Archives par mot-clé : Méditerranée

Méditerranée : webographie très succincte

Je tente d’établir ici une brève webographie consacrée à la Méditerranée. Elle sera à compléter, entre autre par ce que j’ai déjà fait au sujet du monde arabe, de l’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et autres « réalités » géo-politico-culturelles qui recoupent en partie l’aire méditerranéenne.

Continuer la lecture de Méditerranée : webographie très succincte

Monde arabe, Afrique du Nord, Moyen-Orient et autres « réalités » géo-politico-culturelles. Mais de quoi parle-t-on ?

Tant pour des raisons professionnelles que par curiosité personnelle, je m’intéresse depuis quelques temps au monde arabe, et en conséquence à l’Afrique du Nord et au Proche-Orient et Moyen-Orient.

Notez que ces deux derniers termes renvoient à une même réalité, le Middle East du Foreign Office britannique correspondant au Proche-Orient inventé par le Quai d’Orsay français… Ces deux termes sont d’ailleurs concurrencés dans les pays asiatiques par Asie de l’Ouest selon une logique visant à donner aux régions d’Asie des noms selon leur position géographique et non selon un modèle eurocentriste.

Continuer la lecture de Monde arabe, Afrique du Nord, Moyen-Orient et autres « réalités » géo-politico-culturelles. Mais de quoi parle-t-on ?

Le Centre d’Etudes des Sociétés Méditerranéennes (CESM)

J’ai découvert dernièrement un article de Laure Verdon paru dans le n° 48 (2014) de Rives méditerranéennes, numéro spécial consacré à un Essai d’ego-histoire collective. Intitulé « Georges Duby et le Centre d’Études des Sociétés Méditerranéennes. Une ambition aixoise », il porte sur le CESM qui compta beaucoup dans la vie de mon père et dont la création remonte aux années aixoises de Georges Duby.

Fondé en 1960 par Georges Duby et le géographe Hildebert Isnard, c’est un laboratoire interdisciplinaire auxquels participent des chercheurs issus des sciences sociales et humaines (histoire, géographie, sociologues) parmi lesquels se trouvent des boursiers étrangers du CESM venus notamment du Royaume-Uni  ou des pays de l’Est (Pologne, Tchécoslovaquie).

En 1969, il devient une des composantes de l’Institut de Recherches Méditerranéennes (IRM) regroupant des laboratoires travaillant sur le monde méditerranéen. L’année 1976 voit la création d’un GIS (Groupement d’intérêt scientifique) Méditerranée avec pratiquement les mêmes composantes…

Si Georges Duby part au Collège de France en 1970, le centre n’en continue pas moins ses travaux, notamment sur le village méditerranéen,  chantier interdisciplinaire qui se poursuit jusque dans les années 1980. Est alors créé le Groupement de recherche Nord-Méditerranée devenu depuis TELEMMe. Mais ceci est une autre histoire…