Archives par mot-clé : Environnement

Écologie ou écologisme : du flou dans les termes…

Écologie et écologisme sont deux termes souvent employés l’un pour l’autre, mais qui recouvrent pourtant chacun plusieurs sens bien différents variant en plus selon les auteurs. Pour tenter d’y voir (un peu) plus clair, voici quelques références, sur la question.

Écologie et écologisme, un article de Wikipédia.

Fabrice Flipo, « Qu’est-ce que l’écologisme ? »Socio-logos, n° 12, 2017.

Jean-Dominique et Philippe Lebreton. « Ecologie et Ecologisme : une frontière poreuse ? », SFE², 15 février 2019.

Jean Baechler. Écologie ou écologisme ? Raison et pertinence des politiques environnementales. Paris : Hermann, 2020. Présentation.

  • Cet ouvrage, fort intéressant par ailleurs dans son analyse approfondie des ressorts de l’écologisme, est aussi un réquisitoire contre un certain écologisme radical. Cependant, sans ce dernier, y aurait-il eu prise de conscience de la crise écologique actuelle ?

Le réchauffement climatique : contexte et constat

Histoire du climat

Le réchauffement ou changement climatique actuel s’inscrit dans une histoire beaucoup plus longue, celle du climat, popularisée dès les années 1960 par l’historien moderniste Emmanuel Le Roy Ladurie, suivi par l’historien des sciences Pascal Acot et le spécialiste de chrono-écologie Michel Magny.

L’homme face au climat : symposium annuel [organisé par le] Collège de France. Odile Paris : Jacob, DL 2006.

Pascal Acot. Histoire du climat. Paris : Perrin, 2003.

Emmanuel Le Roy Ladurie. Histoire du climat depuis l’An mil. Flammarion, 1967.

Emmanuel Le Roy Ladurie. Histoire humaine et comparée du climat. Fayard, 2004-2009. 3 vol.

1 – Canicules et glaciers (XIIIe-XVIIIe siècles).

2 – Disettes et révolutions (1740-1860).

3 – Le réchauffement de 1860 à nos jours.

Emmanuel Le Roy Ladurie. Naissance de l’histoire du climat. Préface d’Anouchka Vasak ; postface de Pascal Acot. Paris : Hermann, 2013.

Michel Magny. Une histoire du climat des derniers mammouths au siècle de l’automobile. Paris : éd. Errance, 1995.

Continuer la lecture de Le réchauffement climatique : contexte et constat

Les effets de la crise écologique sur la pensée, les mouvements socio-politiques et la création culturelle

Au-delà du déni des climatosceptiques et des émotions dont elle est la cause (éco-anxiété et solastalgie), la crise écologique suscite une grande diversité de réactions dans la pensée, l’action politiques et sociétale et la création culturelle. C’est ce que je voudrais synthétiser dans cette webographie renvoyant à mes chroniques antérieures liées à ce thème.

Continuer la lecture de Les effets de la crise écologique sur la pensée, les mouvements socio-politiques et la création culturelle

Les émotions de la crise écologique : éco-anxiété et solastalgie


Hier, sur la route du retour des vacances, j’ai entendu sur France Inter une émission du Téléphone sonne consacrée à l’éco-anxiété et à la solastalgie, termes dont j’avoue n’avoir jamais entendu parler auparavant. Les deux intervenantes étaient la spécialiste d’éthique environnementale Catherine Larrère et Charline Schmerber, une psychothérapeute qui a consacré un site à ces nouveaux mots/maux liés à nos émotions face à la crise écologique (éco-anxiété, solastalgie, collapsalgie / effondralgie…).

L’éco-anxiété regroupe des réalités diverses. « Si ce terme est beaucoup utilisé dans les médias depuis quelques années, il n’est pas le plus adapté, souligne la psychothérapeute qui a réalisé une étude sur le sujet en 2019.  Il enferme dans une seule émotion, l’anxiété, alors que les patients ressentent une multiplicité de sentiments comme la colère, l’impuissance, la tristesse ou la culpabilité« . Elle lui préfère le terme de solastalgie, lié à une forme de dépression relative au constat que le monde est en train de changer, « que la cascade dans laquelle on se baignait enfant est asséchée, ou pour les agriculteurs, que les récoltes ne sont plus les mêmes qu’avant« , détaille la spécialiste.

Je vais essayer de rassembler ici un peu de documentation en ligne sur le sujet .

Continuer la lecture de Les émotions de la crise écologique : éco-anxiété et solastalgie

Quand l’écologie entre en politique ou les deux origines de l’écologie politique : une webo-bibliographie

L’écologie est entrée en politique par deux voix différentes et parfois opposées : l’écologisme, né dans la société civile, va nourrir les premiers mouvements et partis écologistes pendant que les Etats vont tenter, avec plus ou moins de conviction et de sincérité, d’apporter une réponse à la crise environnementale.

Continuer la lecture de Quand l’écologie entre en politique ou les deux origines de l’écologie politique : une webo-bibliographie

Catastrophisme environnemental

Notion sujette à controverses, le catastrophisme environnemental désigne selon ses détracteurs une forme de concentration irrationnelle (voire pathologique) sur les désastres écologiques présents et à venir (réchauffement climatique entraînant une montée des eaux rendant certaines régions de la planète inhabitables, villes asphyxiées par la pollution de l’air, explosion démographique entraînant un état de guerre permanent pour le contrôle de l’eau potable, collapse énergétique faisant suite à l’épuisement des ressources fossiles, recrudescence dramatique des cancers environnementaux, réduction massive de la biodiversité, etc.), dont la possible survenue serait supposée dicter sa conduite à l’humanité. […]

Les écrits sur l’Anthropocène et l’effondrement ne sont pas exempts de catastrophisme. Leurs adversaires, notamment les climatosceptiques, ont choisi d’en rire ou, au contraire, d’en dénoncer les dangers pour la démocratie et l’humanisme, car ils feraient le lit d’un futur totalitarisme vert. Mais peut-on échapper au catastrophisme quand il s’agit d’éveiller les consciences ? Cassandre n’avait-elle pas raison ? Pour s’en faire une idée, voici une petite bibliographie d’auteurs dont les avis sur la question peuvent-être diamétralement opposés…

Continuer la lecture de Catastrophisme environnemental

Développement durable ou décroissance soutenable ?

Deux dates, deux rapports, un constat

 

1972 : le 1er rapport du club de Rome ou rapport Meadows, The limits to growth ? (Halte à la croissance) remet en cause le modèle de croissance dominant. Voir le commentaire approfondi de ce document (cf. Manicore.com, site de Jean-Marc Jancovici).

Mars 2005 : Le rapport de 1300 scientifiques commandé par l’ONU pour évaluer l’état des milieux naturel de la planète constate qu’environ 60 % des écosystèmes permettant la vie sur Terre ont été dégradés et préconise des changements radicaux en matière de développement et d’éducation.

 Deux réponses à la crise écologique

 

Développement durable

Agora21

Association4d

Centre de recherche et d’information pour le développement – CRID

Internationa Institut for Sustainable Devlopment – IISD

Média-terre

Quelques ouvrages sur le sujet

Décroissance soutenable

Biosphère, réseau de documentation des écologistes activistes

Casseurs de pub et la revue La décroissance

Décroissance.info

La décroissance : dix question pour en débattre

La décroissance, une utopie ?

Institut d’études économiques et sociales por la décroissance soutenable – IEESDS

Réseau des Objecteurs de Croissance pour l’Après-Développement – ROCADe

Nicholas Georgescu-Roegen, théoricien de la décroissance (Encyclopédie Agora)

Quelques ouvrages sur le sujet