Archives de catégorie : Livres anciens

A propos de la Collection du centenaire de l’Algérie 1830-1930

La Collection du centenaire de l’Algérie 1830-1950 est une collection éditoriale dans laquelle sont parus un certain nombre d’ouvrages entre 1924 et 1939. Combien exactement ? C’est ce que je vais tenter d’établir en utilisant les catalogues suivants :

Continuer la lecture de A propos de la Collection du centenaire de l’Algérie 1830-1930

Autour de la carte Algérie – Nord

Alors que les cartes officielles de l’Algérie étaient dressées et éditées au XIXe siècle par le Service Géographique de l’Armée, celles du XXe siècle sont désormais le fait de la Direction de l’Agriculture, du Commerce et de la Colonisation du Gouvernement général de l’Algérie, même si peut apparaître ici et là la mention complémentaire d’un “Service Géographique”, sans qu’il soit précisé si c’est celui de l’Armée.

Ces cartes officielles représentent les divisions administratives de l’Algérie ou certaines thématiques intéressant le pouvoir politique (agriculture, colonisation…). Si certaines incluent les territoires du sud comme la Carte des divisions administratives de l’Algérie de 1910, d’autres se limitent, comme celles du XIXe siècle depuis 1851, aux trois départements d’Oran, d’Alger et de Constantine, à savoir le nord de la colonie où s’est concentrée la colonisation : voir la Carte de la colonisation officielle publiée en 1902 ou celle intitulée Territoire civil et territoire de commandement de 1894

Parmi celles intitulées Algérie-Nord, certaines sont constituées d’une seule feuille au 1:1 600 000, comme celle de 1905 dressée par N. Calleja.

Continuer la lecture de Autour de la carte Algérie – Nord

Le philosophe ignorant par Voltaire

Je viens de noter la parution chez Conspiration éditions d’un ouvrage peu connu de Volaire, Le philosophe ignorant. Paru initalement en 1766, ce livre aborde en 56 questions la philosophie et les doutes de Voltaire, alors âgé de 72 ans.

Il a fait l’objet de trois autres éditions récentes que vous pourrez sans doute trouver chez les libraires, les bouquinistes ou en bibliothèque :

L’invasion de la pub ne date pas d’hier : la preuve par un guide de voyage

Voir l’ouvrage dans le Dépositoire des Fonds Numériques (DAR) de la Bibliotheca Alexandrina

J’avoue avoir une profonde aversion pour la publicité, Je ne supporte pas les panneaux qui enlaidissent nos villes et nos campagnes et j’évite systématiquement les chaînes télévisées où les films sont saucissonnés par les coupures publicitaires. Pourtant l’intrusion de la publicité dans l’espace public et privé ne date pas d’hier. J’en ai eu un exemple récemment avec un guide touristique édité par Hachette en 1923 : Alger et ses environs.

L’ouvrage se divise en deux parties, avec chacune sa pagination : 64 pages pour le guide proprement dit et… 180 pages de publicité diverses et variées, notamment pour des hôtels mais pas seulement, mais surtout pour la France, mais aussi la Suisse, la Belgique la Grande-Bretagne, l’Espagne et finalement assez peu pour l’Algérie et et la Tunisie (p. 159-162). Reflet d’une certaine société insouciante sillonnant l’Europe de Nice à Lucerne en passant par Vichy, Ostende, Londres et San-Sebastian…

Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly

Parmi les ouvrages dont ma bibliothèque universitaire a hérité d’URBAMA, j’ai trouvé un extrait du Bulletin de la Société de Géographie d’Alger et de l’Afrique du Nord intitulé Notes géographiques sur le Sud Tunisien.. Paru a Alger à l’imprimerie S. Léon, il reprend un article paru en trois parties dans les tomes suivants du périodique sus-nommé :

L’auteur, Alexandre Joly (1870-1913), est un géographe arabisant alors titulaire de la chaire supérieure d’arabe de Constantine. Fils aîné du chimiste Alexandre Joly (1845-1897), il a fait ses études au lycée Henri-IV, puis choisit pour des raisons de santé une carrière algérienne. Opérateur dessinateur aux Ponts et Chaussées, il prépare les diplômes d’arabe et d’études historiques à l’école des Lettres d’Alger. Professeur de sciences à la médersa d’Alger en 1896, il participe en 1899-1900 à la mission de Georges-Barthélemy-Médéric Flamand dans l’extrême Sud oranais. Nommé à la médersa de Constantine, il effectue aussi des missions dans le Sud algérois et en Tunisie. En 1907, il est nommé à la chaire publique d’arabe de Constantine. C’est dans cette ville qu’il décède subitement le 27 février 1913.

