Archives par mot-clé : Guerre des paysans

La guerre des paysans par Alexandre WeilL

Toujours à propos de la guerre des paysans de 1525 qui m’occupe bien ces derniers temps, je voudrais vous signaler La guerre des paysans par Alexandre Weill (1811-1899), un républicain de sympathie socialiste fouriériste. L’ouvrage a étépublié chez Amyot en 1847. En cette année marquée par une certaine fièvre prérévolutionnaire, les opposants au régime se cherchent des devanciers…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Allgemeine Geschichte des großen Bauernkrieges : nach handschriftlichen und gedruckten Quellen

Le présent ouvrage a été écrit à Londres pendant l´été de 1850, sous l´impression directe de la contre-révolution qui venait à peine de s´achever ; il parut dans les numéros 5 et 6 de la Neue Rheinische Zeitung Politisch-ökonomische Revue dirigée par Karl Marx, Hambourg 1850. Mes amis politiques en Allemagne désirent le réimprimer et j’acquiesce à leur demande, car il est, aujourd´hui encore, malheureusement d’actualité.

Ce travail ne prétend pas fournir une documentation résultant d´une recherche personnelle ; au contraire, tous les matériaux relatifs aux soulèvements paysans et à Thomas Münzer ont été empruntés à Zimmermann [1]. Son livre, quoique présentant ici et là des lacunes, reste encore le meilleur recueil des faits. Le vieux Zimmermann aimait d´ailleurs vivement son sujet. Ce même instinct révolutionnaire qui se manifeste partout ici en faveur de la classe opprimée fit de lui un des meilleurs représentants de l’extrême-gauche à Francfort [2]. Depuis, il doit certes avoir un peu vieilli.

Si par contre dans l´exposé de Zimmermann l’enchaînement interne fait défaut, s´il n’arrive pas à présenter les controverses religieuses et politiques de l´époque comme le reflet des luttes de classes contemporaines, s´il ne voit dans ces luttes que des oppresseurs et des opprimés, des méchants et des bons, et finalement le triomphe des méchants, si sa compréhension des rapports sociaux qui déterminèrent aussi bien l´explosion que l’issue de la lutte est tout à fait déficiente, la faute en est à l’époque où ce livre parut. On peut même dire que, pour son temps, ce livre est encore très réaliste et constitue une louable exception parmi les ouvrages des historiens idéalistes allemands.

Friedrich Engels

Continuer la lecture de Allgemeine Geschichte des großen Bauernkrieges : nach handschriftlichen und gedruckten Quellen

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Histoire de la guerre des paysans (seizième siècle) par le vicomte de Bussierre

Marie Théodore Renouard, vicomte de Bussiere (1802-1865). Histoire de la guerre des paysans, (seizième siècle). Paris : Plancy : Société de Saint Victor pour la propagation des bons livres, 1852

Cet ouvrage ayant été écrit par un notable catholique alsacien et grand propriétaire terrien, son point de vue est sans doute un peu particulier, mais il n’en est pas moins bien documenté. Composé deux épais volumes, il traite surtout des soulèvements paysans en Alsace et en Lorraine au début de la Réforme (guerre des rustauds), et Thomas Münzer n’apparaît qu’à partir de la page 287 du volume 2, qui en compte 367, avec l’insurrection en Hesse, en Thuringe et en Saxe

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Deux précurseurs de Thomas Münzer

Voici un mois, à propos de La guerre des pauvres d’Éric Vuillard, j’ai déjà abordé la guerre des paysans (Bauernkrieg) et Thomas Müntzer (ou Münzer ou Munzer). J’y reviens ici en raison d’une de mes lectures actuelles : Thomas Munzer ou la guerre des paysans de Maurice Pianzola. Initialement publié en 1951 et réédité en 1997 aux éditions Ludd, puis en 2015 aux éditions Héros-limite, cet excellent ouvrage fait l’objet sur le blog Dissidence d’un compte-rendu de Jean-Guillaume Lanuque auquel je ne vois pas grand chose à ajouter si ce n’est que ce livre se lit comme un roman tout en étant bien documenté et qu’il est pourvu d’une bibliographie commentée où je pense puiser quelques pistes pour de prochaines chroniques.

Continuer la lecture de Deux précurseurs de Thomas Münzer

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La guerre des pauvres

Un petit mot sur La guerre des pauvres, le dernier récit publié Éric Vuillard. Non, il ne s’agit pas des gilets jaunes, encore que la parution de ce mince opuscule début janvier a quelques résonances avec l’actualité sociale de notre beau pays.

L’auteur remonte plus loin dans le temps, à une époque où l’exaspération sociale s’appuyait sur le millénarisme chrétien et l’inversement. La Réforme était à ses débuts et certains prédicateurs exaltés comme Thomas Müntzer tiraient de la Bible des conséquences beaucoup plus extrêmes pour l’ordre social que celles qu’en avait tirées le trop pondéré Martin Luther. L’idée centrale tenait en un mot : égalité. Dans une société hiérarchisée, elle ne pouvait que faire scandale et et fut d’autant plus violemment réprimée que les pauvres, les gueux, les misérables ne se contentaient plus de protester mollement, mais se soulevaient en armes, incendiaient les châteaux, pillaient les demeures des nantis. Telle fut de 1524 à 1526 la guerre des paysans (Bauernkrieg) dans le sud du Saint-Empire romain germanique. Cela se termina mal, très mal pour les révoltés.

Continuer la lecture de La guerre des pauvres

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts