Archives par mot-clé : Politique

Autour de Simone Weil

Après ma lecture de « Luttons-nous pour la justice ? » j’ai souhaité rassembler ci-dessous un peu de documentation en ligne concernant Simone Weil (1909-1943).

Œuvres de Simone Weil

Livres numérisés en ligne

La plupart de ses ouvrages sont disponibles sur le site Les classiques des sciences sociales.

Ceux indiqués ci-dessous ne se trouvent pas sur ce site, mais ailleurs sur Internet :

Continuer la lecture de Autour de Simone Weil

Luttons-nous pour la justice ? par Simone Weil, extraits choisis

« Luttons-nous pour la justice ? » fait partie des Écrits de Londres que Simone Weil (1909-1943) rédigea à l’extrême fin de sa vie et qui parurent post-mortem en 1957. Personnellement je l’ai découvert dernièrement dans son édition de 2019 à La Part commune, qui contient également « Condition première d’un travail non servile » et « Étude pour une déclaration des obligations envers l’être humain ».

Comme vous pourrez le constater, les réflexions de la philosophe sont toujours actuelles, qu’elles touchent à la géopolitique ou aux relations interpersonnelles. C’est qu’elle s’intéresse à l’humain dans ce qu’il a de plus atemporel et universel. Ses propos sur le consentement ont de curieuses résonance à l’heure de Balance ton porc et de la lutte contre le viol, l’inceste ou la pédophilie et les Athéniens de Thucydide ne sont pas sans rappeler les puissances coloniales ou totalitaires de l’entre deux guerres ou les États-Unis d’aujourd’hui qui ne s’embarrassent guère du consentement des autres nations…

Continuer la lecture de Luttons-nous pour la justice ? par Simone Weil, extraits choisis

Écologie ou écologisme : du flou dans les termes…

Écologie et écologisme sont deux termes souvent employés l’un pour l’autre, mais qui recouvrent pourtant chacun plusieurs sens bien différents variant en plus selon les auteurs. Pour tenter d’y voir (un peu) plus clair, voici quelques références, sur la question.

Écologie et écologisme, un article de Wikipédia.

Fabrice Flipo, « Qu’est-ce que l’écologisme ? »Socio-logos, n° 12, 2017.

Jean-Dominique et Philippe Lebreton. « Ecologie et Ecologisme : une frontière poreuse ? », SFE², 15 février 2019.

Jean Baechler. Écologie ou écologisme ? Raison et pertinence des politiques environnementales. Paris : Hermann, 2020. Présentation.

  • Cet ouvrage, fort intéressant par ailleurs dans son analyse approfondie des ressorts de l’écologisme, est aussi un réquisitoire contre un certain écologisme radical. Cependant, sans ce dernier, y aurait-il eu prise de conscience de la crise écologique actuelle ?

Les effets de la crise écologique sur la pensée, les mouvements socio-politiques et la création culturelle

Au-delà du déni des climatosceptiques et des émotions dont elle est la cause (éco-anxiété et solastalgie), la crise écologique suscite une grande diversité de réactions dans la pensée, l’action politiques et sociétale et la création culturelle. C’est ce que je voudrais synthétiser dans cette webographie renvoyant à mes chroniques antérieures liées à ce thème.

Continuer la lecture de Les effets de la crise écologique sur la pensée, les mouvements socio-politiques et la création culturelle

Quand l’écologie entre en politique ou les deux origines de l’écologie politique : une webo-bibliographie

L’écologie est entrée en politique par deux voix différentes et parfois opposées : l’écologisme, né dans la société civile, va nourrir les premiers mouvements et partis écologistes pendant que les Etats vont tenter, avec plus ou moins de conviction et de sincérité, d’apporter une réponse à la crise environnementale.

Continuer la lecture de Quand l’écologie entre en politique ou les deux origines de l’écologie politique : une webo-bibliographie

L’abstention aux élections est-elle condamnable ? Et le vote blanc ?

Se moquer de la philosophie, c’est vraiment philosopher.

Blaise Pascal

Se moquer de la politique, est-ce vraiment faire de la politique ?

Sujet de philo imaginaire

Un peu plus de 66 % d’abstentionnistes au premier tour des élections régionales et départementales dimanche dernier. Deux électeurs sur trois ne se sont pas déplacés. Un record. Et partout le même lamento éploré.

Personnellement, à l’abstention définie comme le fait de ne pas se rendre aux urnes un jour d’élections, je préfère le vote blanc, où l’électeur se déplace pour exprimer son non-adhésion aux propositions des divers partis en lice. Il témoigne ainsi d’un engagement dans le non-engagement, voire même d’une critique du système politique en place. Malheureusement, il n’est toujours pas reconnu de manière pleine et entière, car, s’il est bien comptabilisé, il n’est toujours pas intégré dans les suffrages exprimés.

Continuer la lecture de L’abstention aux élections est-elle condamnable ? Et le vote blanc ?

Une phrase à méditer d’Antonio Gramsci

Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres.

Antonio Gramsci, Cahiers de Prison (1948-1951, cahier 3)

J’ai trouvé cette citation dans le numéro des Carnets de la drôle de guerre des rédacteurs de Philosophie magazine daté du 21 avril 2020. Abonnez-vous, c’est gratuit !

La citation exacte est :

La crise consiste justement dans le fait que l’ancien meurt et que le nouveau ne peut pas naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés.

Mais il faut bien reconnaître que la première proposée a plus d’allure et de force.

Un dictionnaire bibliographique de socialistes espagnols

En cette période de confinement, je m’occupe entre autre avec du catalogage en ligne. En cherchant à identifier un auteur qui se trouvait un syndicaliste catalan, j’ai découvert le site d’une fondation portant le nom d’un homme politique espagnol du tournant des XIXe et XXe siècles, Pablo Iglesias (1850-1925), le fondateur du Parti socialiste ouvrier espagnol (Partido Socialista Obrero Español, PSOE) et du syndicat socialiste de l’Union générale des travailleurs (Unión General de Trabajadores, UGT). Parmi les ressources du site, je vous signale plus particulièrement un dictionnaire biographique du mouvement socialiste espagnol de sa fondation en 1879 à la mort de Franco en 1975.

Autour de Machiavel

Je viens de lire Plus ça change de Somerset Maughan (titre original : Then and Now) . Dans ce roman, Niccolo Machiavel est envoyé à Imola par la République de Florence. Il doit y rencontrer le nouveau maître de la Romagne, le duc de Valentinois, un homme dont la volonté de conquête ne semble pas avoir de limites, le terrible et très habile César Borgia. Les multiples entrevues avec cet animal politique ne seront pas sans conséquence sur les idées que se fait le deuxième secrétaire de la chancellerie sur le pouvoir, sa conquête et sa conservation.

Continuer la lecture de Autour de Machiavel