Archives de catégorie : Fonds patrimonial BU Tours

Ouvrages, périodiques et cartes de la BU des Deux-Lions (droit, économe, géographie) de l’université de Tours où je travaille

L’Algérie par Ferdinand Quesnoy

Quand il publie L’Algérie en 1885, Ferdinand-Désiré Quesnoy est médecin-inspecteur en retraite. Mais avant ce repos métiré, il a connu diverses affectations au cours de sa carrière de médecin militaire, de l’Algérie à l’hôtel des Invalides en passant par l’armée d’Orient en Crimée et l’armée du Rhin de la guerre de 1870. En attestent ses divers ouvrages parus de 1850 à 1892.

Parmi ceux-ci, plusieurs concernent l’Algérie :

Continuer la lecture de L’Algérie par Ferdinand Quesnoy

Les Français en Algérie, par Louis Veuillot

La première édition de l’ouvrage de Louis Veuillot Les Français en Algérie date de 1845 chez Alfred Mame. La deuxième édition devait suivre chez le même éditeurs dès 1847 et c’est un exemplaire de cette dernière qui est conservé à la BU des Deux Lions. Bien d’autres éditions devaient suivre.

Le livre porte comme complément de titre souvenirs d’un voyage fait en 1841. A cette date, la conquête de l’Algérie n’est pas encore achevée. L’émirAbd-el-Kader, qui est représenté sur le frontispice et dont Louis Veuillot dresse un portrait plutôt flatteur (p. 266-289), ne se rendra qu’en 1847. Il dirige alors un État indépendant, avec Mascara comme capitale. Cependant, celle-ci tombe aux mains des Français le 30 mai 1841.

Continuer la lecture de Les Français en Algérie, par Louis Veuillot

Voyage au Mont Sinaï par Louis de Tesson

J’ai sous les yeux un exemplaire de la deuxième édition du Voyage au Mont Sinaï publiée par Louis de Tesson en 1846 chez Alfred Mame à Tours, dans la collection Bibliothèque des écoles chrétiennes.

Né à La Mancellière dans la Manche en 1805, Louis de Tesson fut ordonnateur du Bureau de bienfaisance d’Avranches et membre de la Société archéologique de cette même ville où il mourut en 1889. Au premier abord, cet auteur de contes édifiants semble ne pas avoir quitté son département d’origine. Il fit pourtant au moins un voyage en Orient, plus précisément en Egypte où il séjourna quelques mois. Ce fut en cette occasion qu’il se rendit au Mont Sinaï.

La date du voyage n’est pas précisée dans l’ouvrage. Sans doute était-ce sans peu avant 1843, année où Louis de Tesson publia chez J.-B. Huart à Dinan ses Réflexions et croquis chemin faisant : voyage au Mont-Sinaï. Ce livre est la préfiguration de l’ouvrage publié chez Alfred Mame, de 1844 à sa onzième édition en 1884.

Continuer la lecture de Voyage au Mont Sinaï par Louis de Tesson

Autour de la carte Algérie – Nord

Alors que les cartes officielles de l’Algérie étaient dressées et éditées au XIXe siècle par le Service Géographique de l’Armée, celles du XXe siècle sont désormais le fait de la Direction de l’Agriculture, du Commerce et de la Colonisation du Gouvernement général de l’Algérie, même si peut apparaître ici et là la mention complémentaire d’un “Service Géographique”, sans qu’il soit précisé si c’est celui de l’Armée.

Ces cartes officielles représentent les divisions administratives de l’Algérie ou certaines thématiques intéressant le pouvoir politique (agriculture, colonisation…). Si certaines incluent les territoires du sud comme la Carte des divisions administratives de l’Algérie de 1910, d’autres se limitent, comme celles du XIXe siècle depuis 1851, aux trois départements d’Oran, d’Alger et de Constantine, à savoir le nord de la colonie où s’est concentrée la colonisation : voir la Carte de la colonisation officielle publiée en 1902 ou celle intitulée Territoire civil et territoire de commandement de 1894

Parmi celles intitulées Algérie-Nord, certaines sont constituées d’une seule feuille au 1:1 600 000, comme celle de 1905 dressée par N. Calleja.

Continuer la lecture de Autour de la carte Algérie – Nord

Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly

Parmi les ouvrages dont ma bibliothèque universitaire a hérité d’URBAMA, j’ai trouvé un extrait du Bulletin de la Société de Géographie d’Alger et de l’Afrique du Nord intitulé Notes géographiques sur le Sud Tunisien.. Paru a Alger à l’imprimerie S. Léon, il reprend un article paru en trois parties dans les tomes suivants du périodique sus-nommé :

L’auteur, Alexandre Joly (1870-1913), est un géographe arabisant alors titulaire de la chaire supérieure d’arabe de Constantine. Fils aîné du chimiste Alexandre Joly (1845-1897), il a fait ses études au lycée Henri-IV, puis choisit pour des raisons de santé une carrière algérienne. Opérateur dessinateur aux Ponts et Chaussées, il prépare les diplômes d’arabe et d’études historiques à l’école des Lettres d’Alger. Professeur de sciences à la médersa d’Alger en 1896, il participe en 1899-1900 à la mission de Georges-Barthélemy-Médéric Flamand dans l’extrême Sud oranais. Nommé à la médersa de Constantine, il effectue aussi des missions dans le Sud algérois et en Tunisie. En 1907, il est nommé à la chaire publique d’arabe de Constantine. C’est dans cette ville qu’il décède subitement le 27 février 1913.

