Archives par mot-clé : Epidémies

Épidémies et pandémies dans la bande-dessinée de science-fiction et d’anticipation

En ces temps de pandémie dont la fin semble de plus en plus lointaine, j’ai souhaité voir quelles étaient les bandes dessinées qui avaient pu traiter du sujet dans le domaine de la science-fiction et de l’anticipation. Comme vous le verrez, certaines ne sont pas sans quelques ressemblances avec ce qui nous advient actuellement. Dans les liens pour aller plus loin, vous verrez aussi que je ne suis pas le seul à m’être intéressé à ce thème.

Continuer la lecture de Épidémies et pandémies dans la bande-dessinée de science-fiction et d’anticipation

La peste, le choléra et d’autres épidémies en Provence

J’ai eu l’idée de cette bibliographie sur les épidémies en Provence en découvrant l’article de Jean-Charles Geslot ci-dessous sur les épidémies dans la production imprimée à Marseille au XIXe siècle.

J’ai divisé cette bibliographie selon les localités et aires géographiques concernées par les épidémies. Cependant, la partie générale sur la Provence ne doit pas faire illusions : la plupart des documents indiqués se divisent en articles ou renvoient à des références concernant telle ou telle localité, les synthèses étant plutôt rares…

Je me suis notamment appuyé sur la bibliographie d’Odile Cailux à la fin de son ouvrage sur la peste à Arles et, pour les ouvrages plus anciens, sur les articles de Jean-Charles Geslot et d’Annick Richard.

Continuer la lecture de La peste, le choléra et d’autres épidémies en Provence

La peste à Arles en 1720 et 1721 : un peu de documentation en ligne

La fameuse peste de 1720, qui débute Marseille en juin, se répand en Provence et atteint Arles en décembre. La ville va perdre un tiers de sa population. Voici un peu de documentation sur le sujet :

Sources

« La peste à Arles en 1720 et 1721. Notes laissées par Joachim Guillaume de Nicolay » Le Musée. Revue arlésienne, historique et littéraire. 1876-1877, 3e série

Victorin Laval. Lettres et documents pour servir à l’histoire de la peste d’Arles en Provence de 1720-1721, Nîmes, Éd. A. Catelan, 1878.

Études

Régis Bertrand et al., La peste en Provence aux temps modernes, sources et représentations, n° spécial de Provence historique, t. 47, fasc. 189, juillet-août-septembre 1997.

Caroline Boyer. « Les morts de la peste de 1720-1721 à Arles », Aspects de la mort à Arles de l’Antiquité à nos jours, actes du colloque du groupe archéologique arlésien, novembre 2002.

Odile Cailux. Arles dans les premières décennies du XVIIIe siècle : l’impact de la peste, thèse, Aix-en-Provence, 2006

Odile Caylux. Arles et la peste de 1720-1721. Aix-en-Provence : Presses universitaires de Provence, 2009. Voir sa bibliographie.

La peste à Marseille en 1720, une source d’inspiration littéraire

Il y a deux-cents ans, une grave épidémie de peste touche la ville de Marseille et une partie de la Provence, s’étendant bientôt au Languedoc et au Comtat et jusqu’au Gévaudan. Il faudra deux ans pour enrayer l’épidémie au cours de laquelle les églises sont fermées pendant que les gens tentent de se prémunir en se frictionnant à l’aide de vinaigre. Cela ne vous rappelle rien en ces temps de covid-19 ?Je voudrais vous signaler ici deux des représentations littéraires de cet évènement.

Continuer la lecture de La peste à Marseille en 1720, une source d’inspiration littéraire

George Sand et le choléra

À peine établie à Paris avec Solange, George Sand tomba de nouveau malade, et cette fois elle inspira plus de craintes encore à ses amis qui prirent la maladie pour un des premiers cas du choléra qui venait d’éclater à Paris. Elle écrit à sa mère : « Mes amis et mes portiers épouvantés ont décidé que j’avais le choléra ; le médecin a eu beau les assurer du contraire. Ils le croient et le croiront toujours. Deux de mes plus dévoués sont couchés dans mon salon, l’un par terre, l’autre je ne sais où. Je m’éveille et m’étonne beaucoup du grand aria que je vois autour de moi, car je vous assure que j’étais bien moins malade qu’ils ne me font. J’ai eu quelques symptômes du choléra, mais si légers, qu’une tasse de thé et des couvertures les ont dissipés et que j’ai dormi comme un sonneur jusqu’à midi[4]. » Il est à croire que ce choléra n’était pas bien effrayant et qu’en général George Sand avait des notions fort peu exactes sur cette maladie, car, lorsqu’elle écrivit un an plus tard, Lélia, dans une scène des plus importantes du roman, elle représenta son héroïne parlant philosophie avec ses amis au milieu d’une attaque trèsintense de choléra, et terrassant le pusillanime moine Magnus par la force de son esprit et de sa libre pensée. George Sand est sans doute l’unique romancière qui ait condamné son héroïne à souffrir de cette maladie si peu poétique ; il est fort probable qu’elle même ne l’a jamais eue et que c’est à tort que ses amis ont eu peur pour elle. Si nous nous sommes permis de citer ici ce passage peut-être peu intéressant de la lettre de George Sand à sa mère, c’est parce que nous avons voulu par là excuser quelque peu cette scène de Lélia absolument invraisemblable.

Wladimir Karénine, George Sand, sa vie et ses œuvres

L’humour au temps du corona

Dans quelques mois, dans quelques années les créations humoristiques decette période d’épidémie et de confinement seront étudiées, j’en ai la conviction. Voici une petite collecte subjective et provisoire.

Mise à jour du 1er septembre 2020 :

Pour les épidémies passés, je vous recommande sur le carnet L’histoire à la BNF la série L’humour face aux épidémies.

Continuer la lecture de L’humour au temps du corona

Sur quelques épidémies oubliées

Avec la crise sanitaire actuelle, le souvenir de quelques épidémies passées refait surface. En voici quelques exemples, que je compléterai ultérieurement.

La grippe de Hong Kong de 1968-1969

Cette pandémie fit un million de morts dont le monde, dont 35 000 en France, dans une indifférence générale, et, sincèrement, à part des spécialistes, qui s’en souvenait encore…

Continuer la lecture de Sur quelques épidémies oubliées

L’ordinateur du jour d’après

Pendant la pandémie, la recherche continue comme le montre l’article ci-dessous de notre correspondant à Los Angeles. Comme dirait le Président de la République, le jour d’après ne ressemblera pas au jour d’avant.

Par Noël Mazel

Suite à la pandémie de covid-19, une équipe d’ingénieurs informaticiens de la Silicon Valley, appuyée par des biologistes et des entreprises pharmaceutiques, est en train de mettre au point un prototype de portable intelligent médicoactif. Il s’agit d’un nouveau système de téléassistance permettant de repérer les symptômes précurseurs de toute maladie virale ou infectieuse.

Continuer la lecture de L’ordinateur du jour d’après