Archives par mot-clé : Gravures

Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Voici deux gravures réalisées par Jean-Jacques Avril (1744-1831) d’après deux peintures de Pierre-Alexandre Wille (1748-1821). Ces dernières sont conservées aujourd’hui à Briancourt au musée national de la coopération franco-américaines qui les a acquises en 1931. Elles ont d’abord appartenu à la famille de Maistre, puis à la galerie Van den Beigh et à Anne Morgan.

Continuer la lecture de Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

Je souhaite vous présenter brièvement deux gravures qui me sont chères, car je les connais depuis fort longtemps. Réalisées à la fin du XVIIIe siècle d’après deux tableaux du peintre  anglais George Morland mais imprimées en France, elle représentent des sujets favorables à l’abolition de l’esclavage et de la traite. Elles sont contemporaines de la première abolition en 1794.

Dénommé aussi The Slave Trade, le tableau Execrable human Traffick, or The Affectionate Slaves a été peint en 1789. Les gravures dont il a fait l’objet en France s’intitulent Traite des nègres. En noir et blanc (voir plus de détails ici) …

Continuer la lecture de Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

Figures fictives, images ambigües, illusions d’optiques et autres objets impossibles

Tout ce que j’ai reçu jusqu’à présent pour le plus vrai et assuré, je l’ai appris des sens, ou par les sens : or j’ai quelquefois éprouvé que ces sens étaient trompeurs, et il est de la prudence de ne se fier jamais entièrement à ceux qui nous ont une fois trompés.

Descartes, Méditations métaphysiques, I

Figures fictives, images ambigües, illusions d’optiques, trompe-l’œil et objets impossibles sont une illustration parfaite de ce qu’écrit Descartes à propos du caractère trompeur de nos sens et notamment de la vue. Mon intérêt pour ces étrangetés iconiques remonte à loin, à ma découverte des œuvres de M. C. Escher. Je voudrais réunir ici quelques exemples de ces images trompeuses et quelques sites et ouvrages où il en est question.

Continuer la lecture de Figures fictives, images ambigües, illusions d’optiques et autres objets impossibles

Le Réfractaire amoureux

Agrandir l’image

L’estampe ci-dessus date des année 1792-1794. C’est un des deux exemplaires (NB : l’autre est sans lettres) figurant dans un des 169 recueils d’estampes relatives à l’histoire de France de la collection Michel Hennin de la BnF, pour être précis dans le tome 123 qui contient un grand nombre de gravures des années 1789-1794. Léguée en 1863 par Michel Hennin au département des Estampes de la Bibliothèque Impériale, cette collection est avec celle du baron de Vinck une les deux grandes collections d’estampes d’Histoire de France. Elle ne comporte pas moins de 14807 pièces allant de 1650 à 1820 (cf. Henri Bouchot, Le Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale : guide du lecteur et du visiteur).

Continuer la lecture de Le Réfractaire amoureux

Mise en ligne des Nouvelles de l’estampe

J’ai reçu hier ce message du plus grand intérêt pour ceux qui s’intéressent à l’estampe et à la gravure. Donc, je diffuse…

Chers collègues,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que les Nouvelles de l’estampe viennent d’inaugurer leur espace sur OpenEdition Journals : https://journals.openedition.org/estampe/
C’est sur cette plateforme publique d’édition électronique en sciences humaines et sociales, qui propose plus de 500 revues scientifiques représentant le meilleur de la recherche française, que notre revue, la seule revue académique sur l’estampe et la gravure, des origines à nos jours, fera désormais paraître l’intégralité de ses articles.

Vous pouvez d’ores et déjà y trouver les numéros 227 à 261, c’est-à-dire les neuf dernières années de parution. Les nouvelles parutions viendront s’y ajouter au fur et à mesure de leur acceptation et de leur traitement éditorial.

Le fonctionnement de la revue ne change bien sûr pas : le comité de lecture reçoit les textes et juge de leur intérêt et validité scientifique, avant leur éventuelle prise en charge pour publication par la revue. De même pour les textes sur la création contemporaine, dans le respect du droit d’auteur des artistes dont il sera question.

N’hésitez pas à diffuser la nouvelle autour de vous, dans les cercles pouvant être intéressés par notre publication : nous vous remercions d’ainsi contribuer à faire vivre cette revue unique en son genre !

Bien à vous,
Rémi Mathis
Rédacteur en chef

Deux exemples bien différents de danses macabres

Pour compléter une chronique sur les danses macabres datant de juin 2010, je voudrais vous signaler dans des styles très différents :

Louis-François Cassas

Voyages-en-ItaliePlus que quatre jours pour visiter, comme je l’ai fait cet après-midi l’exposition Voyages en Italie de Louis-François Cassas (1756-1827) au musée des beaux-arts de Tours (cf. dossier de presse). Constamment enrichi, le fonds Cassas créé par Boris Lossky, conservateur du musée, dans les années 1950, forme le socle de cette exposition. De nombreux prêts prestigieux ont été sollicités, comme les cinquante feuilles inédites de la collection du marquis de Bristol conservées par le National Trust (cf. Connaissance des arts). Pour vous faire une idée des œuvres de cet artiste qui est également connu pour ses vues de Palmyre, parues dans son Voyage pittoresque de la Syrie, de la Phoenicie, de la Palaestine et de la Basse Aegypte, je vous invite à en découvrir quelques unes sur Gallica et le site de la bibliothèque Mazarine.

Figures contemporaines, tirées de l’album Mariani

En cherchant des informations sur le peintre Théophile Poilpot pour ma chronique sur les panoramas, jFigures-Marianie suis tombé sur un des quatorze volumes des Figures contemporaines, tirées de l’album Mariani parus chez H. Floury entre 1894 et 1925.

  • 1894 : Tome 1
  • 1896 : Tome 2
  • 189? : Tome 3
  • 1899 : Tome 4
  • 1900 : Tome 5
  • 1901 : Tome 6
  • 1902 : Tome 7
  • 1903 : Tome 8
  • 1904 : Tome 9
  • 1906 : Tome 10
  • 1908 : Tome 11
  • 1911 : Tome 12
  • 1913 : Tome 13
  • 1925 : Tome 14
  • 1925 :  Liste générale par ordre alphabétique des personnalités parues dans les dix [?] volumes de figures contemporaines [de l’Album Mariani]

Continuer la lecture de Figures contemporaines, tirées de l’album Mariani

J’aime les panoramas

J’aime les panoramas : s’approprier le monde. Sous la direction de Laurence Madeline et Jean-Roch Bouiller. Exposition organisée au Musée Rath, à Genève, du 12 juin au 27 septembre 2015, et au MuCEM, à Marseille, du 4 novembre 2015 au 29 février 2016. Paris : Flammarion; Marseille : MuCEM; Genève : Musées d’art et d’histoire de Genève, 2015.

Continuer la lecture de J’aime les panoramas

Les jardins anglo-chinois de Georges-Louis Le Rouge

Voici l’œuvre gravé le plus important concernant l’histoire des jardins européens du XVIIIe siècle s’inscrivant dans l’engouement pour les jardins, ou « jardinomanie » sous l’influence du modèle anglo-chinois. Géomètre et cartographe, ingénieur connaissant bien l’architecture civile et militaire, éditeur d’atlas, de récits de voyage et d’ouvrages de topographie, Georges-Louis Le Rouge a publié cette vaste encyclopédie sur le jardin entre juillet 1775 et décembre 1788. Continuer la lecture de Les jardins anglo-chinois de Georges-Louis Le Rouge