Les tableaux d’assemblage des cartes de France : des outils multi-usages

Au cours de son histoire, de nombreuses séries cartographiques ont eu pour ambition de couvrir la totalité ou une partie du territoire national. En 2017, dans le cadre de la préparation de son livre consacré aux cartes de France, Jean-Luc Arnaud a eu l’excellente idée de réunir les différents tableaux d’assemblage de 91 d’entre elles, parues entre 1756 et 2016. Ce document précieux pour les cartothécaires et les historiens de la cartographie est accessible dans HAL sous le titre La France en carte, 1756-2016.

Pour compléter, je voudrais vous indiquer ici quelques tableaux d’assemblages des cartes de France accessibles en ligne. Comme vous le verrez, leurs usages peuvent être assez divers.

Mise à jour du 15 avril 2022

Voir aussi Les séries des cartes de la France et leur tableaux d’assemblage de 1756 à 2016.

Continuer la lecture de Les tableaux d’assemblage des cartes de France : des outils multi-usages

Exposition (en ligne): caricatures de la guerre Franco-Prussienne et de la Commune à la Bibliothèque Universitaire de Cambridge

Je relaie ci-dessous un courriel d’Irène Fabry-Tehranchi, sur la liste Bibliopat. Il porte sur les caricatures de la guerre franco-prussienne et la Commune de Paris, thèmes qui m’intéressent particulièrement…

_______________________

Continuer la lecture de Exposition (en ligne): caricatures de la guerre Franco-Prussienne et de la Commune à la Bibliothèque Universitaire de Cambridge

Demain, la Commune ! une anthologie

Je suis en train d’achever la lecture d’une anthologie intitulée Demain, la Commune ! publiée l’an dernier et regroupant des anticipations sur la Commune parues entre 1872 et 1899, Les textes ont été réunis par Philippe Éthuin, que nous avons déjà rencontrés à propos d’une anthologie d’uchronies sur Napoléon. Il faut dire qu’il s’y connait un peu dans ce domaine et dans celui des anticipations anciennes dont il explore la richesse dans la collection Archéosf, chez Publie.net.

La préface donne un panorama des ouvrages littéraires inspirés par la Commune de Paris. Son auteur est Jean-Guillaume Lanuque, professeur d’histoire-géographie et collaborateur de la revue Dissidence et du Maitron, où il est spécialiste de l’extrême-gauche marxiste, ce qui n’exclut pas un intérêt certain pour l’histoire de la science-fiction et du merveilleux scientifique.

Vous trouverez ci-dessous les textes qui figurent dans l’anthologie. Les genres littéraires représentés sont divers, de la pochade fantaisiste (Allais) à la nouvelle anarchiste (Souêtre) en passant par la pièce revancharde (Bailly) et la chanson révolutionnaire (Pottier).

Continuer la lecture de Demain, la Commune ! une anthologie

Crime de guerre et armes non-conventionnelles : une réflexion de 1872

Dans Histoire de la décadence d’un peuple (1872-1900), une anticipation d’Émile Second publiée en 1872, l’auteur imagine qu’après le retour de la monarchie en 1874, avec l’Orléans Louis-Philippe II, une nouvelle guerre franco-allemande a lieu une douzaine d’année plus tard. Comme en 1870-1871, Paris est assiégé.

A ce moment du récit, Second introduit une réflexion que je trouve assez pertinente sur les soi-disant lois de la guerre. Comme vous le verrez, les fusées-satan employées par les assiégés rappellent les bombes à phosphores et autres armes chimiques dont nous feignons de nous indigner à l’occasion le la guerre d’Ukraine. N’est-ce pas la guerre elle-même qu’il faudrait condamner ? Le pacte Briand-Kellog l’a tenté en 1928.

Quant à Second, désabusé, il semble se résigner à une course à l’armement annonciatrice de la dissuasion nucléaire, voire même de la destruction totale. N’est-ce pas ce qu’il faut comprendre quand il évoque une pacification générale et définitive ?

Continuer la lecture de Crime de guerre et armes non-conventionnelles : une réflexion de 1872

Vocabulaire de la cartographie

Ce matin, lors d’un atelier concernant le logiciel PeriCart , j’ai entendu pour la première fois le terme crevé dans un sens que je ne connaissais pas. Peut-être que vous non plus ? Vous voyez sur la carte ci-dessous le petit bout en bas à gauche qui déborde hors de la ligne continue limitant la partie normalement utilisée de la surface cartographique, autrement dit l’orle ? Et bien, c’est ça, un crevé

Consulter la carte dans Gallica
Continuer la lecture de Vocabulaire de la cartographie

Chansons russes d’aujourd’hui et d’hier

La Marche par le groupe IC3PEAK

IC3PEAK est un groupe de musique alternative russe, composé de Nastya Kreslina et de Nikolay Kostylev. Depuis 2018, à cause de leurs critiques contre le gouvernement russe, leurs concerts ont commencé à être interrompus par les forces de l’ordre ce qui lesa a poussé le groupe à devenir activistes contre la censure. Ils se définissent « Terroristes de l’Audiovisuel » , en référence à leurs intentions de briser les principes établis de la musique et de la culture. Allez faire un tour sur leur chaîne Youtube et leur site officiel.

Continuer la lecture de Chansons russes d’aujourd’hui et d’hier

Cartes postales et photographies anciennes d’Aix-en-Provence

Si vous souhaitez vous faire une idées de ce qu’était Aix au XIXe et au XXe siècle, rien ne vaut les cartes postales anciennes. Voici quelques ressources sur ce thème.

Documents sur supports matériels

L’ouvrage de Fabienne Texier, Aix-en-Provence il y a cent ans en cartes postales anciennes, publié en octobre 2016 aux éditions Patrimoine et médias, propose environ 240 cartes postales de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle.

Treize ans plus tôt, les Amis de la Méjanes ont publié un disque optique numérique , Aix et la Provence : photographies du XIXe siècle : Claude Gondran, Charles Heiries, Marie Pellechet, qui reproduit une collection de photographies conservées par la bibliothèque Méjanes.

Continuer la lecture de Cartes postales et photographies anciennes d’Aix-en-Provence

Ruines de guerre en France

Dans les jours à venir, nous allons voir beaucoup de ruines provoquées par la guerre. Ruines encore lointaines, mais qui nous touchent plus semble-t-il, que celles d’Alep et de Bagdad, pour la raison fallacieuse que l’Ukraine est en Europe. C’est pour cette même raison que l’exode des Ukrainiens nous importent plus que l’exil de tant de Syriens, Irakiens, Afghans et autres extra-européens. Pourtant, ne s’agit-il pas toujours des mêmes malheurs, des mêmes humains ?

A l’intention des éventuels va-t-en-guerre, je voudrais signaler ici des photographies représentant les ruines de guerre en France entre 1870 et 1945. Elle sont disponibles dans Gallica et parmi elles me touchent plus particulièrement celles de Paris en 1871, provoquées par les combats entre Versaillais et Communards(1), et celles du Havre en 1944, dues à nos chers alliés(2). Comme disait Prévert dans Barbara, à propos des bombardements de Brest,

Quelle connerie la guerre

ruines (titre)dommages de guerre (sujet)
1870-1871liste 1liste 2
1914-1918liste 1liste 2
1939-1945liste 1liste 2

Continuer la lecture de Ruines de guerre en France