Archives par mot-clé : Littérature

Arles selon…Sabine Baring-Gold

Sabine BARING-GOLD
1834-1924

Sabine Baring-Gold est un polygraphe anglais, membre du clergé anglican, auteu de plus de 500 publications : romans, poésie, oueuvres autobiographiques, sermons, écrits sur le folklore… In Troubadour Land ; a Ramble in Provence and Languedoc est un récit du voyage qui l’a mené de la Riviera à Bourges. Le livre comporte plusieurs chapitres cosacrés à la Camargue, à la Crau, aux Alyscamps, à l’Arles païenne et à l’Arles chrétienne. Les extraits reproduits ci-dessous ont été traduits par Louis Stouff.

Continuer la lecture de Arles selon…Sabine Baring-Gold

Arles selon… Agrippa d’Aubigné

Théodore Agrippa d’AUBIGNÉ
1552-1630

Sa vie se déroule entre le spectacle des têtes coupées exposées au château d’Amboise que son père lui fit jurer de venger et la prise de La Rochelle par les troupes de Richelieu. Sa vie et son œuvre sont marquées par safidélité à la cause protestante. Dans ces vers des Tragiques, il rappelle les massacres de protestants à Lyon et dans la vallée du Rhône. A cette occasion, il signale une particularité d’Arles : la ville ne possède ni fontaine ni puits, ses habitants consomment et utilisent l’eau du Rhône.

Les tragiques

Vers 1073-1092

Lyon, tous tes lions refusèrent l’office :
Le vil exécuteur de la haute justice,
Le soldat, l’étranger, les braves garnisons
Dirent que leur valeur ne s’exerce aux prisons.
Quand les bras et les mains, les ongles détestèrent
D’être les instruments qui la peau déchirèrent,
Ton ventre te donna de quoi percer ton flanc ;
L’ordure des boyaux se creva dans ton sang.

Voilà Tournon, Viviers et Vienne et Valence
Poussant avec terreur de Lyon l’insolence,
Troublés de mille corps qu’ils s’éloignent ; et puis
Arles, qui n’a chez soi ne fontaines ne puits,
Souffrit mourir de soif, quand du sang le passage
Dix jours leur défendit du Rhône le breuvage.
Ici, l’ange des eaux cria : « Dieu qu’on adore,
Qui es, qui as été, et qui seras encore,
Ici tu as le droit pour tes saints exercé,
Versant le sang à boire à ceux qui l’ont versé.

Arles selon… Yvan Audouard

Yvan AUDOUARD
1914-2004

Yavn Audouard est Arlésien. Il se proclame même Arlésien depuis 2000 ans. Il a écrit un grand nombre de livres, romans, contes, consacrés à la Provence, une Provence où Arles, Fontvieille, la Camargue tiennent la première place. Dans Les Lions d’Arles, il décrit avec sa fantaisie et son humour habituels un bar proche des Arènes, Le Plaza, et les discussions de ses clients. Le chapitre 3 présente les Lices.

Yvan Audouard. Les lions d’Arles. Paris : Le Pré aux Clercs, 1990.

[en chantier]

Arles selon… Joseph Bard

Joseph BARD
1803-1861

Joseph Bard est l’auteur de plusieurs ouvrages d’archéologie religieuse et de La Vénus d’Arles : lecture du matin. Le texte qui suit est extrait de son Journal d’un pélerin publié par le bureau de l’institut catholique de Lyon.

Joseph Bard. Journal d’un pèlerin : paysages, monuments, récits ; Itinéraire ecclésiastique et artistique de Lyon à Rome. T. 2. [Lyon], 1846, p. 15-16.

Continuer la lecture de Arles selon… Joseph Bard

Arles selon… Alexandre Arnoux

Alexandre ARNOUX
1884-1975

Membre de l’Académie Goncourt, Alexandre Arnoux est l’auteur d’une oeuvre abondante et variée. Dans un livre de souvenirs, Rhône mon fleuve, il raconte un voyage à Arles. Il y arrive par le car. Un compagnan de voyage, Tréfume Quiqueran, Arlésien lui-même lui décrit la ville, puis Alexandre Arnoux fait le récit de sa promena dans les rues de la cité.

Alexandre Arnoux. Rhône mon fleuve. Paris : Bernard Grasset, 1944, p. 351-358.

Arles selon… L’Arioste

Ludovico ARIOSTO dit L’Arioste
1474-1533

Après des études à Ferrare, Ludovico Ariosto a mené une vie de fonctionnaire au service du cardinal Hippolyte d’Este, puis de son frère Alphonse Ier duc de Ferrare. A partir de 1504, il commence à écrire le Roland furieux, poème contamment remanié qui a connu un immense succès.