Continuer la lecture de Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly

Les Zemmour, études ethnographiques et historiques

Dans un don d’ouvrages reçus par la bibliothèque où je travaille, j’ai repéré dernièrement un tiré-à-part intitulé Les Zemmour, étude ethnographique d’après le Questionnaire de la résidence Générale de France au Maroc(1). Parue initialement dans le volume 1, fascicule 2 des Archives Berbères datée de 1915, cette étude accessible sur Gallica et la Cinumed a pour auteur le capitaine Querleux(2), chef du bureau de renseignement de Tiflet.

En cherchant un peu plus d’informations sur cette confédération de tribus berbères du Moyen Atlas, j’ai également découvert un long article de Marcel Lesne, “Les Zemmour, essai d’histoire tribale”, paru en trois parties dans les volumes des années 1966 et 1967 de Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée. L’auteur connait un peu le sujet, puisqu’il a soutenu à Paris en 1959 une thèse de doctorat en Lettres, Evolution d’un groupement berbère : les Zemmour, et une thèse complémentaire de doctorat en Géographie, Histoire d’un groupement berbère : les Zemmour.

Sans l’agitation médiatique récente d’un certain histrion, je n’aurais peut-être pas accordé plus d’intérêt que cela à ces documents. C’eût été dommage. Comme quoi, il y a toujours du positif dans le négatif.

Complément bibliographique dans Wikipédia
Carte

___________________________________________________________

  1. L’exemplaire de ce tiré-à-part porte le tampon de la bibliothèque d’URBAMA et un ex-libris manuscrit, “G. Marcy”. Georges Marcy (1905-1946) était un orientaliste berbérisant ayant séjourné dix ans au Maroc, de 1928 à 1937. Il travaillait à la fin de sa vie à un ouvrage sur le droit coutumier des Zemmours édité post-mortem en 1949 par Émile Janier (1909-1958), alors directeur de la Médersa de Tlemcen.
  2. S’agit-il de du capitaine Jules Albert Octave Querleux, né le 06 mars 1882 à La Fère (Aisne) et mort pour la France 15 mars 1919 dans le 16e arrondissement de Paris à l’âge de 37 ans ? Cf. Base des Morts pour la France.

Une carte du département de la Corse

Extrait de l’Atlas National Illustré des 86 Départements (1845), dessiné par Victor Levasseur. Voir et grossir l’image dans Gallica. La BU des Deux Lions à Tours conserve un exemplaire de ce document.
L’ombre de Napoléon

Vous noterez tout de suite sur cette carte gravée par George et Ch. Schmith, en haut de la feuille, en plein milieu, la présence de celui qui fut l’empereur des Français, le sinistre Napoléon Buonaparte. C’est du reste sous ce patronyme qu’il est désigné parmi les célébrités de l’île de Beauté, avant sa mère, ses frères, Pascal Paoli, le héros de la Corse, quelques généraux, un maréchal et un nommé Prazzo, médecin qui réussit à faire du papier et du carton avec de l’amiante !

Continuer la lecture de Une carte du département de la Corse

Plan d’Alger et de ses environs

Dans le cadre de mon travail, je viens d’être amené à identifier un Plan d’Alger et de ses environs d’après le croquis fait sur les lieux par le Capitaine du Génie Boutin en 1808 et visiblement imprimé au moment de la conquête de l’Algérie puisque figure la mention “Dépôt général de la Guerre 1830.” Voici le résultat de mes petites recherches.

Continuer la lecture de Plan d’Alger et de ses environs

Autour de… Socialisme théorique et socialdémocratie pratique par Eduard Bernstein

Parmi les nombreux ouvrages sur l’histoire du socialisme présents dans le fonds Elleinstein de la bibliothèque universitaire de Tours se trouve un livre publié chez P.-V. Stock en 1900 : Socialisme théorique et socialdémocratie pratique par le théoricien de la social-démocratie allemande Eduard Bernstein.

Continuer la lecture de Autour de… Socialisme théorique et socialdémocratie pratique par Eduard Bernstein

Autour de… Capital et travail, ou, M. Bastiat-Schulze (De Delitzch) par Ferdinand Lassalle


Le théoricien socialiste prussien Ferdinand Lassalle (1825-1864) a publié Herr Bastiat-Schulze von Delitzsch, der ökonomische Julian, oder: Capital und Arbeit en janvier 1864, année de sa mort tragique. Dans ce dernier écrit publié de son vivant, il s’en prend à son principal en­nemi, l’économiste libéral Hermann Schulze-Delitzsch (1808-1888), qu’il assimile à l’économiste libéral Frédéric Bastiat (1801-1850), et expose ses conceptions de l’économie dominées par l’idée d’association.

La première traduction française a été réalisée par Benoît Malon (1841-1893) et a eu deux éditions successives.

Continuer la lecture de Autour de… Capital et travail, ou, M. Bastiat-Schulze (De Delitzch) par Ferdinand Lassalle