Archives par mot-clé : Ethique

Luttons-nous pour la justice ? par Simone Weil, extraits choisis

« Luttons-nous pour la justice ? » fait partie des Écrits de Londres que Simone Weil (1909-1943) rédigea à l’extrême fin de sa vie et qui parurent post-mortem en 1957. Personnellement je l’ai découvert dernièrement dans son édition de 2019 à La Part commune, qui contient également « Condition première d’un travail non servile » et « Étude pour une déclaration des obligations envers l’être humain ».

Comme vous pourrez le constater, les réflexions de la philosophe sont toujours actuelles, qu’elles touchent à la géopolitique ou aux relations interpersonnelles. C’est qu’elle s’intéresse à l’humain dans ce qu’il a de plus atemporel et universel. Ses propos sur le consentement ont de curieuses résonance à l’heure de Balance ton porc et de la lutte contre le viol, l’inceste ou la pédophilie et les Athéniens de Thucydide ne sont pas sans rappeler les puissances coloniales ou totalitaires de l’entre deux guerres ou les États-Unis d’aujourd’hui qui ne s’embarrassent guère du consentement des autres nations…

Continuer la lecture de Luttons-nous pour la justice ? par Simone Weil, extraits choisis

Tombeau d’Axel Kahn

Hélas ! ai-je pensé, malgré ce grand nom d’Hommes,
Que j’ai honte de nous, débiles que nous sommes !
Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,
C’est vous qui le savez, sublimes animaux !
À voir ce que l’on fut sur terre et ce qu’on laisse,
Seul, le silence est grand ; tout le reste est faiblesse.
— Ah ! je t’ai bien compris, sauvage voyageur,
Et ton dernier regard m’est allé jusqu’au cœur !
Il disait : « Si tu peux, fais que ton ame arrive,
À force de rester studieuse et pensive,
Jusqu’à ce haut degré de stoïque fierté
Où, naissant dans les bois, j’ai tout d’abord monté.
Gémir, pleurer, prier, est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
Dans la voie où le sort a voulu t’appeler,
Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. »

Alfred de Vigny, « La mort du Loup », III

Le dernier message d’Axel Kahn
Son blog
Bibliographie de ses ouvrages

Comment lutter contre l’épidémie : la leçon de Camus

– C’est une idée qui peut faire rire, mais la seule façon de lutter contre la peste, c’est l’honnêteté
– Qu’est-ce que c’est l’honnêteté ? dit Rambert, d’un air soudain sérieux.
 – Je ne sais pas ce qu’elle est en général. Mais dans mon cas, je sais qu’elle consiste à faire mon métier

Albert Camus, La peste

J’ai trouvé cette citation dans le premier numéro des Carnets de la drôle de guerre des rédacteurs de Philosophie magazine.