Archives de catégorie : Sciences

Autour de l’Intelligence Artificielle (IA)

A l’occasion de deux intéressantes conférences vidéos en ligne concernant l’intelligence artificielle organisées par BibDoc 37 le 11 avril 2024, j’ai glané quelques liens et j’en ai trouvé quelques autre. Je vous les propose ci-dessous, des fois que ce sujet vous intéresse.

Outre les généralités, ils se répartissent selon différentes thématiques :

  • IA et droit, car il ne faut pas oublier que je travail dans une bibliothèque universitaire à forte orientation juridique.

Quant à se demander s’il faut être pour ou contre l’IA, autant poser la même question sur l’imprimerie, la machine à laver ou l’électricité. Pour ne prendre que l’exemple de l’imprimerie, serait-t-elle condamnée pour avoir permis la publication de Mein Kampf ou des Protocoles des Sages de Sion ? Ce qui importe, ce n’est pas la technique, mais l’usage qu’on en fait.

Continuer la lecture de Autour de l’Intelligence Artificielle (IA)

Les bibliothèques dans la transition écologique

Suit à une intéressante conférence en ligne de Reine Bürki organisée par BibDoc 37 autour de son livre Engager les bibliothèques dans la transition écologique (Enssib, 2023), j’ai récolter les quelques liens ci-dessous. Peut-être cela vous intéressera-t-il ?

Continuer la lecture de Les bibliothèques dans la transition écologique

Autour d’Oliver Byrne et de son ouvrage sur les éléments d’Euclide

Exemplaires sur Archive.org. : exemplaire 1 ; exemplaire 2 ; exemplaire 3

A la Noël 2015, je trouvais dans mes petits souliers une curieuse bande-dessinée de Bezian intitulé Le courant d’art (ci-contre) avec en sous-titre, selon le sens où je prenais cet album en accodéon, De Byrne à Mondrian ou De Mondrian à Byrne. C’est qu’il y était question de l’influence qu’avait exercé sur Piet Mondrian et Walter Gropius The first six books of the Elements of Euclid, in which coloured diagrams and symbols are used instead of letters (voir ci-dessus) publié en 1847 par le mathématicien Oliver Byrne. A moins que ce ne soit ce dernier qui, par une curieuse interférence temporelle, ait été marqué par les artistes du Bauhaus et de De Stijl, selon le principe du plagiat par anticipation, bien connu des Oulipiens, de Jorge Luis Borges et de Paul Bayard

Continuer la lecture de Autour d’Oliver Byrne et de son ouvrage sur les éléments d’Euclide

Les découvertes scientifiques viennent toujours en leur temps. Mais qu’en est-il les œuvres artistiques ?

Si c’est Marx qui a découvert la conception matérialiste de l’histoire, Thierry, Mignet, Guizot, tous les historiens anglais jusqu’en 1850 prouvent qu’il y avait tendance à ce qu’elle se fasse, et la découverte de cette même conception par Morgan prouve que le temps était mûr pour elle, et qu’elle devait être découverte.

  • Engels à W. Borgius le 25. 1. 1894.

Contrairement au patient travail de Darwin, Wallace explique avoir rédigé cet article en quelques heures, après avoir eu l’intuition de ce mécanisme évolutif au cours d’une crise de paludisme !

EINSTEIN : […] Vous savez… Je pense que sans Leibnitz ou Newton on aurait fini par inventer le calcul différentiel… Mais sans Beethoven, jamais la Symphonie héroïque n’aurait été composée… Eh bien, sans vous, il n’y aurait jamais eu les films de Charlot !

Digressions autour de l’Aérotrain

Image extraite du film Les premiers les derniers de Bouli Lanners trouvée sur Filmkrant

L’autre jour sur France Culture, dans une brève chronique intitulée Le rail de l’aérotrain, vestige d’une science-fiction, Sophie-Catherine Gallet a évoqué la rampe d’essai d’un train à très grande vitesse sur coussin d’air, un genre d’aéroglisseur sur rails. Ce projet de l’ingénieur Jean Bertin, lancé en 1963 et d’abord soutenu par les pouvoirs publics, fut abandonné en juillet 1974 par le président Giscard d’Estaing au profit du TGV. La chaîne radio lui avait déjà consacrée en novembre 2014 une de ses Nuits magnétiques .

