Archives par mot-clé : Philosophie

Deux Socrate français

Voici un peu plus d’un an, j’avais rapidement évoqué le démon de Socrate. Si je reviens ici au père de la philosophie occidentale, c’est pour vous signaler deux ouvrages du XIXe siècle : La philosophie de Socrate par Alfred Fouillée parue en 1874 et Socrate fondateur de la science morale par Émile Boutroux publié en 1883. Tous deux ouvrages cherchent à retrouver le Socrate historique, mais aboutissent à deux résultats bien différents, avec respectivement le portrait d’ un Socrate logicien et  métaphysicien pour le premier et, et pour le second, celui d’un Socrate attaché aux choses humaines et morales (cf. la conférence que leur a consacrée François-Xavier de Peretti). Ceci n’est pas vraiment surprenant, car l’entreprise me semble aussi illusoire que de retrouver le Bouddha ou Jésus sous les couches successives de commentaires et de travestissements de la vérité effectués par leurs disciples….

Vous trouverez l’ouvrage d’Alexandre Fouillée sur Archive.org et sur Google livres et celui d’Émile Boutroux sur Gallica.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Contre le travail par Giuseppe Rensi

L’an dernier, en vous présentant le Manifeste contre le travail de Krisis, je regrettais une fois de plus de ne pas avoir trouvé de version en ligne le texte du Contro il lavoro : saggio sull’attività più odiata dall’uomo de Giuseppe Rensi dont j’avais tant apprécié La philosophie de l’absurde  publié aux éditions Allia. Or voici qu’est paru début février chez ce même éditeur une traduction de cet ouvrage réalisée par Marie-José Tramuta et précédée de L’Audace de Giuseppe Rensi par Gianfranco Sanguinetti. Vous en trouverez des extraits sur  Google livres et Pileface.

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Théosophie en ligne : petite webographie sur la Société théosophique

Il n’y pas de religion supérieure à la vérité.

Devise de la Société de Théosophie.

A l’occasion de mon panorama bibliographique sur les Yoga Sutras voici un peu plus de deux ans, j’avais pu constater le rôle joué par la Société théosophique dans leur diffusion en Occident. Cela m’a amené à effectuer une recherche sur la théosophie et les textes théosophiques disponibles en ligne. En voici le résultat provisoire, sachant que je me concentre ici sur la Société de théosophie, ce que René Guénon qui en fut l’adversaire désigna par le terme « théosophisme » pour éviter toute confusion entre la théosophie antique. Continuer la lecture de Théosophie en ligne : petite webographie sur la Société théosophique

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Omar Khayyam métaphysicien

En cherchant tout autre chose, je suis tombé sur l’article suivant et comme Omar Khayyam fait partie de mes centres d’intérêt, il fallait bien que je vous le signale :

Arthur Christensen. « Un traité de Métaphysique de Omar Hayyâm ». Le Monde Oriental, vol. 1-2, Uppsala, 1906.

A noter que le site de Ionas éditions sur lequel je l’ai trouvé me semble bien intéressant, avec plein de textes anciens numérisés…

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La parabole des trois anneaux

En lisant l’introduction que Raoul Vaneigem donne à son édition des Trois imposteurs, je me suis souvenu d’une pièce de Gottlob Ephaim Lessing, Nathan le Sage et surtout de sa scène 7 de l’acte III avec la fameuse parabole des trois anneaux. Continuer la lecture de La parabole des trois anneaux

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Au sujet du démon de Socrate

Un article de Gérard Farasse présenté dans ma chronique du 1er avril 2015 – à propos, aviez-vous repéré le poisson ? – mentionne un ouvrage de Louis-Francisque Lélut paru en 1836 et intitulé Du démon de Socrate, specimen d’une application de la science psychologique à celle de l’histoire. Le médecin philosophe y traite de ce qu’il considère comme la folie du père de la philosophie. Si vous le souhaitez, vous pouvez le lire en ligne sur Archive.org, Gallica ou Google livres. Continuer la lecture de Au sujet du démon de Socrate

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

La philosophie de l’absurde de Giuseppe Rensi

Je voudrais vous conseiller ici deux ouvrages de Giuseppe Rensi (1871-1941) parus aux éditions Allia :

La philosophie de l’absurde  (titre original : La filisosia dell’assurdo), publiée sous le triple patronage de Leopardi, du Bouddha et de Schopenhauer, mais aussi du positiviste Roberto Ardigò et de Rudolf Hermann Lotze ;

Lettres spirituelles d’un philosophe sceptique (titre original ; Lettere spirituali) dont le complément de titre français indique bien à quel courant philosophique se rattache l’auteur.

Continuer la lecture de La philosophie de l’absurde de Giuseppe Rensi

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Les Pensées de Pascal

Les sciences vieillissent… les philosophies se succèdent… Mais Pascal, lui, le Pascal des Pensées n’a pas, comme on dit, pris un jour. Toute une armée de géomètres a passé pourtant sur le géomètre du XVIIe siècle et planté plus loin que la place où il était tombé l’étendard de la découverte ! Le jansénisme s’en est allé en fumée avec les autres poussières d’un siècle écroulé, et, jusqu’en ce beau livre des Pensées, il s’est trouvé de vastes places qui maintenant font trou dans le reste, comme dans un tableau écaillé. La foi religieuse a pâli. La croyance au surnaturel, qui était le seul naturel pour Pascal, a diminué dans les esprits, retournés vers l’en-bas des choses. Il y a donc tout un Pascal de mort dans Pascal. Mais il y en a un autre qui ne mourra pas, c’est le poète des Pensées ! c’est le poète qui est par-dessous tous ces raisonnements, tous ces doutes, toute cette syllogistique désespérée, toute cette algèbre de feu qui cherche l’inconnue et ne la trouve jamais, et qui, comme un phénix effrayé, aveuglé par les cendres du bûcher où il s’est consumé lui-même, se sauve tout à coup dans le ciel !

Jules Barbey d’Aurevilly. Les Œuvres et les hommes (1ère série). I. Les philosophes et les écrivains religieux, Paris, Amyot, 1860, p. 180

Au cours d’un échange sur le sens de la vie et l’idée selon laquelle l’homme a continuellement besoin d’être distrait afin de ne pas trop réfléchir sur sa condition, ce qu’écrit Blaise Pascal sur le divertissement et la place de l’homme dans l’infini m’est tout naturellement revenu à l’esprit. Voici une bonne occasion de rassembler un peu de documentation sur ses inégalables Pensées. Continuer la lecture de Les Pensées de Pascal

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts

Du Surhomme au Tour de la France par deux enfants

Je vous convie ici à suivre avec moi les chemins sinueux d’une recherche sur internet. Tout est parti d’un texte de Léon Trotsky. Il s’agit d’un article sur Nietszche, signé  » Antide Oto « , paru dans Vostotchnoïé Obozriéné (La Revue de l’Orient) d’Irkoutsk, numéros 284, 286, 287, 289 des 22, 24, 25 et 30 décembre 1900 et repris en 1926 dans Sotchiniénia, T. XX : Koultoura starogo mira (La culture de l’ancien monde). Intitulé « A propos de la philosophie du surhomme » et accessible dans la section française de Marxists International Archive, c’est une véritable démolition de l’auteur d’Also sprach Zarathustra et de son mythe du surhomme.

Continuer la lecture de Du Surhomme au Tour de la France par deux enfants

Jean Stouff

Ancien étudiant d'histoire. Bibliothécaire.

More Posts