Archives par mot-clé : Géographie

Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly

Parmi les ouvrages dont ma bibliothèque universitaire a hérité d’URBAMA, j’ai trouvé un extrait du Bulletin de la Société de Géographie d’Alger et de l’Afrique du Nord intitulé Notes géographiques sur le Sud Tunisien.. Paru a Alger à l’imprimerie S. Léon, il reprend un article paru en trois parties dans les tomes suivants du périodique sus-nommé :

L’auteur, Alexandre Joly (1870-1913), est un géographe arabisant alors titulaire de la chaire supérieure d’arabe de Constantine. Fils aîné du chimiste Alexandre Joly (1845-1897), il a fait ses études au lycée Henri-IV, puis choisit pour des raisons de santé une carrière algérienne. Opérateur dessinateur aux Ponts et Chaussées, il prépare les diplômes d’arabe et d’études historiques à l’école des Lettres d’Alger. Professeur de sciences à la médersa d’Alger en 1896, il participe en 1899-1900 à la mission de Georges-Barthélemy-Médéric Flamand dans l’extrême Sud oranais. Nommé à la médersa de Constantine, il effectue aussi des missions dans le Sud algérois et en Tunisie. En 1907, il est nommé à la chaire publique d’arabe de Constantine. C’est dans cette ville qu’il décède subitement le 27 février 1913.

Continuer la lecture de Notes géographiques sur le Sud Tunisien par Alexandre Joly

Arles selon… Claude-François Achard

Claude-François ACHARD
1751-1809

Médecin, lexicographe et érudit, il est notamment supervisé un Dictionnaire de la Provence et du Comtat Venaissin. Il est l’auteurd’une Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, villages et hameaux de Provence ancienne et moderne.

François Achard. Description historique, géographique et topographique des villes, bourgs, vallages et hameaux de la Provence ancienne et moderne, du Comté-Venaissin, de la principauté d’Orange, du comté de Nice, etc. , pour servir de suite au Dictionnaire de la Provence. Aix-en-Provence : impr. de P.-J. Calmen, 1787-1788, p. 227-238

Arles selon… Alexandre Arnoux

Alexandre ARNOUX
1884-1975

Membre de l’Académie Goncourt, Alexandre Arnoux est l’auteur d’une oeuvre abondante et variée. Dans un livre de souvenirs, Rhône mon fleuve, il raconte un voyage à Arles. Il y arrive par le car. Un compagnan de voyage, Tréfume Quiqueran, Arlésien lui-même lui décrit la ville, puis Alexandre Arnoux fait le récit de sa promena dans les rues de la cité.

Alexandre Arnoux. Rhône mon fleuve. Paris : Bernard Grasset, 1944, p. 351-358.

La Société de Géographie, une bicentenaire en pleine forme

La Société de géographie, deux cents ans d’aventures : tel est le titre du 4e épisode de L’histoire à la carte, la série présentée cette semaine dans Le Cours de l’histoire sur France Culture.

L’historien Xavier Mauduit et ses invités, les géographes Jean-Robert Pitte et Christian Grataloup,se sont intéressés à cette société savante créée en 1821, la doyenne des sociétés de géographie dans le monde, qui fête cette année son bicentenaire. C’est vraiment très intéressant.

Continuer la lecture de La Société de Géographie, une bicentenaire en pleine forme

Études Marines et autres revues “militaires”

Nous venons de recevoir un fascicule d’Études Marines, une revue semestrielle qui fait partie des publications du Centre d’Etudes Stratégiques de la Marine (CESM). Elle parait depuis 2011 et contient des publications scientifiques faisant intervenir des auteurs reconnus sur des sujets transversaux , bref, le type de revues que je préfèrent : celles qui ne comportent que des numéros thématiques. Ses fascicules sont accessibles en ligne et ils me semblent plutôt dignes d’intérêt. A vous de voir si cela peut vous intéresser.

Continuer la lecture de Études Marines et autres revues “militaires”

Aides externes sur internet pour des ressources en ligne en droit, et économie et gestion et en géographie

Modes d’emploi

Sélections de sites

En droit : Annuaire de sites juridiques / bibliothèque Cujas

En économie :

En géographie : Geoconfluences

L’IGN, ses cartes et le reste

Comme je l’ai fait déjà en mars dernier pour un autre sujet, je vous propose ci-dessous un document réalisé pour une formation interne à la bibliothèque où je travaille. Des fois que cela puisse vous intéresser, lecteurs bienveillants…

Mise à jour du 14 février 2020 : Voir aussi deux mines d’information sur l’IGN et la géographie, la géodésie, la cartographie…

Continuer la lecture de L’IGN, ses cartes et le reste

Les cartes sont des machines à remonter le temps

J’ai abordé dernièrement la lecture de l’histoire d’un territoire à travers une carte IGN actuelle au 1:25 000 ou 1:50 000, notamment grâce à la toponymie. Il existe un autre moyen : la comparaison des cartes et des photographies aériennes avec des cartes anciennes de la France. Sur internet, plusieurs possibilités s’offrent alors à nous.

Dernière mise à jour : 13 novembre 2017. Continuer la lecture de Les cartes sont des machines à remonter le temps

Lire une carte topographique, c’est aussi apprendre un peu l’histoire d’un territoire

Quand vous utilisez une carte topographique, ou pour mieux dire, quand vous la lisez, ce n’est pas seulement une situation figée à un instant t qui s’offre à vous, mais bien toute l’histoire du territoire représenté, une sorte de paysage du temps.

Voyez telle ou telle grande ville, avec son centre historique densément peuplé représenté en noir, ceinturé par les boulevards qui ont remplacé les anciens remparts et auprès desquels s’est fixée la gare de chemin de fer au cours du XIXe siècle. Au-delà, les anciens faubourgs, puis les barres d’immeubles, les zones commerciales et le mitage périurbain des lotissements récents. Bref, la croissance urbaine des deux derniers siècles et ses dégâts collatéraux… Continuer la lecture de Lire une carte topographique, c’est aussi apprendre un peu l’histoire d’un territoire

Le juge Faguo et les noms de pays en chinois

Lors du match experts contre faussaires de l’émission Des papous dans la tête de ce dimanche 28 mars 2016 , il était question des Tribulations d’un Chinois en Chine de Jules Verne, Patrice Caumon et Lucas Fournier devant reconnaître l’extrait véritable du roman et les trois pastiches d’Odile Conseil, Patrice Delbourg et Jean-Bernard Pouy.

Continuer la lecture de Le juge Faguo et les noms de pays en chinois