Archives par mot-clé : Bibliothèques numériques

Omar Khayyam métaphysicien

En cherchant tout autre chose, je suis tombé sur l’article suivant et comme Omar Khayyam fait partie de mes centres d’intérêt, il fallait bien que je vous le signale :

Arthur Christensen. « Un traité de Métaphysique de Omar Hayyâm ». Le Monde Oriental, vol. 1-2, Uppsala, 1906.

A noter que le site de Ionas éditions sur lequel je l’ai trouvé me semble bien intéressant, avec plein de textes anciens numérisés…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Un peu de pomologie

Ce dimanche 9 octobre avait lieu la 30e exposition de  fruits annuelle des Croqueurs de pommes de Touraine. Il s’agit d’une des 64 associations regroupées au sein des Croqueurs de pommes fondés en 1978 par Jean-Louis Choisel pour sauvegarder les variétés fruitières régionales en voie de disparition. Ceci m’incite à vous proposer quelques références bibliographiques sur la pomologie, cette science non seulement des pommes, mais de tous les fruits cultivés. Continuer la lecture de Un peu de pomologie

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Les Pensées de Pascal

Les sciences vieillissent… les philosophies se succèdent… Mais Pascal, lui, le Pascal des Pensées n’a pas, comme on dit, pris un jour. Toute une armée de géomètres a passé pourtant sur le géomètre du XVIIe siècle et planté plus loin que la place où il était tombé l’étendard de la découverte ! Le jansénisme s’en est allé en fumée avec les autres poussières d’un siècle écroulé, et, jusqu’en ce beau livre des Pensées, il s’est trouvé de vastes places qui maintenant font trou dans le reste, comme dans un tableau écaillé. La foi religieuse a pâli. La croyance au surnaturel, qui était le seul naturel pour Pascal, a diminué dans les esprits, retournés vers l’en-bas des choses. Il y a donc tout un Pascal de mort dans Pascal. Mais il y en a un autre qui ne mourra pas, c’est le poète des Pensées ! c’est le poète qui est par-dessous tous ces raisonnements, tous ces doutes, toute cette syllogistique désespérée, toute cette algèbre de feu qui cherche l’inconnue et ne la trouve jamais, et qui, comme un phénix effrayé, aveuglé par les cendres du bûcher où il s’est consumé lui-même, se sauve tout à coup dans le ciel !

Jules Barbey d’Aurevilly. Les Œuvres et les hommes (1ère série). I. Les philosophes et les écrivains religieux, Paris, Amyot, 1860, p. 180

Au cours d’un échange sur le sens de la vie et l’idée selon laquelle l’homme a continuellement besoin d’être distrait afin de ne pas trop réfléchir sur sa condition, ce qu’écrit Blaise Pascal sur le divertissement et la place de l’homme dans l’infini m’est tout naturellement revenu à l’esprit. Voici une bonne occasion de rassembler un peu de documentation sur ses inégalables Pensées. Continuer la lecture de Les Pensées de Pascal

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Patrimoine numérisé de l’université d’Aix-Marseille

Lors d’une exploration du site des bibliothèques universitaires l’université d’Aix-Marseille, j’ai découvert que celles-ci numérisent une partie de leurs fonds. Voici les corpus actuellement disponibles en ligne : Continuer la lecture de Patrimoine numérisé de l’université d’Aix-Marseille

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le fonds ancien de la Bibliothèque d’agglomération de Saint-Omer et sa bibliothèque numérique

La découverte d’une édition rare de Shakespeare à la Bibliothèque d’agglomération de Saint-Omer est une bonne occasion de découvrir son riche fonds ancien dont une partie a fait l’objet d’un numérisation. Ainsi ce « First Folio » de Shakespeare est-il comme l’arbre qui cache la forêt, mais le bruit fait autour permet de rappeler que les trésors patrimoniaux des bibliothèques de France ne se trouvent pas seulement à Paris.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

1914 : mémoires vives, un dossier du BBF

Le Bulletin des Bibliothèques de France (BBF) consacre son numéro d’octobre 2014 à la Grande Guerre dans les fonds de bibliothèques. Très intéressant ! Comme cette publication est en ligne, je vous laisse la découvrir sans plus de commentaire. Ah, si, quand même : je regrette l’absence des illustrations dans la version en ligne…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Le Cambodge dans le fonds Adhémard Leclère de la bibliothèque d’Alençon

La Médiathèque de la Communauté urbaine d’Alençon vient d’ouvrir sa bibliothèque numérique qui comporte notamment le fonds d’Adhémard Leclère, administrateur colonial au Cambodge entre 1886 et 1911. Cette collection se compose de 36 dossiers manuscrits, rassemblés par Adhémard Leclère, sur l’histoire, la religion, l’économie et la société khmère, et d’ouvrages sur la littérature, les sciences, l’histoire, dont celle de la ville d’Alençon, la politique, l’art, la religion et l’orientalisme.

Nous avions déjà rencontré Adhémard Leclère dans une précédente chronique sur le conte de Cendrillon chez les Chams et d’autres contes du Cambodge.

Voir aussi mes autres chroniques concernant le Cambodge.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

The Public Domain Review

Une collègue, Darya C, me signale cette intéressante ressource,  The Public Domain Review, en l’accompagnant de ce commentaire :

Il s’agit d’un projet de l’Open Knowledge Foundation, une association à but non lucratif qui promeut le domaine public et autres contenus libres. Les administrateurs de ce site mettent en valeur plusieurs fois par semaine une œuvre appartenant au domaine public, souvent des livres, mais aussi des vidéos ou des œuvres iconographiques.

