Archives par mot-clé : Jésus

Vies romancées de Jésus

Comme je l’ai écrit précédemment à propos des poèmes de Nerval et de Vigny sur Gethsemani, je suis un parfait (?) agnostique. Néanmoins, ceux qui fréquentent ce carnet depuis quelques temps ont constaté un certain intérêt de ma part pour le Nazaréen à l’origine du christianisme, Paul de Tarse en étant le véritable fondateur. Qu’il s’agisse de certains ouvrages de la bibliothèque de Léon Morin, des documentaires de Gérard Mordillat et de Jérôme Prieur ou de divers sujets inspirés par les évangiles apocryphes, cela fait quelques temps que j’effleure le sujet.

Ayant lu dernièrement King Jesus par Robert Graves, cela m’a donnée envie d’établir une bibliographie de vies romancées de Jésus en vue de futures lectures. Cette bibliographie est nécessairement incomplète et fera l’objet de mises à jour. N’y seront pas inclus les évangiles, qu’ils soient canoniques ou apocryphes, même s’ils contiennent les uns et les autres une large part de fiction, ni les vies écrites par des philologues, des théologiens, des historiens, ce qui laisse notamment de côté la Vie de Jésus par Ernest Renan qui eut cependant une réelle influence sur les littérateurs.

Continuer la lecture de Vies romancées de Jésus

Gethsémani

En cette semaine pascale, et bien que je sois un parfait agnostique, ou peut-être à cause de cela, je vous propose deux poèmes de Gérard de Nerval et Alfred de Vigny inspirés de l’agonie de Jésus au Mont des Oliviers, épisode cité dans les évangiles de Matthieu (XXVI, 36-46), de Marc (XV, 32-42) et de Luc (XXII, 39-44), Jean (XVIII, 1) étant très bref.

Si vous souhaitez aller plus loin sur ces poèmes, je vous renvoie aux articles ci-dessus, extraits de la Revue d’histoire littéraire de la France, 1998, vol. 98, n° 3, un numéro spécial consacré au colloque du Bicentaire de la naissance d’Alfred de Vigny, Paris , (22/11/1997)

  • Gabrielle Chamarat-Malandain. Le Christ aux Oliviers : Vigny et Nerval. Comparant Le Mont des Oliviers de Vigny et Le Christ aux Oliviers de Nerval, l’auteur montre comment ces deux poèmes qui proposent un traitement philosophique du texte poético-narratif se rejoignent par l’idée d’un réveil de la pensée agissante, triomphant du sommeil où plonge le doute, le scepticisme indifférent du siècle dont les poètes sont tous deux les Fils, les Christ-mages.
Continuer la lecture de Gethsémani

Jésus selon Gérard Mordillat et Jérôme Prieur

Jésus annonçait le Royaume, et c’est l’Église qui est venue

Alfred Loisy

Depuis une vingtaine d’années Gérard Mordillat et Jérôme Prieur nous régalent de séries télévisées et de livres sur Jésus et les origines du christianisme. Cela  n’est pas allé sans critiques et polémiques, mais j’estime que nous pouvons leur être reconnaissant d’avoir attiré l’attention d’un large public sur un sujet ardu tout en faisant appel à des spécialistes reconnus internationalement. Il m’a semblé utile de rassembler ici un peu de documentation en ligne sur leur travail et notamment de les écouter s’exprimer sur Jésus, la religion et le reste.

Continuer la lecture de Jésus selon Gérard Mordillat et Jérôme Prieur