saut dans l’avenir, mais la rencontre de deux “états” d’une même personne en un lieu et en un temps indéfini, au “croisement” de deux espace-temps.

En voici deux exemples. Le premier est cinématographique. Dans le film de Sacha Guitry Remontons les Champs-Élysées (1938), Napoléon converse avec Bonaparte.

Continuer la lecture de Quand le Je présent rencontre le Je passé (ou futur)

Les Choses. Une histoire de la nature morte depuis la Préhistoire

Le musée du Louvre accueille du 12 octobre 2022 au 23 janvier 2023 une exposition intitulée Les Choses, une histoire de la nature morte organisée par l’historienne d’histoire de l’art Laurence Bertrand Dorléac. La dernière grande rétrospective consacréée à ce genre trop méconnu date de 1952, à l’Orangerie. C’est dire l’importance de cet évènement artistique et culturel. D’une grande variété, les œuvres présentées sont de toutes les époques et de toutes les régions du monde, et comme le sujet est de ceux qui m’intéressent, je vais rassembler quelques informations, en espérant pouvoir visiter cette exposition avant la fin janvier. Sinon, je me contenterai du catalogue

Continuer la lecture de Les Choses. Une histoire de la nature morte depuis la Préhistoire

Noël dystopiques

A l’approche d’un Noël qui s’annonce calamiteux, je voudrais vous inviter à (re)lire deux bandes-dessinées où cette fête est au centre de dystopies. Les Pères Noël y constituent d’inquiétantes milices, à mille lieues du sympathique bonhomme au couleur de Coca Cola, et la fête obligatoire se révèle une vraie dictature.

Les éditions originales de ces histoires sont parues entre 1997 et 1999, ce qui ne nous rajeunit pas. Elles sont signées Tronchet et O’Groj et il serait tentant de les placer du côté de la bande dessinée humoristique, catégorie à laquelle elles appartiennent indubitablement. Cependant le rire est jaune, pour ne pas dire tragique et désespéré. Non, ce n’est pas de la gaudriole et leurs résonances avec le monde actuel sont plutôt faites pour nous interroger sur la société que nous souhaitons.

Continuer la lecture de Noël dystopiques

L’autisme dans les films et séries

J’ai évoqué, dans deux précédentes chroniques, le docu-fiction de Sophie Révil, Le cerveau de Hugo (2012),

… et la série télévisée Astrid et Raphaëlle (3 saisons depuis 2020),

… qui contribuent l’un et l’autre, de manières différentes mais tout aussi réalistes, à sensibiliser le public des neurotypiques à la condition des autistes. Mais il existe de nombreux autres films et séries sur la question, tant documentaires que fictions. J’en donne ci-dessous quelques exemples.

Continuer la lecture de L’autisme dans les films et séries

Bandes dessinées sur l’autisme

Voici une petite bibliographie croisant deux de mes centres d’intérêt, l’un ancien, la bande-dessinée, l’autre plus récent, l’autisme et surtout les autistes.

En fait il s’agit surtout d’un programme de lectures à venir. Je viens de lire avec un réel plaisir et un grand intérêt La différence invisible, recommandé par une collègue, et j’ai découverts les autres chemin faisant lors de recherches sur internet, mais ne les ai pas encore lu. Pour les présentations, je me suis donc contenté de reprendre les sites des éditeurs. Je vous conseille d’aller voir aussi les critiques écrites ou vidéos que j’ai pu trouvées.

Les auteur(e)s sont particulièrement concerné(e)s par la question, étant autistes – Julie Dachez (La différence invisible) et Drakia (Couleur d’asperge) Asperger – ou proches d’autistes – un fils pour Yvon Roy (Les petites victoires) ou un frère pour Emilie Gleason (Ted drôle de coco).

Continuer la lecture de Bandes dessinées sur l’autisme