Sherlock Holmes dans une uchronie steampunk chinoise

Parmi les trois traductions de nouvelles SF chinoises à lire dans le numéro 7 de la revue Impressions d’Extrême-Orient, je voudrais signaler particulièrement « Gastronotopia » (Meishi wutuobang 美食乌托邦) de Han Song 韩松. C’est une uchronie steampunk qui se déroule le monde des Neuf-Régions (c’est aussi l’ancien nom donné à la Chine) où l’ère de la vapeur semble avoir supplanté l’ère de l’électricité et de l’informatique, et dans lequel Sherlock Holmes et le Docteur Watson vont devoir enquêter sur une étrange invention chinoise : l’estomac artificiel externe.

Comme quoi, la liste des pastiches de Sherlock Holmes est sans fin…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Décroissance : quelques références

En découvrant un article de Laurent Vladic. « Dix bonnes raisons d’être décroissant » sur site Le Comptoir, j’ai souhaité revenir sur ce sujet que j’avais brièvement abordé voici quelques années. Comme d’habitude, des mises à jour seront sans doute souhaitables…

A voir et à écouter

Dans l’extrait suivant du Buzz décroissant, documentaire de Marc Chinal, Bruno Clémentin explique quoi  faire pour être décroissant. Il est lui-même administrateur de La décroissance, mensuel du collectif  Casseurs de pub. Continuer la lecture de Décroissance : quelques références

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Science-fiction chinoise

Le n° 51/52 de Monde chinois, nouvelle Asie est récemment paru. Il s’agit un fascicule thématique intitulé  Le « rêve chinois » et ses doubles : aspects de la littérature de science-fiction dans le monde sinophone. Comme je le cataloguais, l’envie m’est venue de m’informer un peu sur la science fiction chinoise, qui a acquis depuis quelques années une plus grande notoriété en Occident, notamment avec l’attribution de prestigieux prix Hugo : Continuer la lecture de Science-fiction chinoise

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La société contre l’État selon Pierre Clastres et James C. Scott : micro-bibliographie

L’histoire des peuples qui ont une histoire est, dit-on, l’histoire de la lutte des classes. L’histoire des peuples sans histoire, c’est, dira-t-on avec autant de vérité au moins, l’histoire de leur lutte contre l’État.

Le chef qui veut faire le chef, on l’abandonne : la société primitive est le lieu du refus d’un pouvoir séparé, parce qu’elle-même, et non le chef, est le lieu réel du pouvoir

Extraits  de : Pierre Clastres. La Société contre l’État >  Lire plus d’extraits

Cette brève bibliographie est née de la lecture d’un aricle de Nicolas Journet, « Pierre Clastres. La politique du sauvage », publié dans le n° 303 (mai 2018) de Sciences humaines. Continuer la lecture de La société contre l’État selon Pierre Clastres et James C. Scott : micro-bibliographie

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La vie s’écoule, la vie s’enfuit…

Hier soir, le mardi 17 avril 2018, France 2 proposait une soirée documentaire sur 1968 avec 68 de Patrick Rotman, Les hommes de Billancourt de Caroline Pochon, et Place aux Jeunes ! Des beatniks aux punks. C’est en regardant ce dernier que j’ai saisi au vol cette chanson interprétée par Jacques Marchais dont les paroles sont de Raoul Vaneigem et la musique Francis Lemonnier.

