Archives par mot-clé : Colonisation

Toponymies changeantes en Algérie au temps de la colonisation et après

En inventoriant des cartes au 1:50 000 de l’Algérie réalisée par le Service Géographique de l’Armée, puis par l’IGN, au temps de la colonisation, j’ai pris conscience de l’effort fait par le colonisateur pour franciser la toponymie du territoire occupé. Souvent, ce baptême symbolique s’accompagnait d’une colonie de peuplement. C’est du moins ce qui ressort de l’échantillon de 166 titre de cartes dont 69 sont pas indigènes. Cependant cet échantillon reste limité par rapport au nombre de communes algériennes qui dépasse les 1500, mais il donne quand même une idée de l’empreinte du colonisateur, ce qui est confirmé par les 508 localités qui ont changé de noms après l’indépendance de l’Algérie…

Continuer la lecture de Toponymies changeantes en Algérie au temps de la colonisation et après

La Carte des divisions politiques administratives et militaires de l’Algérie et les premières cartes générales de cette colonie (1830-1870)

Carte des divisions politiques administratives et militaires de l’Algérie / dressée sur les documents officiels par ordre de Mr. le général Randon, ministre de la guerre ; et sous la direction de Mr. le général Daumas, chef du service de l’Algérie ; par Ch. de La Roche, attaché au ministère de la guerre. Paris : [s.n.], 1851. Zoom dans Gallica. Sources gallica.fr /Bibliothèque nationale de France

La carte ci-dessus a été dressée vingt-et-un an après le début de la conquête de l’Algérie par les troupes françaises. La Monarchie de Juillet a été balayée par la révolution de 1848 et la Deuxième République va bientôt disparaître à son tour, assassinée par un Prince-Président qui n’aspire qu’au rétablissement de l’Empire.

Continuer la lecture de La Carte des divisions politiques administratives et militaires de l’Algérie et les premières cartes générales de cette colonie (1830-1870)

Exterminez toutes ces brutes, un documentaire de Raoul Peck

Exterminez toutes ces brutes“, phrase prononcée par un personnage du récit de Joseph Conrad Au cœur des ténèbres, et que Sven Lindqvist a choisie comme titre d’un essai, résume selon Raoul Peck ce qui relie dans un même mouvement historique l’esclavage, le génocide des Indiens d’Amérique, le colonialisme et la Shoah : déshumaniser l’autre pour le déposséder et l’anéantir. De l’Europe à l’Amérique, de l’Asie à l’Afrique, du XVIe siècle aux tribuns xénophobes de notre présent, il déconstruit ainsi la fabrication et les silences d’une histoire écrite par les vainqueurs pour confronter chacun de nous aux impensés de sa propre vision du passé.

Le texte ci-dessus est un extrait de la présentation par Arte du documentaire de Raoul Peck. J’y ai ajouté quelques liens pour information vers des articles Wikipédia. J’avoue ne pas l’avoir vu, mais comme ce documentaire en 4 parties est disponible en replay jusqu’au 8 avril 2022, je ne manquerai pas de le visionner prochainement.

Plan d’Alger et de ses environs

Dans le cadre de mon travail, je viens d’être amené à identifier un Plan d’Alger et de ses environs d’après le croquis fait sur les lieux par le Capitaine du Génie Boutin en 1808 et visiblement imprimé au moment de la conquête de l’Algérie puisque figure la mention “Dépôt général de la Guerre 1830.” Voici le résultat de mes petites recherches.

Continuer la lecture de Plan d’Alger et de ses environs

Les Européens en Algerie apres l’independance

Algérie, printemps et été 1962. Avec les accords signés le 18 mars à Evian entre les représentants du FLN et ceux du gouvernement français, la guerre s’achève, mais les attentats de l’OAS se multiplient. Des centaines de milliers de pieds-noirs fuient la terre où ils sont nés pour se réfugier dans une métropole qu’ils ne connaissent pas et où ils ne sont pas toujours bien accueillis. C’est la fin d’une colonie de peuplement conquise en 1830 et dont un ministre de l’Intérieur pouvait affirmer en décembre1954 : “L’Algérie, c’est la France et la France ne reconnaîtra pas chez elle d’autre autorité que la sienne”.

Continuer la lecture de Les Européens en Algerie apres l’independance

Le rapport Brazza ou le beau temps des colonies…

Le 7 juin prochain doit paraître aux éditions Futuropolis Le Rapport Brazza : le premier secret d’État de la “Françafrique” avec Tristan Thil au scénario et Vincent Bailly au dessin. Voici la présentation qui en est faite sur le site de l’éditeur :

Une enquête passionnante sur le premier secret d’État de la « Françafrique ». Envoyé en mission au Congo, en avril 1905, l’explorateur Pierre Savorgnan de Brazza rédige, contre l’attente du gouvernement, un véritable acte d’accusation de la France coloniale. Jugé trop explosif, inacceptable et scandaleux, le rapport est oublié dans un coffre-fort du Ministère des Colonies. Jamais publié, on le croit perdu. Un dossier, en fin de volume, donne la parole à Catherine Coquery-Vidrovitch, l’historienne qui l’a retrouvé.

Continuer la lecture de Le rapport Brazza ou le beau temps des colonies…