Archives par mot-clé : Dictionnaires

Dictionnaires biographiques d’artistes (peintres, sculpteurs, dessinateurs, graveurs…)

Répertoires biographiques d’artistes : ce mémo de la BnF propose des pistes de recherche permettant de trouver des informations sur un artiste, qu’il soit mort ou vivant, français ou étranger, quelle que soit la discipline qu’il ait pratiquée (beaux-arts, arts décoratifs et arts appliqués).

Liste de dictionnaires biographiques artistiques sur Wikipédia

Dictionnaire Bénézit ou Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays : principal dictionnaire biographique d’artistes en français, il recense environ 170 000 artistes du monde entier de l’Antiquité à nos jours. La premère édition de 1911, est accessible en ligne sous forme de deux réimpressions numérisées :

  • Réimpression datée de 1939 de la première édition

Dictionnaire biographique des pensionnaire de l’Académie de France à Rome

Dictionnaire des peintres belges : une des nombreuses bases de données de l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA) présentes sur BALaT

Publictionnaire. dictionnaire encyclopédique et critique des publics

En explorant les ressources en ligne des bibliothèques universitaires de l’université de Lorraine, j’ai découvert le Publictionnaire. Dictionnaire encyclopédique et critique des publics. Placé sous la responsabilité scientifique du Centre de recherche sur les médiations (Crem), ce dictionnaire est un projet collaboratif, interdisciplinaire et évolutif mêlant noms communs (audience, client, usager…) et noms propres (Anna Arendt, Walter Benjamin, Wolfgang Iser, Nicolas Machiavel…) et se structuré autour de 5 grandes catégories (acteurs et métiers, dispositifs et lieux, genres et discours, notions et théories, pratiques et usages). Il a pour ambition de clarifier la terminologie et le profit heuristique des connaissances relatives à la notion de public et aux méthodes d’analyse des publics pour, in fine, en proposer un état des lieux et susciter de nouveaux travaux.

Un citateur littéraire, Léonard Gallois

Voici quelques années, j’avais consacré une chronique au Citateur de Pigault-Lebrun. Il s’agissait d’un recueil de citations contre la religion chrétienne publié pour la première fois en 1803 et qui, saisi et condamné sous la Restauration, a connu de nombreuses éditions après 1830.  Ce titre jouissait d’une telle popularité, même au temps de la censure, qu’il a été repris pour  deux ouvrages parus chez Jean-Nicolas Barba sous la plume d’un opposant au régime de la Restauration, le libéral Léonard Gallois. Nul doute que l’éditeur, qui était aussi celui de Pigault-Lebrun, ait été pour quelque chose dans ce choix.

Les deux ouvrages de Léonard Gallois

Le citateur dramatique. Paris : Barba, 1922.

5e éd. Paris : Ledoyen, 1829.

Le citateur des fabulistes français. Paris : J. N. Barba, 1830.

Voir aussi pour ce titre l’ABU

Qui était Léonard Gallois

Gallois [Charles-André-Gustave-Léonard], historien et publiciste, né à Monaco, de parents français, le 30 novembre 1789. Persécuté en 1816 pour cause d’opinions politiques, et arrêté à Toulouse par les verdets, cet écrivain quitta la France et se retira dans sa ville natale, où il fonda un journal dont la publication ne tarda pas à êtra défendue. Il revintalors à Paris, où il rédigea Aristarque et le Bulletin des Chambres, et publia des brochures politiques, dont plusieurs furent déférées aux tribunaux. M. Léonard Gallois, qui s’est signalé parmi les champions les plus énergiques du parti libéral sous la Restauration, a donné ses soins à beaucoup de compilations utiles et de traductions estimées. [Voy. la Biog. de Rabbe . Suppl., et la France littér., t. III, p. 248.]

Joseph Marie Quérard. La littérature française contemporaine, vol.4

Voir aussi la notice Wikipédia.

Dictionnaires et encyclopédies en ligne

Un site à connaître : Lexilogos

Créé en 2002 par Xavier Nègre, Lexilogos est LA référence en ligne pour tout ce qui est les langues et les dictionnaires et encyclopédies. Concernant ces derniers, voici ses sélections :

_______________

Dictionnaires de la langue française

Le Littré

Ses 4 volumes (1873-1874) ainsi que son supplément (1886) sont dans Gallica.

