Archives par mot-clé : Droit des gens

Emer de Vattel et Le droit des gens, ou Principes de la loi naturelle appliqués à la conduite et aux affaires des nations et des souverains

Ce billet est le deuxième d’une série concernant quelques ouvgages anciens conservés à la BU Droit de l’université François-Rabelais (Tours), où je travaille. D’autres suivront.

Vattel, Emer de.

Le droit des gens, ou Principes de la loi naturelle ‪appliqués à la conduite et aux affaires des nations et des souverains. – Nouvelle édition augmentée. – A Lyon : Robert et Gauthier Libraires, 1802. – 3 vol. ; 17 cm.

La notice ci-dessus concerne une édition de 1802 de l’ouvrage le plus connu du juriste suisse Emer de Vattel (1714-1767), dont la 1ère édition est de 1758.

Sur Emer de Vattel

Voir par exemple la notice qui lui est consacrée sur JurisPedia.

A compléter par un ouvrage publé en 1863 par Frédéric Alexandre Jeanneret James et de Henri Bonhôte, Biographie neuchâteloise, tome 2, p. 409-416.

Pour aller plus loin :

A.Mallarmé, « Emer de Vattel », in Les fondateurs du droit international : F. de Vitoria, A. Gentilis, F. Suarez, Grotius, Zouch, Pufendorf, Bynkershoek, Wolf, Wattel, de Martens ; leurs oeuvres, leurs doctrines, Paris, 1904, p. 331-383.

Laurent Aboucaya. Jean-Jacques Burlamaqui et Emer de Vattel : les coryphées suisses du droit naturel et des gens, XVIIIe siècle. [S.l.] : [s.n.], 1989. Thèse de doctorat : Histoire du droit : Toulouse 1 : 1989.

André Bandelier. De Berlin à Neuchâtel : la genèse du Droit des gens d’Emer de Vattel. [Berlin : s.n.], 1996.

Emmanuelle Jouannet, Emer de Vattel et l’émergence doctrinale du droit international classique, Pédone, 1998. Thèse de doctorat en droit public soutenue à l’université de Paris 2 en 1993.

Michel Senellart, « La qualification de l’ennemi chez Emer de Vattel », Astérion, Numéro 2, juillet 2004.

André Bandelier (éd.). Emer de Vattel à Jean Henri Samuel Formey : correspondances autour du droit des gens. Paris : Honoré Champion Éditeur, 2012.

Elisabetta Fiocchi Malaspina. L’eterno ritorno del Droit des gens di Emer de Vattel (secc. XVIII-XIX): L’impatto sulla cultura giuridica in prospettiva globale. Max Planck Institute for European Legal History, 2017. En ligne également sur Archive.org.

Editions

Extrait de la Biographie neuchâteloise :

Le Droit des gens ou principes de la loi naturelle, appliqués à la conduite et aux affaires des nations et des souverains. Londres 1758, 2 volumes in-4°. Cette édition, faite sous les yeux de l’auteur, est très-rare maintenant et a longtemps été considérée comme la meilleure. Elle fut imprimée à Neuchâlel, quoiqu’elle porte Londres sur le titre. Des exemplaires ayant le même millésime portent Leyde, d’autres Ncuchâtel. Voici la liste des autres éditions françaises du Droit des gens qui nous sont connues : Format in-4°, Neuchâlel 1773, Bâle 1774, Amsterdam 1775, Neuchâlel 1777, Nimes 1783. – Format in-8°, Neuchâtel 1777, Lyon 1802, Lyon 1820, Paris 1820, Paris 1830, Paris 4 835-38. – Format in-t 2°, Bâlc 1777, Ncuchâtel 1777, Lyon 1802. Enfin une dernière édition française du Droit des gens a été publiée en 1839, et c’est jusqu’à présent la plus complète; elle porte pour titre : Le Droit des gens ou principes de la loi naturelle , appliqués à la conduite et aux affaires des souverains. Edition précédée d’un essai de l’auteur sur le droit naturel, pour servir d’introduction à Vétude du droit des gens ; illustrée de questions et d’observations par M. le baron de Chambrier d’Oleyres, ancien ministre, avec des annexes nouvelles de M. de Vattel el de M. J.-G. Sulzer, et un cnmpendium bibliographique du droit de la nature et des gens, el du droit public moderne, par M. le comte d’Bauterive (M. de Hoffmanns) membre de la Chambre des députés. Paris 1839, 2 vol. in-8°.Les principales augmentations sont: Dans le tome I”: 1° Essai sur le fondement au droit naturel et sur le premier principe de l’obligation où se trouvent les hommes d’en observer les lois, pour servir d’introduction à l’étude du droit des gens, par Vattel ; 2° Le commencement des questions de droit des gens et observations sur le Traité du Droit des gens de M. de Vattel, par M. de Chambrier d’Oleyres ; 3° Une dissertation sur cette question : « La loi naturelle pcuf elle porter la société à sa perfection , sans le secours des lois politiques? par Vattel ; 4°Des recherches sur un principe fixe qui serve à distinguer les devoirs de la morale de ceux du droit naturel, par J.-G. Sulzer.

