Du noble jeu d’échecs : webo-bibliographie et bibliothèque en ligne

Pour l’anniversaire de mes onze ans, mes parents m’avaient offert un jeu d’échecs. Ce jour-là, il pleuvait. Je me suis plongé dans les diagrammes explicatifs de l’initiation au jeu. A la fin de l’après-midi, j’avais terminé. Mais si les règles sont simples,  leur application, comme celles des dames – et en cela, je ne suis pas d’accord avec Edgard Poe -, est redoutablement difficile.

C’est avec ma mère que j’ai joué le plus par la suite. Je lui dédie cette chronique. Continuer la lecture de Du noble jeu d’échecs : webo-bibliographie et bibliothèque en ligne

Napoléon (14) Mort et funérailles de Napoléon vues par le Capitaine Marryat

Pompe funèbre de Bonaparte (1827). Agrandir l’image sur le site de Gallica.

Frederick Marryat (1792-1848) est un capitaine de navire qui a écrit de nombreux romans qui ont eu un certain succès en leur temps. Traduits en français dès 1837, certains sont accessibles en ligne.

Du temps où il naviguait, il se trouva à Sainte-Hélène au moment du décès de l’exilé impérial dont il dessina la dépouille mortuaire et les funérailles. Ses dessins furent reproduits dans des gravures visibles sur Gallica.

The Funeral Procession of Bonaparte (1821). Agrandir l’image sur le site de Gallica.

Voir aussi Napoléon sur son lit de mort, un croquis de Guy Rotton, capitaine au 20ème régiment d’infanterie.

L’abstention aux élections est-elle condamnable ? Et le vote blanc ?

Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher.

Blaise Pascal

Se moquer de la politique, est-ce vraiment faire de la politique ?

Sujet de philo imaginaire

Un peu plus de 66 % d’abstentionnistes au premier tour des élections régionales et départementales dimanche dernier. Deux électeurs sur trois ne se sont pas déplacés. Un record. Et partout le même lamento éploré.

Personnellement, à l’abstention définie comme le fait de ne pas se rendre aux urnes un jour d’élections, je préfère le vote blanc, où l’électeur se déplace pour exprimer son non-adhésion aux propositions des divers partis en lice. Il témoigne ainsi d’un engagement dans le non-engagement, voire même d’une critique du système politique en place. Malheureusement, il n’est toujours pas reconnu de manière pleine et entière, car, s’il est bien comptabilisé, il n’est toujours pas intégré dans les suffrages exprimés.

Continuer la lecture de L’abstention aux élections est-elle condamnable ? Et le vote blanc ?

Le chamanisme selon Corine Sombrun

Début novembre 2019, j’avais vu un film de Fabienne Berthaud inspiré d’une histoire vraie, celle de Corine Sombrun, devenue chamane après une expérience de transe en Mongolie. Cela m’avait fort intéressé et j’avais commencé à m’informer une peu sur le sujet, notamment avec les vidéos ci-dessous. Puis j’étais passé à autre chose…

Or voici que ce mercredi 23 juin 2021, à La Grande Librairie, François Busnel a eu l’excellente idée d’inviter Corine Sombrun pour son livre, La diagonale de la joie : voyage au coeur de la transe. Du coup, je retrouve ce bouillon en friche que je reprends et complète avant de vous le proposer. Outre les vidéos ci-dessous, je vous renvoie à ses livres sur le chamanisme et aux émissions qui lui ont été consacrées sur France Inter, France Culture ou RFI.

Continuer la lecture de Le chamanisme selon Corine Sombrun

Catastrophisme environnemental

Notion sujette à controverses, le catastrophisme environnemental désigne selon ses détracteurs une forme de concentration irrationnelle (voire pathologique) sur les désastres écologiques présents et à venir (réchauffement climatique entraînant une montée des eaux rendant certaines régions de la planète inhabitables, villes asphyxiées par la pollution de l’air, explosion démographique entraînant un état de guerre permanent pour le contrôle de l’eau potable, collapse énergétique faisant suite à l’épuisement des ressources fossiles, recrudescence dramatique des cancers environnementaux, réduction massive de la biodiversité, etc.), dont la possible survenue serait supposée dicter sa conduite à l’humanité. […]

Les écrits sur l’Anthropocène et l’effondrement ne sont pas exempts de catastrophisme. Leurs adversaires, notamment les climatosceptiques, ont choisi d’en rire ou, au contraire, d’en dénoncer les dangers pour la démocratie et l’humanisme, car ils feraient le lit d’un futur totalitarisme vert. Mais peut-on échapper au catastrophisme quand il s’agit d’éveiller les consciences ? Cassandre n’avait-elle pas raison ? Pour s’en faire une idée, voici une petite bibliographie d’auteurs dont les avis sur la question peuvent-être diamétralement opposés…

Continuer la lecture de Catastrophisme environnemental

Le scopitone

En regardant le documentaire Le Café des artistes, j’ai entendu parlé pour la première fois du scopitone. J’avoue que je ne fréquentais pas les cafés du temps où ce juke-box doté d’un écran était en usage. Les petits films destinés à cette curieuse machine étaient réalisés notamment par Alexandre Tarta et Claude Lelouch.

Bibliographie

Jean-Charles Scagnetti. L’aventure scopitone 1957-1983 : histoire des précurseurs du vidéoclip. Autrement, 2010. Sommaire.

Audrey Orillard. « Le scopitone est-il un ancêtre du clip ? »Volume !, 14 : 2 | 2018, 41-54

Sitographie

Le site du Scopitone

Scopitone archive

Un code secret pour philosophes athées au temps des Lumières

Marmontel dans sa jeunesse recherchait beaucoup le vieux Boindin, célèbre par son esprit & son incrédulité. Le vieillard lui dit ; trouvez-vous au café Procope. — Mais nous ne pourrons pas parler de matières philosophiques. — Si fait, en convenant d’une langue particulière, d’un argot. Alors ils firent leur dictionnaire. L’Ame s’appelait Margot ; la Religion, Javotte ; la Liberté, Jeanneton, & le Père éternel, M. de l’Être. Les voilà disputant & s’entendant très-bien. Un homme en habit noir, avec une fort mauvaise mine, se mêlant à la conversation, dit à Boindin : Monsieur, oserais-je vous demander ce que c’était que ce M. de l’Être qui s’est si souvent mal conduit & dont vous êtes si mécontent ? Monsieur, reprit Boindin, c’était un espion de police. On peut juger de l’éclat de rire, cet homme étant lui-même du métier.

  • Chamfort. Maximes, Pensées, Caractères et Anecdotes, 1796, éd. Ginguené, p. 204.

Les climatosceptiques

Le réchauffement climatique ne fait plus guère de doute : fontes de la banquises et du permafrost, incendies gigantesques en Australie et en Amazonie, montée des eaux qui menacent les côtes et bien des archipels, canicules et sécheresses à répétition, autant de signes de ce phénomène signalé par la communauté scientifique depuis de décennies et qui s’inscrit dans l’action plus globale de l’homme sur son environnement au temps de l’anthropocène.

Il se trouve pourtant, et parfois jusqu’au sommet de certains Etats (Donald Trump, Jair Bolsonaro), des climatosceptiques, ou, comme ils préfèrent se désigner eux-mêmes, des climato-optimistes ou climato-réalistes. Leur scepticisme ne porte pas tant sur l’existence du réchauffement climatique que sur le fait qu’il est lié aux activités humaines. Dès lors, pourquoi vouloir les réguler ?…

Continuer la lecture de Les climatosceptiques