Continuer la lecture de La vie s’écoule, la vie s’enfuit…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Pastiches de Sherlock Holmes

Sherlock Holmes a donné lieu à une multitude d’adaptations et de pastiches. J’ai découvert que même Conan Doyle a écrit des pastiches de Sherlock Holmes. On trouve des Sherlock Holmes contre Dracula, des Sherlock Holmes contre Fu Manchu, des trucs assez incroyables. Et c’est quasiment toujours intéressant. La Solution à 7 % de Nicholas Meyer, qui explique pourquoi Sherlock est devenu détective, est un très bon roman. L’Ultime défi de Sherlock Holmes, de Michael Dibdin, où Sherlock Holmes est Jack l’Éventreur, est extraordinaire. Les bouquins de René Réouven, La Vie privée de Sherlock Holmes de Mollie et Michael Hardwick… Ce qui est fascinant avec Sherlock Holmes, c’est que c’est un des cas dans la littérature où l’auteur est dépassé par son personnage. Bien sûr, c’est Conan Doyle qui invente le fait que Sherlock Holmes se drogue ou inscrit les initiales de la reine Victoria au revolver sur le mur. C’est Conan Doyle qui lui donne cette passion pour la musique ou qui le fait se retirer dans sa chambre quand, d’un seul coup, il a le cafard. C’est aussi lui qui fait vivre Sherlock Holmes avec un homme, Watson… Avec Sherlock Holmes, Doyle invente un personnage sur lequel on peut broder à l’infini, qui offre toutes les interprétations possibles. J’irai même plus loin, je trouve que finalement, les aventures de Sherlock Holmes les plus belles ne sont peut-être pas celles que Conan Doyle a écrites. Le dernier recueil de nouvelles signé Conan Doyle, qui s’intitule je crois, Son dernier coup d’archet , est magnifique. Mais Une étude en rouge, c’est quand même une intrigue assez simple. Et la moitié du livre est consacrée à la croisade anti-mormons de Conan Doyle… C’est bien, c’est très bien même, mais je trouve que ce n’est pas la plus belle aventure de Sherlock Holmes, alors que L’Ultime défi de Sherlock Holmes, de Michael Dibdin, c’est quasiment un chef-d’œuvre.
Cet extrait des entretiens de François Guérif avec Philippe Blanchet (Du polar. Rivages, 2016) montre toute la richesse et la variété des pastiches consacrés à Sherlock Holmes. Une richesse telle (voir les listes ci-dessous) que cette bibliographie fera nécessairement l’objet de mises à jour régulières.

Continuer la lecture de Pastiches de Sherlock Holmes

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Mai 68 en France : quelques ressources en ligne

Généralités

Article de Wikipedia

Mai-68.fr 1968-2008 : retour aux sources, un site créé par le le CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale)

Mai 68 en quarantaine, colloque de mai 2008 disponible sur Canal U

Continuer la lecture de Mai 68 en France : quelques ressources en ligne

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le Canon holmésien

Le Canon holmésien se compose de 60 histoires (4 romans et 56 nouvelles) publiées de 1887 à 1927 dans le Strand Magazine par  Arthur Conan Doyle. Il s’oppose aux pastiches, que ceux-ci soient inspirés par les untold tales ou untold stories, enquêtes mentionnées, mais non racontées par le Docteur Watson (ex. : Les Exploits de Sherlock Holmes écrit par Adrian Conan Doyle) ou qu’il s’agisse de récits purement apocryphes, inventés de toute pièce hors de toute référence dans le Canon. Continuer la lecture de Le Canon holmésien

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Autour de Missak

Je viens de lire Missak, roman de Didier Daeninckx dont une édition de poche est paru récemment dans la collection Folio (ci-contre) neuf ans après sa première publication chez Perrin (ci-dessus) et j’ai été conquis par ce récit de l’enquête menée par Louis Dragène. Au début du roman, ce jeune journaliste travaillant à L’Humanité vient de bouclé un reportage avec le photographe Willy Ronis. Convoqué par le secrétaire de Duclos, le voici chargé, en ce mois de janvier 1955, de rechercher dans quelles circonstances a eu lieu l’arrestation de Missak Manouchian et de ses compagnons onze ans plus tôt… Continuer la lecture de Autour de Missak

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Deux exemples bien différents de danses macabres

Pour compléter une chronique sur les danses macabres datant de juin 2010, je voudrais vous signaler dans des styles très différents :

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Chroniques de la bibliothèque de Babel