Archives par mot-clé : Dystopies

Interroger le présent pour (se) préparer (à) l’avenir : un peu de prospective radiophonique avec François Saltiel et quelques autres

Pendant cinq ans, François Saltiel a tenu une chronique consacrée aux nouvelles technologies dans l’émission 28 minutes sur Arte. Depuis septembre dernier, il présente sur France Culture Le Meilleur des mondes, dont le titre n’est pas sans rappeler la dystopie bien connue d’Adlous Huxley. C’est qu’ il questionne les nouvelles technologies qui reconfigurent notre sociétés dessinant un avenir pas franchement radieux.

Continuer la lecture de Interroger le présent pour (se) préparer (à) l’avenir : un peu de prospective radiophonique avec François Saltiel et quelques autres

Alephia 2053 – 2053 أليفيا, une dystopie arabe

En visitant le site de la bibliothèque de l’Institut du monde arabe, j’ai trouvé un article sur Alephia 2053 – 2053 أليفيا, un film d’animation dystopique dont l’action se passe à Alephia, un pays arabe imaginaire dominé par une dictature. Cette dernière est confrontée à une population révoltée qui réclame « la chute du régime ». Toute ressemblance avec la réalité de certains pays arabes, dix ans après les printemps arabes est purement fortuite… Ceci dit, l’action est un peu simpliste,ce qui explique sans doute son succès.

Dystopies : les lendemains qui déchantent

Contre-utopie, anti-utopie et dystopie sont des mots qui, bien que parfois synonymes, ne désignent pas toujours la même chose. Il sera traité ici des dystopies comme des inverses des utopies. Les utopies délivrent la description d’une société ordonnée, rationnelle et donc enviable alors que les dystopies racontent un système cauchemardesque pour les populations qui y vivent. Autre élément, les utopies proposent de régénérer les populations grâce à des valeurs comme l’égalité ou la solidarité alors que les dystopies développent une société atomisée et dont les valeurs morales disparaissent. Au niveau de la structure du récit, les utopies classiques comme celle d’Etienne Cabet se structurent autour du récit de voyage qui analyse un système et des coutumes dans leur généralité d’un point de vue extérieur qui est celui de l’explorateur qui raconte son aventure. Les dystopies, quant à elles, concentrent le récit sur la vision d’un seul personnage principal qui est un habitant qui a toujours vécu dans la dystopie ou vécu déjà plusieurs années dedans.

Il s’agit ici d’une biblio-webographie et non d’une étude sur les dystopies, pour laquelle je ne me sens pas qualifié. Des mises à jour seront faites plus ou moins régulièrement.

Continuer la lecture de Dystopies : les lendemains qui déchantent

Relire Face aux feux du soleil au temps du corona

Face aux feux du soleil (titre original : The naked sun) d’Isaac Azimov fait partie du cycle des Robots. Pour être précis, il s’agit de la suite des Cavernes d’acier, qui met en scène le tandem formé par l’inspecteur Lije Baley et son collègue R. Daneel Olivaw. R. pour Robot, car R. Daneel est un androïde.

Pourquoi s’intéreser à cet ouvrage ? C’est que m’est revenue en mémoire une des caractéristiques les plus frappantes de Solaria, la planète où se déroule la deuxième enquête de notre duo de policiers : les habitants y sont habitués dès l’enfance à ne communiquer que par les moyens de télécommunication (écrans, hologrammes) et à n’avoir aucun contact physique direct. Cela ne vous rappelle rien, en ces temps de réseaux sociaux omniprésents et de distanciation sociale décrétée d’en haut ?

Continuer la lecture de Relire Face aux feux du soleil au temps du corona

Relire Le monde d’Edena au temps du corona

Avez-vous lu Le monde d’Edena de Moebius ? Certes, son dernier tome est paru en 2001, ce qui nous remet loin. Pourtant, certaines parties entrent en résonance avec la période que nous traversons. Je pense évidemment au peuple du Nid, les Pif-Paf, qui apparaissent dans le tome 3 paru en 1990 et intitulé La déesse. Rappelez-vous! Ils portent constamment un masque pour les protéger de la « maladie du nez ». Si quelqu’un éternue, c’est la panique !

Quant à la révolte dont un chef arbore une combinaison jaune (!) à points noirs, elle aboutit au renversement de la tyrannique Paterne et au triomphe de clones aux visages indifférenciés…

© Moebius

Mise à jour du 27 août 2021

L’intégrale de la série, dans un format plus réduit a été publiée en 2015 et est toujours disponible en librairie.

Histoire, anticipation, uchronie et dystopie : La Grande Librairie du 30 octobre 2019

Le thème de la semaine était « Faut il écrire ou réécrire l’histoire? »

Les invités et leurs livres

Laurent Binet. Civilizations (Grasset)

Léonora Miano. Rouge impératrice (Grasset)

Michelle Perrot. Le chemin des femmes. (Robert Laffont, Bouquins)

Margaret Atwood. Les Testaments (Robert Laffont), suite de La Servante écarlate et Booker Prize 2019

Suggestions du libraire de La Flibuste à Fontenay-sous-Bois

Jack London. Le talon de fer > lire en ligne

Jack Finney. Le voyage de Simon Morley

Roland C. Wagner. Rêves de gloire