Paresse et lenteur, deux vertus méconnues pour résister à la vitesse, au travail, au machinisme et au “progrès” : réflexions, citations et digressions décousues

De nos jours, c’est entendu, nul ne peut s’opposer au progrès sans être aussitôt taxé d’être réactionnaire, inadapté ou, pour employer un terme globish, out. Être contre le progrès, c’est, par définition, ne pas être en phase avec notre époque où les progrès sont constants, c’est entendu. Mais quels progrès ? Les progrès techniques ? Sans aucun doute, mais qu’en est-il des progrès sociaux, qui depuis quelques décennies semblent marquer le pas, ce qui n’empêche pas la montée en force des nouvelles technologies de l’information, d’internet et de tant d’autres merveilles. Du reste, ces dernières peuvent être causes de nouvelles inégalités, de régression sociale en créant de nouvelles exclusions à l’origine autant de néologismes : fracture numérique, illelectronisme… Oui, mais, c’est le progrès n’est-ce pas, et on ne saurait toucher à cette idole sacrée qui joue sur cette confusion mensongère entre progrès technique et amélioration des conditions sociales.

Continuer la lecture de Paresse et lenteur, deux vertus méconnues pour résister à la vitesse, au travail, au machinisme et au “progrès” : réflexions, citations et digressions décousues