Archives de catégorie : Trésors de la langue

Traduire

Bien qu’ayant étudié peu de langues, ou peut-être à cause de cela, je suis fasciné par la diversité linguistique et par les problèmes théoriques et pratiques de la traduction. Cela fait un certain temps que je souhaitais esquisser une biblio-webographie sur cette dernière et quelques lectures récentes m’ont incité à reprendre le brouillon que j’avais commencé il y a plus de huit ans, quand je préparais une chronique sur Ombres de Chine d’André Markowicz et la poésie des Tang,

Indice que cette question m’obsède quelque peu, je remarque en passant que plusieurs de mes chroniques ont pour objet des traductions d’un texte ou d’un groupe de textes, qu’il s’agisse de l’œuvre d’un seul auteur – Yoga Sutras de Patanjali ; Rubayat d’Omar Khayyam ; If… de Kipling ; Ballade de Mulan ; Mein Kampf – ou d’anthologies. Enfin l’ancien étudiant d’histoire que je suis vous a signalé au passage les quatre volumes de l’Histoire des traductions en langue française

Il ne sera pas question ici de traductions au pluriel, ces textes qui représentent auprès du lecteur d’autre textes écrits en une autre langue, mais de la traduction, cette activité qui consiste justement à traduire, c’est à dire à nous rendre accessibles dans notre propre langue – ou dans une autre…. – des écrits qui sans cela nous resteraient inaccessibles.

Continuer la lecture de Traduire

Néologismes révolutionnaires

En 1798, la cinquième édition du Dictionnaire de l’Académie comportait à la fin de son tome second un “Supplément contenant les mots nouveaux en usages depuis la Révolution”. Beau thème de biblio-webographie, vous ne trouvez pas ?

Continuer la lecture de Néologismes révolutionnaires

Vocabulaire de la cartographie

Ce matin, lors d’un atelier concernant le logiciel PeriCart , j’ai entendu pour la première fois le terme crevé dans un sens que je ne connaissais pas. Peut-être que vous non plus ? Vous voyez sur la carte ci-dessous le petit bout en bas à gauche qui déborde hors de la ligne continue limitant la partie normalement utilisée de la surface cartographique, autrement dit l’orle ? Et bien, c’est ça, un crevé

Consulter la carte dans Gallica
Continuer la lecture de Vocabulaire de la cartographie

Anthropocène ou capitalocène ? Encore des mots, toujours des mots, rien que des mots

L’ère géologique dans laquelle le système Terre est entré s’appelle pudiquement Anthropocène pour la différencier de l’Holocène dont la Terre est sortie sous l’action humaine[4]. Toutefois, un terme plus adéquat est Capitalocène car l’écrasante majorité des humains ne portent qu’une responsabilité marginale dans ces processus. La destruction de la nature résulte de l’accumulation du capital par les multinationales qui exploitent sols, sous-sols, écosystèmes, eau douce etc. La production industrielle de marchandises est en croissance pour maintenir le taux de profit des investisseurs. Cette croissance du profit, présentée comme un objectif vertueux, est accompagnée d’une pollution irréductible qui dépasse déjà les limites de la régénération naturelle. Comme les détenteurs de capitaux gardent la mainmise sur les processus de production, ils contrôlent l’organisation du travail, les choix d’investissement et donc les flux de pollution. Pour le moment, les travailleurs n’ont pas de contrôle sur le processus de production. Ils n’ont accès qu’à des choix de consommation dont les effets sont – par construction – marginaux sur la gestion de la pollution. Que faire, alors, quand les multinationales outrepassent les limites physiques du système Terre ?

Continuer la lecture de Anthropocène ou capitalocène ? Encore des mots, toujours des mots, rien que des mots

Autour des dictionnaires bilingues annamite-français et français-Annamite de Victor Barbier

Je viens de cataloguer ces deux ouvrages de Victor Barbier :

  • Dictionnaire annamite-français. Hanoi-Haiphong : Imprimerie d’Extrême-Orient, 1922.
  • Dictionnaire français-annamite. 3e éd. Hanoi-Haiphong : Imprimerie d’Extrême-Orient, 1924.

Tous deux portent le même ex-libris manuscrit : “Robequain Mars 1925”.

Voici qui me conduit à me poser les questions suivantes :

  • Qui est Victor Barbier ?
  • Qui estt Robequain ?
  • Ces dictionnaires ont-ils d’autres éditions et d’autres localisations et sont-ils numérisés ?
  • Quels sont les autres dictionnaires annamite-français et sont-ils numérisés ?
Continuer la lecture de Autour des dictionnaires bilingues annamite-français et français-Annamite de Victor Barbier

La Lorelei

La Lorelei est le nom d’un rocher dressé au-dessus du Rhin près de Sankt Goarshausen, mais aussi d’une fée, digne héritière des sirènes, qui charme les bateliers imprudents… Certains de ceux qui ont appris l’allemand en leurs jeunes années se souviennent sans doute du poème de Heinrich Heine à propos de cette belle ensorceleuse. Mais connaissent-ils l’ensemble de la légende ? Clemens Brentano en a donné sa version vingt ans avant Heine et Alexandre Dumas la sienne une trentaine d’année après la parution de Das Buch der Lieder (1827). Mais lisez plutôt.

Continuer la lecture de La Lorelei

Steven Spielberg Digital Yiddish Library

Ma courte chronique sur Nokhem Shtif et The Pogroms in Ukraine, 1918-19 : Prelude to the Holocaust m’a permis de découvrir une pépite pour ceux qui s’intéresseraient à la culture yiddish.

Il s’agit de la Steven Spielberg Digital Yiddish Library où, depuis 2009, ont été mis en ligne plus de 11 000 titres comprenant œuvres de fiction, mémoires, poésie, pièces de théâtre, nouvelles, manuels scientifiques, livres de cuisine, abécédaires, etc., des auteurs yiddish les plus renommés et des écrivains moins connus.

Deux accès possibles :

Pour plus d’informations

L’odyssée de l’écriture, Les hiéroglyphes et la naissance de l’alphabet

L’odyssée de l’écriture. 1. Les origines (extraits)

Passionnant, ce documentaire en 3 parties sur l’odyssée de l’écriture réalisée par le Britannique David Sington. Diffusé sur Arte, il reste visible en ligne jusqu’au 19 janvier 2021. A voir et écouter absolument.

La partie sur les humbles origine de l’alphabet dans le temple égyptien de Serabit el-Khadim dans le Sud Sinaï m’a notamment frappé.

Combattre la glottophobie

Comme vous le savez peut-être, la question des accents en français m’intéressent de même que me révolte leur stigmatisation. J’ai donc lu avec un certain intérêt sur le site de France Culture l’entretien de Benoît Gosselin avec Philippe Blanchet, auteur de Discriminations : combattre la glottophobie (Lambert-Lucas, 2016, rééd. 2019).

Philippe Blanchet a également édité avec Stéphanie Clerc Conan un recueil de témoignage sur ce même sujet, Je n’ai plus osé ouvrir la bouche… Témoignages de glottophobie vécue et moyens de se défendre (Lambert-Lucas, 2018).

Il a aussi prononcé des conférences sur la question :