Le Littré fait aussi partie la base de données de Dictionnaires d’autrefois numérisés par l’ARTFL.

Voir aussi Littre.org, la numérisation réalisée par François Gannaz.

Le Petit Larousse illustré de 1906 à 1948 (Nénufar)

Présentation par le consortium « CAHIER » : Corpus d’Auteurs pour les Humanités Informatisation, Édition, Recherche

Le trésor de la langue française informatisé (TLFi)

Le dictionnaire vivant de la langue française (DVLF)

Les dictionnaires anciens du CNRTL

Les dictionnaires d’autrefois d’autrefois de l’ARTFL

________________

Encyclopédies anciennes et modernes

L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert en ligne

Ses 17 volumes (+ 4 suppléments) et 11 volumes de planches (+ 1 supplément) sont consultables sur les sites suivants :

  • Wikisource : L’Encyclopédie, édition originale (textes & pages scannées)
  • BnF : seules les volumes de planches (livres numérisés) sont en ligne à partir du catalogue de la BnF
  • Gallica (livres numérisés) : tout y est, mais dans quel désordre

Accéder plus aisément aux différents volumes via Lexilogos où se trouvent aussi de nombreux liens.

Voir aussi le site Encyclopédie de Diderot.

Le Grand Dictionnaire universel du XIXe s. (1866-1888)

Présentation

Ses 15 volumes (1866-1876) et ses 2 suppléments (1878 et 1888) sont disponible sur Gallica et sur Archive.org

La Grande Encyclopédie (1885-1902)

Ses 31 volumes sont dans Gallica, mais mieux vaut y accéder via Lexilogos.

La Grande Encyclopédie Larousse (1971-1976)

Ses 20 volumes sont dans Gallica, mais mieux vaut y accéder via Lexilogos.

Voir aussi des extraits dans les Archives Larousse.

Dernière mise à jour : 23 octobre 2019.

Quelques ouvrages en usage pour étudier les langues anciennes… à la fin des années 1970

C’était à partir de la 5e pour le latin, de la 4e pour le grec qu’à la fin des années 1970, je commençais à m’initier aux langues anciennes.  Pour cela, nous disposions, mes petits camarades et moi, d’ouvrages plus ou moins récents. Quels étaient-ils ? Est-il possible de les trouver en ligne ? Telles sont les deux questions auxquelles je voudrais répondre ici. Continuer la lecture de Quelques ouvrages en usage pour étudier les langues anciennes… à la fin des années 1970

Le langage des géographes par François de Dainville

Le langage des géographes : termes, signes, couleurs des cartes anciennes, 1500-1800, vient d’être réédité aux éditions du CTHS. Il s’agit d’un ouvrage important pour l’histoire de la cartographie, écrit par l’historien et géographe François de Dainville (1909-1971),  qui est l’auteur de nombreux ouvrages et articles en ce domaine. La première édition date de 1964, chez Picard. Une autre est parue chez le même éditeur en 2002.

Pour en savoir plus, je vous invite à lire les compte-rendus suivants, qui concernent la première édition : Continuer la lecture de Le langage des géographes par François de Dainville

Le Dictionnaire des scientifiques de Touraine, le Docteur Georget et les monomanes de Géricault

Dans le fort intéressant Dictionnaire des scientifiques de Touraine publié par l’Académie de Touraine aux Presses de l’université François Rabelais, j’ai lu aujourd’hui la notice consacrée à au médecin aliéniste Étienne-Jean Georget (1795-1828), auteur de plusieurs ouvrages sur la folie. Il commanda au peintre Géricault une série de toiles représentant des monomanes alors qu’il exerçait à la Salpêtrière (plus d’infos) et si je vous en parle ce soir, c’est tout bêtement parce qu’une rue de Tours porte son nom et que j’y vis.

Théodore Géricault. La Monomane de l’Envie. Musée des beaux arts de Lyon.

Histoire du droit (8) La partie Jurisprudence de l’Encyclopédie méthodique

Encyclopedie-methodique-JurisprudenceSi vous souhaitez un jour connaître la définition de tel ou tel concept juridique à la fin de l’Ancien Régime en France, consultez donc les 10 volumes consacrés à la jurisprudence de l’Encyclopédie méthodique de Panckoucke parus entre 1782 et 1791.  Je viens juste d’en faire l’expérience pour une recherche pour un lecteur…