Niklaus Meienberg et Maurice Bavaud, deux consciences helvétiques

Dans le dernier Livres de la semaine, j’ai repéré la réédition récente aux éditions Zoé de l’ouvrage de Niklaus Meienberg, Maurice Bavaud a voulu tuer Hitler. Bonne occasion de présenter à mes compatriotes ces consciences de la Confédération helvétique.

Ma découverte du journaliste suisse alémanique Niklaus Meienberg (1940-1993) est toute récente. Elle s’est faite à travers un roman de Daniel de Roulet, L’Oiselier. Il y est le principal protagoniste, dans le contexte d’assassinats mystérieux, dont celui d’un soldat suisse, de part et d’autre de la frontière franco-suisse, tandis que le Groupe Bélier poursuit son action pour un Canton du Jura unifié, et que la Fraction armée rouge enlève, dans la proche Allemagne, le patron des patrons allemands, Hans-Martin Schleyer.

Continuer la lecture de Niklaus Meienberg et Maurice Bavaud, deux consciences helvétiques