Dans le tome II : 1° La suite des questions de droit des gens et observations sur le Traité du Droit des gens de Vattel, par M. de Chambrier d’Oleyres ; 2° Un dialogue entre Jules-César et Cicéron sur la question de savoir s’il est permis, en certaines circonstances, d’attenter à la vie du chef de l’Etat, par Vattel. (Quelques exemplaires ont été imprimés à part sous ce titre: Ils!-il permis, en certaines circonstances , d’attenter à la vie du chef de l’Etal ? Dialogue entre Jules-César et Cicéron. Extrait des annexes du 2TM« volume d’une nouvelle édition du Droit des gens, publiée avec un commentaire et des notes de M. le baron de Chambrier et M. de Hoffmanns. Paris 1″ janvier 1837, de IV et 17 pages. Il n’a été tiré de ce dialogue remarquable qu’une quarantaine d’exemplaires; l’impression ayant été interrompue par les libraires, pour complaire à un grand prince, qui pensa que cette publication, toute de principes, pourrait avoir des conséquences.) 3° Un compendium bibUographique du droit de la nature et des gens et du droit public moderne , en six divisions , subdivisées en sections et paragraphes, comprenant 746 articles.

Traductions du Droit des gens, en allemand : v. Vattels Volkerrecht ûbersetzt vonJ.-P. Schulin. Frankfurt und Leipzig 1760, 3 vol. in-8°. – En italien: Il diritto delie genti, tradotto dal francesc. Milano 1805,3 vol. in-8°. – En espagnol : El derecho de gcnies, o Principios de la ley natural, aplicados à la conducla y los intereses de las naciones y de los principos. Trad. por e! licenciado D. Manual-Pascual Hernandez, individuo del illustre colegio de Abogados de esta corte. Madrid 1820. Item, trad. por J.-B.J. G.; y lerminada por algunas reflexiones a cerca de cicrlas ideas fundamentales da esta obra. Burdeos 1822, 4 vol. in-l2°. Item, trad. en castellano, por L.-M. Otarena. Paris 1824, 4 vol. in-18°.

Editions en ligne :

sur Gallica : 1758 ; 1835

sur Google : 1758 (tome 2) ; 1830 (tome 1)  ; 1835 (tome 2) ; 1863 (tome 1) ; 1916 (vol. 2)

sur le site La recherche du bonheur, une version html

Editions conservées dans les bibliothèques universitaires françaises.

Dernière mise à jour : 22 août 2019.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Samuel von Pufendorf et Le Droit de la nature et des gens

Ce billet est le premier d’une série concernant quelques ouvgages anciens conservés à la BU Droit de l’université François-Rabelais (Tours), où je travaille. D’autres suivront.

 
 

Pufendorf, Samuel von (1632-1694). Auteur

Barbeyrac, Jean (1674-1744). Traducteur

Le Droit de la nature et des gens :  ou systeme general des principes les plus importans de la morale, de la jurisprudence, et de la politique / Par le baron de Pufendorf ; traduit du latin par Jean Barbeyrac … Avec des notes du traducteur, & une préface qui sert d’introduction à tout l’ouvrage. – Sixiéme edition, revûë de nouveau, & fort augmentée. – A Basle : Chez Emanuel Thourneisen, 1750. – 2 vol.

 
 

La notice bibliographique ci-dessus se rapporte à la 6e édition de la traduction française par Jean Barbeyrac de l’ouvrage de Samuel von Pufendorf intitulé De jure naturae et gentium.

Sur Samuel von Pufendorf

On peut se contenter de la notice de Wikipédia. Mais pourquoi ne pas utiliser une bonne vieille biographie universelle comme les érudits du XIXe siècle savaient si bien en faire. Prenons par exemple celle éditée par Charles Weiss, Biographie universelle, ou Dictionnaire historique contenant la nécrologie des hommes célèbres de tous les pays. Voici ce qui est écrit aux pages 82-83 de son tome 5, paru en 1841 et consultable sur Gallica :

Pour une étude plus approfondie des théories juridiques de Pufendorf.

Heinrich von Treitschke, Samuel von Pufendorf, in Historische und politische Aufsätze, tome 4, Leipzig, 1897, p. 202-203.

P.Avril, Pufendorf, in Les fondateurs du droit international : F. de Vitoria, A. Gentilis, F. Suarez, Grotius, Zouch, Pufendorf, Bynkershoek, Wolf, Wattel, de Martens ; leurs oeuvres, leurs doctrines, Paris, 1904, p. 331-383, consultable sur Gallica.

Cahiers de philosophie politique et juridique, n° 11, 1987, intitulé Des théories du droit naturel, consultable sur Gallica.

De nombreuses références bibliographiques dans l’ouvrage de Robert Derathé, Jean-Jacques Rousseau et la science politique de son temps, Vrin, 1970, p.425-428, aperçu sur Google livres.

 Editions

Consultables en lignes

Editions du texte original en latin,  De jure naturae et gentium :

sur Google : 1672 ; 1684 ; 1744 (tome 1)

Editions de la traduction française

sur Archive.org : 1706 (tome 2)

sur Gallica : 1706 ; 1740 (livre 8)

sur Google : 1740 (tome 2) ; 1750 (tome 2) ; 1771

 Conservées dans les bibliothèques universitaires françaises (cf. SUDOC) :

Editions en latin

Editions en français

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts