Archives par mot-clé : Peintures

La traite, l’esclavage et leur abolition chez les écrivains et artistes de l’époque : petite biblio-webographie

Sites à visiter

Francophone Slavery

The Image of the Black in Western Art

Traite négrière, esclavage et abolition : pour un inventaire muséographique

Ouvrages littéraires, philosophiques et autres

Gabriel Mailhol. Le philosophe nègre, et les secrets des Grecs. 1764.

Louis-François Archambault, dit Dorvigny. Le Nègre blanc. 1775.

Continuer la lecture de La traite, l’esclavage et leur abolition chez les écrivains et artistes de l’époque : petite biblio-webographie

Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Voici deux gravures réalisées par Jean-Jacques Avril (1744-1831) d’après deux peintures de Pierre-Alexandre Wille (1748-1821). Ces dernières sont conservées aujourd’hui à Briancourt au musée national de la coopération franco-américaines qui les a acquises en 1931. Elles ont d’abord appartenu à la famille de Maistre, puis à la galerie Van den Beigh et à Anne Morgan.

Continuer la lecture de Deux gravures, deux peintures, une histoire ?

Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

Je souhaite vous présenter brièvement deux gravures qui me sont chères, car je les connais depuis fort longtemps. Réalisées à la fin du XVIIIe siècle d’après deux tableaux du peintre  anglais George Morland mais imprimées en France, elle représentent des sujets favorables à l’abolition de l’esclavage et de la traite. Elles sont contemporaines de la première abolition en 1794.

Dénommé aussi The Slave Trade, le tableau Execrable human Traffick, or The Affectionate Slaves a été peint en 1789. Les gravures dont il a fait l’objet en France s’intitulent Traite des nègres. En noir et blanc (voir plus de détails ici) …

Continuer la lecture de Deux gravures abolitionnistes d’après George Morland

Norman Rockwell en quelques mots

Pourquoi ces lignes ? C’est que je viens de lire un billet d’Arol Ketch consacré à Ruby Bridges, la première écolière noire à intégrer une école blanche en 1960. En cette occasion, la communauté blanche ne se montra pas sous son meilleur jour et les manifestations de racisme exacerbé incitèrent l’État fédéral à placer la fillette sous la protection de policiers. Cela inspira au peintre Norman Rockwell un magnifique tableau intitulé Notre problème à tous (The Problem We All Live With).

Continuer la lecture de Norman Rockwell en quelques mots

Figures fictives, images ambigües, illusions d’optiques et autres objets impossibles

Tout ce que j’ai reçu jusqu’à présent pour le plus vrai et assuré, je l’ai appris des sens, ou par les sens : or j’ai quelquefois éprouvé que ces sens étaient trompeurs, et il est de la prudence de ne se fier jamais entièrement à ceux qui nous ont une fois trompés.

Descartes, Méditations métaphysiques, I

Figures fictives, images ambigües, illusions d’optiques, trompe-l’œil et objets impossibles sont une illustration parfaite de ce qu’écrit Descartes à propos du caractère trompeur de nos sens et notamment de la vue. Mon intérêt pour ces étrangetés iconiques remonte à loin, à ma découverte des œuvres de M. C. Escher. Je voudrais réunir ici quelques exemples de ces images trompeuses et quelques sites et ouvrages où il en est question.

Continuer la lecture de Figures fictives, images ambigües, illusions d’optiques et autres objets impossibles

Baigai tu – 百丐圖 – Rouleau des mendiants et personnages de rue

Le Baigai tu – 百丐圖 est un rouleau horizontal et anonyme datant vraisemblablement de la dynastie des Qing (1644-1911). Il représente une succession de scènes évoquant 47 mendiants et autres personnages de rue.

Réalisé en couleurs et à l’encre sur papier, il fait partie des collections numérisées de la bibliothèque des hautes études chinoises accessibles sur Salamandre, bibliothèque numérique patrimoniale et catalogue des archives du Collège de France.

L’histoire comme enquête : réflexions décousues

Les archéologues sont de véritables enquêteurs Avec une ingéniosité incomparable, ils échafaudent peu à peu leur raisonnement (l’on pourrait dire pierre par pierre) jusqu’à ce que la solution logique finisse par s’imposer.

C.W. Ceram

Continuer la lecture de L’histoire comme enquête : réflexions décousues