Archives par mot-clé : Maghreb

Un plan manuscrit de la ville d’Alger

Quand j’ai trouvé dans Gallica le plan manuscrit ci-dessous, je me suis demandé s’il avait un lien avec la mission du capitaine Boutin en 1808, celle qui a donné lieu à l’édition tardive d’un Plan d’Alger et de ses environ en 1830. La notice bibliographique le date d’ailleurs cette année des débuts de la conquête de l’Algérie. Cependant, rien sur le document lui-même ne semblait confirmer ou infirmer cette datation.

Zoom sur l’image dan Gallica

J’ai voulu en savoir un peu plus et j’ai interrogé SINBAD, le Service d’ INformation Des Bibliothécaires A Distance de la BNF, comme je l’avais fait voici quelques années pour le conte intitule le langage des animaux. Je demandais donc :

  • Si le plan est vraiment de 1830 comme indiqué dans la notice ?
  • S’ils ont des informations sur son origines et s’il a un rapport avec la mission du capitaine Boutin en 1808 ?
Continuer la lecture de Un plan manuscrit de la ville d’Alger

Autour de la carte Algérie – Nord

Alors que les cartes officielles de l’Algérie étaient dressées et éditées au XIXe siècle par le Service Géographique de l’Armée, celles du XXe siècle sont désormais le fait de la Direction de l’Agriculture, du Commerce et de la Colonisation du Gouvernement général de l’Algérie, même si peut apparaître ici et là la mention complémentaire d’un “Service Géographique”, sans qu’il soit précisé si c’est celui de l’Armée.

Ces cartes officielles représentent les divisions administratives de l’Algérie ou certaines thématiques intéressant le pouvoir politique (agriculture, colonisation…). Si certaines incluent les territoires du sud comme la Carte des divisions administratives de l’Algérie de 1910, d’autres se limitent, comme celles du XIXe siècle depuis 1851, aux trois départements d’Oran, d’Alger et de Constantine, à savoir le nord de la colonie où s’est concentrée la colonisation : voir la Carte de la colonisation officielle publiée en 1902 ou celle intitulée Territoire civil et territoire de commandement de 1894

Parmi celles intitulées Algérie-Nord, certaines sont constituées d’une seule feuille au 1:1 600 000, comme celle de 1905 dressée par N. Calleja.

Continuer la lecture de Autour de la carte Algérie – Nord

L’invasion de la pub ne date pas d’hier : la preuve par un guide de voyage

Voir l’ouvrage dans le Dépositoire des Fonds Numériques (DAR) de la Bibliotheca Alexandrina

J’avoue avoir une profonde aversion pour la publicité, Je ne supporte pas les panneaux qui enlaidissent nos villes et nos campagnes et j’évite systématiquement les chaînes télévisées où les films sont saucissonnés par les coupures publicitaires. Pourtant l’intrusion de la publicité dans l’espace public et privé ne date pas d’hier. J’en ai eu un exemple récemment avec un guide touristique édité par Hachette en 1923 : Alger et ses environs.

L’ouvrage se divise en deux parties, avec chacune sa pagination : 64 pages pour le guide proprement dit et… 180 pages de publicité diverses et variées, notamment pour des hôtels mais pas seulement, mais surtout pour la France, mais aussi la Suisse, la Belgique la Grande-Bretagne, l’Espagne et finalement assez peu pour l’Algérie et et la Tunisie (p. 159-162). Reflet d’une certaine société insouciante sillonnant l’Europe de Nice à Lucerne en passant par Vichy, Ostende, Londres et San-Sebastian…

Les Zemmour, études ethnographiques et historiques

Dans un don d’ouvrages reçus par la bibliothèque où je travaille, j’ai repéré dernièrement un tiré-à-part intitulé Les Zemmour, étude ethnographique d’après le Questionnaire de la résidence Générale de France au Maroc(1). Parue initialement dans le volume 1, fascicule 2 des Archives Berbères datée de 1915, cette étude accessible sur Gallica et la Cinumed a pour auteur le capitaine Querleux(2), chef du bureau de renseignement de Tiflet.

En cherchant un peu plus d’informations sur cette confédération de tribus berbères du Moyen Atlas, j’ai également découvert un long article de Marcel Lesne, “Les Zemmour, essai d’histoire tribale”, paru en trois parties dans les volumes des années 1966 et 1967 de Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée. L’auteur connait un peu le sujet, puisqu’il a soutenu à Paris en 1959 une thèse de doctorat en Lettres, Evolution d’un groupement berbère : les Zemmour, et une thèse complémentaire de doctorat en Géographie, Histoire d’un groupement berbère : les Zemmour.

Sans l’agitation médiatique récente d’un certain histrion, je n’aurais peut-être pas accordé plus d’intérêt que cela à ces documents. C’eût été dommage. Comme quoi, il y a toujours du positif dans le négatif.

