Archives de catégorie : Zhongguo & Co

Chroniques sur la Chine et la sinologie, et sur les pays voisins (Corée, Vietnam…)

Hàm Nghi (1871-1944) : empereur en exil, artiste à Alger

En cherchant tout autre choses – et vive la sérendipité ! – j’ai trouvé sur le site de la Société de législation comparée l’annonce d’une conférence qui s’est tenue le 27 février dernier sur Hàm Nghi, éphémère empereur d’Annam qui passa la plus grande partie de sa vie en exil à Alger et y devint un artiste renommé. J’ai rassemblé ci-dessous un peu de documentation.

Continuer la lecture de Hàm Nghi (1871-1944) : empereur en exil, artiste à Alger

Kouang-Tchéou-Wan (Guangzhouwan 廣州灣), une colonie française en Chine

En reprenant le Livres hebdo du 13 mars dernier après deux mois de confinement, j’ai repéré un ouvrage d’Antoine Vanière paru aux Indes savantes, Kouang Tchéou-Wan, colonie clandestine : un territoire à bail français en Chine du Sud (1898-1946).

Voici le résumé de l’ouvrage par l’éditeur (j’ai juste ajouté des liens dans le corps du texte) et vous trouverez plus loin un peu de documentation sur cet héritage des traités inégaux imposés à la Chine.

Continuer la lecture de Kouang-Tchéou-Wan (Guangzhouwan 廣州灣), une colonie française en Chine

Neige, un poème de Mao Zedong

Neige, sur l’air de « Printemps au Jardin de Qin » février 1936

Vue du pays du Nord,
Mille lis que la glace enferme,
Dix mille lis de neige tourbillonnant.
Là-bas, en deçà, par-delà la Grande muraille,
Rien que la steppe à perte de vue ;
Du Grand fleuve, de l’amont à l’aval,
Le flot impétueux s’est soudain figé. […]

Suite de la traduction et texte original, dans l’article de Céline Wang, Controverse autour d’un poème de Mao Zedong « Neige, sur l’air de “Printemps au jardin de Qin” », Études chinoises. 漢學研究, n° 27, p. 11-40.

Autres copies de l’article : copie 1 ; copie 2.

Une autre traduction :

Paysage du Nord :
Mille lis de glace scellés,
Dix mille lis de neige en volée .
De la Grande Muraille, au dedans, au dehors,
Rien qu’une blanche immensité sans bord.
Le grand Fleuve, en amont, en aval,
Perd soudain ses impétueux élans. […]

Lire la suite sur le site Mao Zedong.

Ce poème est extrait de Mao Tsé-toung, Poésies complètes

Autres poèmes de Mao Zedong

Dix poèmes de Mao Tsé Toung, traduction de Philippe Sollers, première publication: Tel Quel n°40, Hiver 1970, repris dans Sur le matérialisme, Seuil.

Le Mont Jinggang, 1928.

Une exposition d’estampes japonaises à Aix-en-Provence et quelques références bibliographiques sur le sujet

Extrait des Trente-six vues du mont Fuji: Ejiri dans la province de Suruga / Katsushika Hokusaï

Si vous passez par ma ville d’origine, je vous conseille d’aller voir à l’hôtel de Caumont une exposition consacrée aux maîtres de l’estampe japonaise, Hokusaï, Hirorishige, Utamaro et quelques autres. Les œuvre exposées sont pour la plupart issues de la collection de Georges Leskowicz consacrée à l’art de l’ukiyo-e.

Voir l’article de présentation sur le site de la revue.

Un numéro hors-série de Connaissance des arts ainsi qu’un catalogue sont consacrés à cet événement culturel qui doit durer jusqu’au 22 mars 2020.

Pour compléter la documentation sur le sujet, je vous renvoie à ma tentative de webographie sur les estampes japonaises de l’ukiyo-e au japonisme ainsi qu’aux nombreux livres figurant dans le catalogue de la BnF.

Continuer la lecture de Une exposition d’estampes japonaises à Aix-en-Provence et quelques références bibliographiques sur le sujet

Baigai tu – 百丐圖 – Rouleau des mendiants et personnages de rue

Le Baigai tu – 百丐圖 est un rouleau horizontal et anonyme datant vraisemblablement de la dynastie des Qing (1644-1911). Il représente une succession de scènes évoquant 47 mendiants et autres personnages de rue.

Réalisé en couleurs et à l’encre sur papier, il fait partie des collections numérisées de la bibliothèque des hautes études chinoises accessibles sur Salamandre, bibliothèque numérique patrimoniale et catalogue des archives du Collège de France.

Science-fiction chinoise

Le n° 51/52 de Monde chinois, nouvelle Asie est récemment paru. Il s’agit un fascicule thématique intitulé  Le « rêve chinois » et ses doubles : aspects de la littérature de science-fiction dans le monde sinophone. Comme je le cataloguais, l’envie m’est venue de m’informer un peu sur la science fiction chinoise, qui a acquis depuis quelques années une plus grande notoriété en Occident, notamment avec l’attribution de prestigieux prix Hugo : Continuer la lecture de Science-fiction chinoise