Roland, amoureux malchanceux d’Angélique devient fou si bien que les armées chrétiennes risquent d’être battues. Mais il retrouvera sa raison et sa place dans l’armée. Un deuxième aspect est constitué par les obstacles qui s’opposent à l’amour entre le Sarrasin Roger et Bradamante la Chrétienne. Ils disparaitront quand Roger, passé dans le camp des Francs, reçoit le baptême et épouse Bradamante. Enfin la guerre entre Charlemagne et le roi sarrasin Agramant est un autre élément de ce poème. Dans les chants 32, 38 et 39, Arles est au centre des évènements. Agramant s’y étant réfugié, Charles vient y mettre le siège. S’y déroule la bataille décisive dont les nombreux tobeaux dans la campagne proche rappelle la mort des combattants des deux camps.

Roland furieux

L’Ariote. Roland furieux, traduction nouvelle avec une introduction et des notes par C. Hippeau. Paris : Garnier frères, 1876.

Chant 32, III à IX | Chant 38, VII | Chant 39, LXX à LXXII

Arles selon… Joseph d’Arbaud

Joseph d’ARBAUD
1874-1950

Né à Meyrargues, mort à Aix, il à passé des années dans les terres du delta du Rhône. Il est l’écrivain de la Camargue et des gardians (La bête du Vacarès ; Le regret de Pierre Guilhem) et le poète de la la ville d’Arles à laquelle il a consacré le recueil Lou Lausié d’Arles – Le Laurier d’Arles d’où est extrait le poème suivant.

Josephe d’Arbaud. Lou Lausié d’Arles – Le Laurier d’Arles. Paris : éditions de la revue “Le Feu”, 1913.

Continuer la lecture de Arles selon… Joseph d’Arbaud

Voyages temporels

C’est arrivé demain (It Happened Tomorrow), film américain René Clair réalisé en 1944

Après mon voyage en uchronie et ma tentative de classification des uchronies individuelles , je voudrais aborder ici le voyage temporel. Il ne s’agit pas ici d’étudier la faisabilité ou non d’un tel voyage, ni d’établir une liste de d’œuvres, même si je ne manquerai pas d’en citer chemin faisant, mais de noter des informations décousues sur divers aspects liés à ce thème.

Dernière mise à jour : 15 avril 2022.

Continuer la lecture de Voyages temporels

Demain, la Commune ! une anthologie

Je suis en train d’achever la lecture d’une anthologie intitulée Demain, la Commune ! publiée l’an dernier et regroupant des anticipations sur la Commune parues entre 1872 et 1899, Les textes ont été réunis par Philippe Éthuin, que nous avons déjà rencontrés à propos d’une anthologie d’uchronies sur Napoléon. Il faut dire qu’il s’y connait un peu dans ce domaine et dans celui des anticipations anciennes dont il explore la richesse dans la collection Archéosf, chez Publie.net.

La préface donne un panorama des ouvrages littéraires inspirés par la Commune de Paris. Son auteur est Jean-Guillaume Lanuque, professeur d’histoire-géographie et collaborateur de la revue Dissidence et du Maitron, où il est spécialiste de l’extrême-gauche marxiste, ce qui n’exclut pas un intérêt certain pour l’histoire de la science-fiction et du merveilleux scientifique.

Vous trouverez ci-dessous les textes qui figurent dans l’anthologie. Les genres littéraires représentés sont divers, de la pochade fantaisiste (Allais) à la nouvelle anarchiste (Souêtre) en passant par la pièce revancharde (Bailly) et la chanson révolutionnaire (Pottier).

Continuer la lecture de Demain, la Commune ! une anthologie

Justine Coffin, écrivain

Voici un peu plus de trois ans, je vous avais signalé dans une précédente chronique le blog entièrement dédié à l’écriture de ma collègue Justine Coffin. . Or voici que L’écho scriptural est remplacé par un nouveau site web intitulé tout simplement Justine Coffin, écrivain.

Vous pourrez y découvrir la diversité de ses travaux.

  • Ses publications, et notamment son roman, Fantômes, publié aux éditions La P’tite Hélène, et Le Shaker, ce sympathique webzine – je vous en ai déjà parlé – dont elle a été une des rédactrices et qui s’est sabordé en décembre 2020 après presque trois ans d’existence.
  • Son atelier regroupant fictions et non-fictions, projets et livres terminés, etc.
  • Une boîte à outil à l’usage des écrivains en devenir, vous, moi, les autres, Ne s’y trouve pour l’instant qu’un petit manuel fort bien fait sur les droits d’auteur, mais je ne ne doute pas qu’il s’en trouvera d’autres prochainement. Justine est très douée aussi pour ce type d’outils pratiques : elle en donne la preuve tous les mois avec les AStuces de cat’ adressées aux collègues de la BU.

Pour voir Justine lors de son passage à TV Tours-Val de Loire le 15 mars 2021, allez dans les 4 dernières minutes de la vidéo ci-dessous, un peu court, malheureusement…

J’ajouterai ici que Justine a créé sur Youtube des playlistes en rapport avec ses romans, tout comme faisait Cosey pour les albums de Jonathan. Mais ceci est une autre histoire…