Complément bibliographique dans Wikipédia
Carte

___________________________________________________________

  1. L’exemplaire de ce tiré-à-part porte le tampon de la bibliothèque d’URBAMA et un ex-libris manuscrit, “G. Marcy”. Georges Marcy (1905-1946) était un orientaliste berbérisant ayant séjourné dix ans au Maroc, de 1928 à 1937. Il travaillait à la fin de sa vie à un ouvrage sur le droit coutumier des Zemmours édité post-mortem en 1949 par Émile Janier (1909-1958), alors directeur de la Médersa de Tlemcen.
  2. S’agit-il de du capitaine Jules Albert Octave Querleux, né le 06 mars 1882 à La Fère (Aisne) et mort pour la France 15 mars 1919 dans le 16e arrondissement de Paris à l’âge de 37 ans ? Cf. Base des Morts pour la France.

Les cartes du Sahara au 1:200 000 et quelques autres

Comme j’ai eu l’occasion d’y faire allusion à plusieurs reprises, la bibliothèque où je travaille a hérité d’un assez grand nombre de cartes du Maghreb et notamment de l’Algérie. Parmi celles-ci, il me faut réserver une place particulière aux cartes du Sahara au 1: 200 000 publiées dans les derniers temps de la colonisation et dans les toutes premières années de l’indépendance algérienne.

Continuer la lecture de Les cartes du Sahara au 1:200 000 et quelques autres

L’héritage d’URBAMA

En 1977 une équipe de recherches associée au CNRS, l’ERA 706, est fondée à Tours par Jean-François Troin et quelques collègues spécialistes du Maghreb. Elle deviendra ultérieurement le Centre d’Études et de Recherches sur l’Urbanisation du Monde Arabe (URBAMA).

Très actif pendant plus d’un quart de siècle au cours duquel se succèdent à sa tête les géographes Jean-François Troin (1977-1988) et Pierre Signoles (1988-1997) et le sociologue politique Pierre Robert Baduel (1998-2003), le laboratoire se fond en 2004 dans une UMR élargie, CITERES (Cités, Territoires, Environnement et Sociétés) dont il constitue un des quatre pôles : EMAM (Equipe Monde Arabe et Méditerranée).

La bibliothèque où je travaille a hérité, directement ou non au cours des années, d’une grande partie du fonds documentaire (livres, périodiques, cartes….) de ce laboratoire de recherche. Je souhaite rassembler ici un peu de documentation concernant cet important acteur de la recherche sur le monde arabe.

Continuer la lecture de L’héritage d’URBAMA

Toponymies changeantes en Algérie au temps de la colonisation et après

En inventoriant des cartes au 1:50 000 de l’Algérie réalisée par le Service Géographique de l’Armée, puis par l’IGN, au temps de la colonisation, j’ai pris conscience de l’effort fait par le colonisateur pour franciser la toponymie du territoire occupé. Souvent, ce baptême symbolique s’accompagnait d’une colonie de peuplement. C’est du moins ce qui ressort de l’échantillon de 166 titre de cartes dont 69 sont pas indigènes. Cependant cet échantillon reste limité par rapport au nombre de communes algériennes qui dépasse les 1500, mais il donne quand même une idée de l’empreinte du colonisateur, ce qui est confirmé par les 508 localités qui ont changé de noms après l’indépendance de l’Algérie…

Continuer la lecture de Toponymies changeantes en Algérie au temps de la colonisation et après

Tableaux d’assemblage des cartes de l’Algérie

Tableau d’assemblage de la carte d’Algérie au 50.000e et des cartes d’Algérie et de Tunisie au 200.000e publiées par le Dépôt de la guerre (ca 1883). Zoomer sur Camberia, la bibliothèque numérique de Chambéry

Pour m’aider dans l’inventaire des cartes de l’Algérie que je suis en train d’effectuer et notamment pour mieux repérer nos lacunes, j’utilise les tableaux d’assemblage que j’ai pu trouver ici et là sur la grande toile.

Mise à jour du 13 mai 2022

Pour compléter la webographie ci-dessous le document pdf ci-dessous :

Continuer la lecture de Tableaux d’assemblage des cartes de l’Algérie

La Carte des divisions politiques administratives et militaires de l’Algérie et les premières cartes générales de cette colonie (1830-1880)

Carte des divisions politiques administratives et militaires de l’Algérie / dressée sur les documents officiels par ordre de Mr. le général Randon, ministre de la guerre ; et sous la direction de Mr. le général Daumas, chef du service de l’Algérie ; par Ch. de La Roche, attaché au ministère de la guerre. Paris : [s.n.], 1851. Zoom dans Gallica. Sources gallica.fr /Bibliothèque nationale de France

La carte ci-dessus a été dressée vingt-et-un an après le début de la conquête de l’Algérie par les troupes françaises. La Monarchie de Juillet a été balayée par la révolution de 1848 et la Deuxième République va bientôt disparaître à son tour, assassinée par un Prince-Président qui n’aspire qu’au rétablissement de l’Empire.

Continuer la lecture de La Carte des divisions politiques administratives et militaires de l’Algérie et les premières cartes générales de cette colonie (1830-1880)