En écoutant Sophie-Catherine Gallet, je me suis souvenu que j’avais entrepris de rassembler de la documentation en ligne sur ce sujet, à commencer par les quatre sites dédiés suivants : Aérotrain ; L’Aérotrain et les Naviplanes ; L’Aérotrain français 1965 – 1977 ; Amis de Jean Bertin.

Continuer la lecture de Digressions autour de l’Aérotrain

Un ciné-débat de La SEPANT autour du film documentaire Anthropocène l’époque humaine

La SEPANT (Société d’Etude, de Protection, et d’Aménagement de la Nature en Touraine) animera un ciné-débat le lundi 16 à 20h au CGR Tours – Centre avec la diffusion du film documentaire Antropocène : l’époque humaine (2017) de Jennifer Baichwal, Nicholas De Pencier et Edward Burtynsky.

Critique du film

  • par Sarah Petitbon sur Polka.

Voyage au coeur de nos poubelles

Voyage au cœur de nos poubelles, du 13 mai au 16 juillet 2022 dans la grande serre du Jardin Botanique de Tours

Une exposition scientifique présentant  les savoirs des chercheurs dans un objectif de médiation et communication au grand public des connaissances sur l’archéologie des déchets, l’histoire de la récupération et du recyclage ou encore l’évolution de la législation. Elle donnera également à voir les grands enjeux et défis écologiques et environnementaux liés aux déchets à l’échelle internationale, à partir des travaux des chercheurs spécialistes de ces domaines.

Une exposition esthétique et artistique présentant des archives, des objets muséaux, des installations originales et des œuvres artistiques réalisées localement.

Continuer la lecture de Voyage au coeur de nos poubelles

Biblio-webographie du temps qui passe, qui fuit et qui n’existe pas…

Le temps s’en va, le temps s’en va, madame,
Las! Le temps, non, mais nous nous en allons,
Et tôt serons étendus sous la lame.

Le temps est la substance dont je suis fait. Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve ; c’est un tigre qui me déchire, mais je suis le tigre ; c’est un feu qui me consume, mais je suis le feu.

  • Jorge Luis Borges. Une Nouvelle réfutation du temps.

Qu’est-ce que donc le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais. Si quelqu’un pose la question et que je veuille l’expliquer, je ne sais plus. Toutefois, j’affirme avec force ceci : si rien ne passait, il n’y aurait pas de passé ; si rien n’advenait, il n’y aurait pas de futur ; si rien n’était, il n’y aurait pas de présent. Mais ces deux temps, le passé et le futur, comment peut-on dire qu’ils “sont”, puisque le passé n’est plus, et que le futur n’est pas encore ? Quant au présent, s’il restait toujours présent sans se transformer en passé, il cesserait d’être “temps” pour être “éternité”.

Après ma chronique sur les voyages temporels, je voudrais essayer de rassembler ici de la documentation en ligne ou pas sur le temps qui passe sous ses divers aspects. C’est peu dire que le sujet m’intéresse et ma bibliothèque personnelle a quelques ouvrages sur ce thème. J’en compléterai la liste par ce que j’ai pu trouver en ligne.

Continuer la lecture de Biblio-webographie du temps qui passe, qui fuit et qui n’existe pas…

Voyages temporels

C’est arrivé demain (It Happened Tomorrow), film américain René Clair réalisé en 1944

Après mon voyage en uchronie et ma tentative de classification des uchronies individuelles , je voudrais aborder ici le voyage temporel. Il ne s’agit pas ici d’étudier la faisabilité ou non d’un tel voyage, ni d’établir une liste de d’œuvres, même si je ne manquerai pas d’en citer chemin faisant, mais de noter des informations décousues sur divers aspects liés à ce thème.

Dernière mise à jour : 15 avril 2022.

Continuer la lecture de Voyages temporels

Sept pères du calcul écrit

Voici quelques années, en complément de la chronique Compter avec les doigts de la main, je vous avais signalé l’ouvrage de Jérôme Gavin et Alain Schärlig intitulé Sur les doigts, jusqu’à 9999. Les mêmes auteurs ont fait paraître voici un peu plus d’un an un ouvrage qui me semble bien intéressant, Sept pères du calcul écrit. Des chiffres romains aux chiffres arabes 799 – 1202 – 1619 dont voici la présentation sur le site de EPFL Press :

Continuer la lecture de Sept pères du calcul écrit