Evidemment, il vaut mieux être angliciste, mais vous l’êtes tous, n’est-ce pas ? Même moi qui ne le suis pas, ou si peu, je dois avouer que cette découverte me comble d’aise et que je pense bien y butiner prochainement pour faire mon miel…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Périodiques et bases en ligne complémentaires

Je ne sais si vous l’avez remarqué, mais les numéros numérisés de périodiques se partagent souvent entre deux ou plusieurs bases en ligne, selon qu’ils sont plus ou moins récents. C’est ainsi qu’il y a complémentarité entre

Gallica

> et Archipel, une base de données de la Banque de France, pour des publications annuelles (notamment des rapports) de la Banque de France et des commission, comités et conseils qui lui sont affiliés ;

> et le site de l’INSEE pour un certains nombres de publications annuelles ou pluriannuelles de l’INSEE ;

Persée, Revues.org et Cairn selon des modalités variables pour pour chaque titre…

Il est ainsi  souvent impossible de trouver tous les fasicules d’un périodique sur une seule base. Passe encore lorsque de part et d’autre, chaque base signale que les autres fascicules sont à chercher sur telle autre, mais ce n’est malheureusement pas toujours le cas, comme l’attestent les deux exemples suivants :

Achipel où aucune mention n’est faite des années anciennes des divers rapports de la Banque de France disponibles sur Gallica.

La revue Annales historiques de la Révolution française mentionne bien sur Revues.org la possibilité de consulter les numéros récents sur sur Cairn, et de les acheter sur le site d’Armand Colin, mais omet de signaler les années anciennes disponibles sur Persée. Par contre cette dernière précision figure sur Cairn

Mais, me direz-vous, il suffit de taper dans Google pour trouver le document en ligne rechercher. Ainsi pour les Annales historiques de la Révolution française, les premiers résultats obtenus m’indiquent clairement sur quelles bases chercher. Cela est vrai. Cependant rien ne m’indique a priori dans laquelle chercher tel numéro de telle année. Il faut explorer chacune d’elles pour connaître son contenu… et se faire un joli tableau indicatif pour des recherches ultérieures.

Du reste, la recherche dans Google n’est pas la panacée quand il s’agit de documents contenus dans Gallica, à moins de préciser dans les mots clés « gallica ». Voyez les deux recherches suivantes rapport banque de france et rapport banque de france gallica.

Si vous vous contentez des premiers résultats de la première  recherche, vous penserez que le Rapport annuel de la Banque de France n’est accessible en ligne que sur le site de la Banque de France pour les fascicules publiés depuis 1994, et en plus, vous passerez à côté de la base Archipel qui n’est pas franchement mise en valeur ou même signalée sur ledit site. J’avoue ne plus me rappeler comment j’avais trouvé cette base. Hasard et sérendipité, sans doute….

Si vous vous contentez des résultats de la seconde recherche (en laissant de côté ma chronique sur les publications annuelles de la Banque de France disponibles en ligne), vous penserez que les seuls fascicules disponibles en ligne du Rapport annuel de la Banque de France sont ceux antérieurs à 1994 disponibles sur Gallica.

Et pourquoi penserez vous ainsi ? Parce qu’il vous semblera absurde qu’un même périodiques ait ainsi été partagé entre deux bases nationales  sans qu’aucune des deux ne prennent la peine de signaler les fascicules accessibles sur l’autre. Et dans un cas comme dans l’autre, vous vous tromperez lourdement.

Je n’entends pas ici critiquer le travail colossal accompli par ces diverses bases (et je ne les cite pas toutes car elles sont aujourd’hui si nombreuses), mais il faut avouer que tout cela n’est pas pour faciliter la recherche des lecteurs, ce qui devrait pourtant être le but de cette mise à disposition en ligne de tant de titres peu accessibles auparavant… Alors, que faire, dirait Vladimir ? Les laisser se débrouiller tout seuls ? Pas très sympathique, ni très professionnel. Multiplier chacun dans son coin les documents explicatifs alors que le travail ne manque pas par ailleurs ? Mutualiser au contraire les solutions et documents, mais sous quelles formes et avec quels critères, sachant que chaque établissement, et chaque section d’un même établissement, a sa logique documentaire propre ? La question reste ouverte…

Ce qui est certain, c’est que les personnels travaillant en bibliothèques universitaires, mais aussi leurs usagers, et notamment les étudiants de master et les enseignants-chercheurs, ne peuvent négliger cette question de la complémentarité des bases en ligne, ce qui exige d’eux une connaissance toujours plus approfondie de celles-ci. Bon courage à tous !

___________________________________

Fascicules des Annales historiques de la Révolution française accessibles en ligne

Persée :  texte intégral des articles des numéros 217 (1988) à 350 (2007) et de quelques numéros parus de 1966 à 1987

Revues.org : texte intégral des articles des numéro 317 (1999) à 354 (2008) ; liens vers Cairn

Cairn : texte intégral des articles depuis le numéro 355 (2009) sauf les 3 derniers numéros parus ; liens vers Revue.org et Persée

Armand Colin : sommaires et résumés depuis le numéro 351 (2008) ; possibilité d’achat

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts