Archives par mot-clé : Poésie

Épidémies et littérature

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n’en voyait point d’occupés
A chercher le soutien d’une mourante vie ;
Nul mets n’excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n’épiaient
La douce et l’innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d’amour, partant plus de joie. […]

Jean de La Fontaine, Les animaux malades de la peste

L’étonnante crise sanitaire que nous traversons ne manquera pas d’inspirer dans quelques mois ou quelques années des romans ou d’autres œuvres littéraires. Du coup, je vais explorer un peu le thème des épidémies en littérature. Je commencerai par quelques études sur ce thème avant de vous proposer une liste d’œuvres.

Dernière mise à jour : 07 juillet 2020.

Continuer la lecture de Épidémies et littérature

Neige, un poème de Mao Zedong

Neige, sur l’air de « Printemps au Jardin de Qin » février 1936

Vue du pays du Nord,
Mille lis que la glace enferme,
Dix mille lis de neige tourbillonnant.
Là-bas, en deçà, par-delà la Grande muraille,
Rien que la steppe à perte de vue ;
Du Grand fleuve, de l’amont à l’aval,
Le flot impétueux s’est soudain figé. […]

Suite de la traduction et texte original, dans l’article de Céline Wang, Controverse autour d’un poème de Mao Zedong « Neige, sur l’air de “Printemps au jardin de Qin” », Études chinoises. 漢學研究, n° 27, p. 11-40.

Autres copies de l’article : copie 1 ; copie 2.

Une autre traduction :

Paysage du Nord :
Mille lis de glace scellés,
Dix mille lis de neige en volée .
De la Grande Muraille, au dedans, au dehors,
Rien qu’une blanche immensité sans bord.
Le grand Fleuve, en amont, en aval,
Perd soudain ses impétueux élans. […]

Lire la suite sur le site Mao Zedong.

Ce poème est extrait de Mao Tsé-toung, Poésies complètes

Autres poèmes de Mao Zedong

Dix poèmes de Mao Tsé Toung, traduction de Philippe Sollers, première publication: Tel Quel n°40, Hiver 1970, repris dans Sur le matérialisme, Seuil.

Le Mont Jinggang, 1928.

Gethsémani

En cette semaine pascale, et bien que je sois un parfait agnostique, ou peut-être à cause de cela, je vous propose deux poèmes de Gérard de Nerval et Alfred de Vigny inspirés de l’agonie de Jésus au Mont des Oliviers, épisode cité dans les évangiles de Matthieu (XXVI, 36-46), de Marc (XV, 32-42) et de Luc (XXII, 39-44), Jean (XVIII, 1) étant très bref.

Si vous souhaitez aller plus loin sur ces poèmes, je vous renvoie aux articles ci-dessus, extraits de la Revue d’histoire littéraire de la France, 1998, vol. 98, n° 3, un numéro spécial consacré au colloque du Bicentaire de la naissance d’Alfred de Vigny, Paris , (22/11/1997)

Continuer la lecture de Gethsémani

Choisir la liberté ou la servitude, est-ce une affaire de point de vue et d’éducation ?

Pour tenter de répondre à la question du titre, voici deux textes classiques, forts semblables par les idées, bien différents par la forme.

Continuer la lecture de Choisir la liberté ou la servitude, est-ce une affaire de point de vue et d’éducation ?

Charles de Gaulle, barde breton

Dans un article publié dans le n° 95 (mars 2019) de Books, Ferdinand Mount fait allusion à un poète nationaliste breton, oncle du général de Gaulle, également prénommé Charles.

Charlez a Vro-C’hall […] avait appris le gallois, le breton et le gaélique mais ne s’était jamais rendu là où ces langues étaient parlées, étant cloué dans son appartement parisien en raison d’une paralysie progressive.

Comme il se trouve que la Bretagne et le breton suscitent depuis quelques temps mon intérêt, j’ai souhaité en savoir plus.

Continuer la lecture de Charles de Gaulle, barde breton

Mon bulbe se dessèche à l’odeur des cynames…

Mon bulbe se dessèche à l’odeur des cynames,
Mon pâle cervelet pourrit dans les liqueurs,
Les petits artichauts ont asséché mon âme,
Et les vesses de loups ont fleuri dans mon cœur.

La pendule a sonné, j’ai consulté l’horaire,
Et je suis parti en pleurant comme un enfant.
Au numéro 3 bis de la rue Montorgueil,
Un pauvre homme est tombé qui s’est cassé la gueule.

Ah ! les philosophies ! Ah ! les métempsychoses !
Aveugles, paralytiques, cul-de-jatte, phtisiques !

Je suis roi, je suis dieu, je suis…  surnuméraire de l’enregistrement !

Mon grand-père déclamait souvent le poème ci-dessus dont il attribuait la paternité à son oncle de Chapareillan. Je l’écoutais, d’abord bouche bée, puis le récitait avec lui. L’enfant que j’étais ne comprenait pas tous les mots, notamment ceux que je fais figurer ici en bleu. Je vais tenter de les éclaircir en m’appuyant sur internet et je dédie à ma petite-cousine cet héritage de son arrière-grand-père.

Continuer la lecture de Mon bulbe se dessèche à l’odeur des cynames…

Eugène Bizeau, poète vigneron libertaire en Touraine

Je me suis rendu voici quelques mois à Véretz, près de Tours, pour stage de tai chi qui avait lieu dans une salle polyvalente portant le nom d’Eugène Bizeau. Un sympathique portrait de ce dernier en ornait l’entrée, représentant un  vieillard barbu et souriant affublé d’un grand chapeau de paille. Mes explorations sur internet m’ont permis d’en savoir un peu plus sur ce poète vigneron libertaire. Voici ma moisson. Continuer la lecture de Eugène Bizeau, poète vigneron libertaire en Touraine

Ne dites pas : la vie est un joyeux festin…

Ne dites pas : la vie est un joyeux festin ;
Ou c’est d’un esprit sot ou c’est d’une âme basse.
Surtout ne dites point : elle est malheur sans fin ;
C’est d’un mauvais courage et qui trop tôt se lasse.

Riez comme au printemps s’agitent les rameaux,
Pleurez comme la bise ou le flot sur la grève,
Goûtez tous les plaisirs et souffrez tous les maux ;
Et dites : c’est beaucoup et c’est l’ombre d’un rêve.

Poème extrait des Stances de Jean Moréas  et trouvé sur le site Un jour un poème.

Autour du site Omar Khayyam Nederland

Le maître d’œuvre du site Omar Khayyam Nederland est Jos Coumans, bibliothécaire et auteur d’une bibliographie sur les robâyiât. Il est secrétaire de la Nederlands Omar Khayyám Genootschap dont ce site est l’expression. Il propose en outre trois autres sites :

Omariana.nl, site dédié à l’actualité des parutions et des congrès consacrés à Omar Khayyam, avec notamment un bulletin d’information.

Omar Khayyam in Nederland, un site en néerlandais.

Concordances of the rubáiyát

Continuer la lecture de Autour du site Omar Khayyam Nederland