Vocabulaire de la cartographie

Ce matin, lors d’un atelier concernant le logiciel PeriCart , j’ai entendu pour la première fois le terme crevé dans un sens que je ne connaissais pas. Peut-être que vous non plus ? Vous voyez sur la carte ci-dessous le petit bout en bas à gauche qui déborde hors de la ligne continue limitant la partie normalement utilisée de la surface cartographique, autrement dit l’orle ? Et bien, c’est ça, un crevé

Consulter la carte dans Gallica
Continuer la lecture de Vocabulaire de la cartographie

Chansons russes d’aujourd’hui et d’hier

La Marche par le groupe IC3PEAK

IC3PEAK est un groupe de musique alternative russe, composé de Nastya Kreslina et de Nikolay Kostylev. Depuis 2018, à cause de leurs critiques contre le gouvernement russe, leurs concerts ont commencé à être interrompus par les forces de l’ordre ce qui lesa a poussé le groupe à devenir activistes contre la censure. Ils se définissent « Terroristes de l’Audiovisuel » , en référence à leurs intentions de briser les principes établis de la musique et de la culture. Allez faire un tour sur leur chaîne Youtube et leur site officiel.

Continuer la lecture de Chansons russes d’aujourd’hui et d’hier

Cartes postales et photographies anciennes d’Aix-en-Provence

Si vous souhaitez vous faire une idées de ce qu’était Aix au XIXe et au XXe siècle, rien ne vaut les cartes postales anciennes. Voici quelques ressources sur ce thème.

Documents sur supports matériels

L’ouvrage de Fabienne Texier, Aix-en-Provence il y a cent ans en cartes postales anciennes, publié en octobre 2016 aux éditions Patrimoine et médias, propose environ 240 cartes postales de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle.

Treize ans plus tôt, les Amis de la Méjanes ont publié un disque optique numérique , Aix et la Provence : photographies du XIXe siècle : Claude Gondran, Charles Heiries, Marie Pellechet, qui reproduit une collection de photographies conservées par la bibliothèque Méjanes.

Continuer la lecture de Cartes postales et photographies anciennes d’Aix-en-Provence

Ruines de guerre en France

Dans les jours à venir, nous allons voir beaucoup de ruines provoquées par la guerre. Ruines encore lointaines, mais qui nous touchent plus semble-t-il, que celles d’Alep et de Bagdad, pour la raison fallacieuse que l’Ukraine est en Europe. C’est pour cette même raison que l’exode des Ukrainiens nous importent plus que l’exil de tant de Syriens, Irakiens, Afghans et autres extra-européens. Pourtant, ne s’agit-il pas toujours des mêmes malheurs, des mêmes humains ?

A l’intention des éventuels va-t-en-guerre, je voudrais signaler ici des photographies représentant les ruines de guerre en France entre 1870 et 1945. Elle sont disponibles dans Gallica et parmi elles me touchent plus particulièrement celles de Paris en 1871, provoquées par les combats entre Versaillais et Communards(1), et celles du Havre en 1944, dues à nos chers alliés(2). Comme disait Prévert dans Barbara, à propos des bombardements de Brest,

Quelle connerie la guerre

ruines (titre)dommages de guerre (sujet)
1870-1871liste 1liste 2
1914-1918liste 1liste 2
1939-1945liste 1liste 2

Continuer la lecture de Ruines de guerre en France

La traite, l’esclavage et leur abolition chez les écrivains et artistes de l’époque : petite biblio-webographie

Sites à visiter

Francophone Slavery

The Image of the Black in Western Art

Traite négrière, esclavage et abolition : pour un inventaire muséographique

Ouvrages littéraires, philosophiques et autres

Gabriel Mailhol. Le philosophe nègre, et les secrets des Grecs. 1764.

Louis-François Archambault, dit Dorvigny. Le Nègre blanc. 1775.

Continuer la lecture de La traite, l’esclavage et leur abolition chez les écrivains et artistes de l’époque : petite biblio-webographie

Le Codex Borbonicus

Voir l’image dans Wikipédia

Sous la direction de José Contel et Sylvie Perperstaete, les éditions Citadelles & Mazenod viennent de publier un témoigage du Mexique ancien, le Codex Borbonicus. Acquis en 1826 par l’Assemblée nationale, ce manuscrit présente les trois cycles du calendrier aztèque : le tōnalpōhualli et ses 260 jours, le xiuhpōhualli de 365 jours et le xiuhpōhualli de 52 ans, dit siècle mésoaméricain.

Continuer la lecture de Le Codex Borbonicus

Florence Nightingale, une femme exceptionnelle aux origines des soins infirmiers

J’avoue avoir rencontré pour la première fois Florence Nightingale dans La Dame de Scudari, le quatrième volume de Holmes, l’excellente série de Cecil et Brunschwig et c’est avec un grand intérêt que j’ai regardé ce samedi un documentaire d’Aurine Crémieu, Florence Nightingale, la première des infirmières, à voir jusqu’au 19 avril sut Arte.tv. C’est vraiment très intéressant sur son rôle dans la naissance du métier d’infirmières tel qu’il existe aujourd’hui dans le monde entier, avec ses très nombreuses disciples comme Anna Hamilton en France, mais aussi sur l’importance du rôle qu’elle a joué dans la politique de santé publique en s’appuyant notamment sur de solides statistiques.

Continuer la lecture de Florence Nightingale, une femme exceptionnelle aux origines des soins infirmiers

Toponymies changeantes en Algérie au temps de la colonisation et après

En inventoriant des cartes au 1:50 000 de l’Algérie réalisée par le Service Géographique de l’Armée, puis par l’IGN, au temps de la colonisation, j’ai pris conscience de l’effort fait par le colonisateur pour franciser la toponymie du territoire occupé. Souvent, ce baptême symbolique s’accompagnait d’une colonie de peuplement. C’est du moins ce qui ressort de l’échantillon de 166 titre de cartes dont 69 sont pas indigènes. Cependant cet échantillon reste limité par rapport au nombre de communes algériennes qui dépasse les 1500, mais il donne quand même une idée de l’empreinte du colonisateur, ce qui est confirmé par les 508 localités qui ont changé de noms après l’indépendance de l’Algérie…

Continuer la lecture de Toponymies changeantes en Algérie au temps de la colonisation et après

Des colonies à l’Outre-Mer : la France et ses territoires extérieurs en quelques ressources en ligne

Empire colonial française avec les routes maritimes impériales et le tableau synoptique de l’Empire français, 1 : 34.000.000 à l’Equateur. Paris : Taride, 1938.
Zoomer sur l’image dans Gallica

Outre-Mer aujourd’hui, Empire colonial hier, la France contrôle depuis le XVIe des territoires divers et dispersés, qu’ils aient pour noms colonies, protectorats, DOMTOM ou DROMCOM. Je voudrais faire ici un inventaire des ressources en ligne les concernant. En voici l’amorce provisoire.

Petite précision : cet inventaire ne procède pas d’un esprit néo-colonial nostalgique du temps où la France était une grande puissance. Ce serait plutôt le contraire… Alors je prie les adeptes d’un wokisme mal digéré d’éviter toute intervention intempestive.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Departements_et_territoires_dOutre-mer-1024x510-2-1024x437.png.
Territoire de la République française. Image Wikipédia. Cliquez dessus pour la grossir.
Continuer la lecture de Des colonies à l’Outre-Mer : la France et ses territoires extérieurs en quelques ressources en ligne

Chroniques de la bibliothèque de Babel

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search