Continuer la lecture de Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly

Les Zemmour, études ethnographiques et historiques

Dans un don d’ouvrages reçus par la bibliothèque où je travaille, j’ai repéré dernièrement un tiré-à-part intitulé Les Zemmour, étude ethnographique d’après le Questionnaire de la résidence Générale de France au Maroc(1). Parue initialement dans le volume 1, fascicule 2 des Archives Berbères datée de 1915, cette étude accessible sur Gallica et la Cinumed a pour auteur le capitaine Querleux(2), chef du bureau de renseignement de Tiflet.

En cherchant un peu plus d’informations sur cette confédération de tribus berbères du Moyen Atlas, j’ai également découvert un long article de Marcel Lesne, “Les Zemmour, essai d’histoire tribale”, paru en trois parties dans les volumes des années 1966 et 1967 de Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée. L’auteur connait un peu le sujet, puisqu’il a soutenu à Paris en 1959 une thèse de doctorat en Lettres, Evolution d’un groupement berbère : les Zemmour, et une thèse complémentaire de doctorat en Géographie, Histoire d’un groupement berbère : les Zemmour.

Sans l’agitation médiatique récente d’un certain histrion, je n’aurais peut-être pas accordé plus d’intérêt que cela à ces documents. C’eût été dommage. Comme quoi, il y a toujours du positif dans le négatif.

Complément bibliographique dans Wikipédia
Carte

___________________________________________________________

  1. L’exemplaire de ce tiré-à-part porte le tampon de la bibliothèque d’URBAMA et un ex-libris manuscrit, “G. Marcy”. Georges Marcy (1905-1946) était un orientaliste berbérisant ayant séjourné dix ans au Maroc, de 1928 à 1937. Il travaillait à la fin de sa vie à un ouvrage sur le droit coutumier des Zemmours édité post-mortem en 1949 par Émile Janier (1909-1958), alors directeur de la Médersa de Tlemcen.
  2. S’agit-il de du capitaine Jules Albert Octave Querleux, né le 06 mars 1882 à La Fère (Aisne) et mort pour la France 15 mars 1919 dans le 16e arrondissement de Paris à l’âge de 37 ans ? Cf. Base des Morts pour la France.

L’abbé Rive, premier bibliothécaire de la Méjanes

Le 14 avril, les Amis de la Méjanes proposaient une conférence de Jean-Louis Charlet, professeur émérite de l’université d’Aix-Marseille, sur l’abbé Jean-Joseph Rive (1730-1791), le premier bibliothécaire de la bibliothèque Méjanes. Cette conférence est accessible en ligne.

Bonne occasion d’amorcer une petite biblio-webographie sur ce savant bibliognoste révolutionnaire quelque peu caractériel.

Continuer la lecture de L’abbé Rive, premier bibliothécaire de la Méjanes

Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Voici deux gravures réalisées par Jean-Jacques Avril (1744-1831) d’après deux peintures de Pierre-Alexandre Wille (1748-1821). Ces dernières sont conservées aujourd’hui à Briancourt au musée national de la coopération franco-américaines qui les a acquises en 1931. Elles ont d’abord appartenu à la famille de Maistre, puis à la galerie Van den Beigh et à Anne Morgan.

Continuer la lecture de Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

Je souhaite vous présenter brièvement deux gravures qui me sont chères, car je les connais depuis fort longtemps. Réalisées à la fin du XVIIIe siècle d’après deux tableaux du peintre  anglais George Morland mais imprimées en France, elle représentent des sujets favorables à l’abolition de l’esclavage et de la traite. Elles sont contemporaines de la première abolition en 1794.

Dénommé aussi The Slave Trade, le tableau Execrable human Traffick, or The Affectionate Slaves a été peint en 1789. Les gravures dont il a fait l’objet en France s’intitulent Traite des nègres. En noir et blanc (voir plus de détails ici) …

Continuer la lecture de Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

Références pour le livre ancien (10) Mémoires de Bibliophiles et Manuels de bibliophilie du XIXe et du XXe siècle

Gabriel Peignot (1767-1849)

Manuel du bibliophile, ou Traité du choix des livres

Ouvrage en 2 volumes parus en 1823 à Dijon.

Jean-Baptiste Tenant de Latour (1779-1862)

Mémoires d’un bibliophile

Publé en 1860.

Continuer la lecture de Références pour le livre ancien (10) Mémoires de Bibliophiles et Manuels de bibliophilie du XIXe et du XXe siècle