Archives par mot-clé : Romans et nouvelles

La traite, l’esclavage et leur abolition chez les écrivains et artistes de l’époque : petite biblio-webographie

Sites à visiter

Francophone Slavery

The Image of the Black in Western Art

Traite négrière, esclavage et abolition : pour un inventaire muséographique

Ouvrages littéraires, philosophiques et autres

Gabriel Mailhol. Le philosophe nègre, et les secrets des Grecs. 1764.

Louis-François Archambault, dit Dorvigny. Le Nègre blanc. 1775.

Continuer la lecture de La traite, l’esclavage et leur abolition chez les écrivains et artistes de l’époque : petite biblio-webographie

Les cartes géographiques dans les Voyages extraordinaires

Carte figurant dans Le Tour du monde en 80 jours. Extrait de la page Maps from the Extraordinary Voyages sur le site Garmt’s Jules Verne Pages.

Dans ses Voyages extraordinaires, Jules Verne a proposé de nombreuses cartes aux lecteurs. Tel est en résumé le propos de l’article ci-dessous.

Le Tour du monde en 80 jours et ses adaptations

En regardant sur France 2 une série adaptée de façon très infidèle, mais néanmoins fort plaisante du célébrissime roman de Jules Verne, Le Tour du monde en 80 jours,

j’ai voulu en savoir un peu plus sur ses autres adaptations. J’ai ainsi trouvé Le Tour du monde en 80 jours et ses adaptations : quelle actualité pour le Voyage extraordinaire de Jules Verne ? par Bertille Würgel, un mémoire de master soutenu en 2012. A lire pour commencer, ainsi que sa bibliographie.

Continuer la lecture de Le Tour du monde en 80 jours et ses adaptations

Littérature et écologie

Escoute, Bûcheron, arreste un peu le bras :
Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas ;
Ne vois-tu pas le sang, lequel dégoûte à force,
Des Nymphes qui vivoient dessous la dure escorce ?

Eh quoi ! tout est sensible !
Pythagore.

Homme, libre penseur ! te crois-tu seul pensant
Dans ce monde où la vie éclate en toute chose ?
Des forces que tu tiens ta liberté dispose,
Mais de tous tes conseils l’univers est absent.

Une sensibilité “écologique” en littérature existe longue date. Sans remonter à Ronsard, Jean-Jacques Rousseau et Bernardin de Saint-Pierre, le romantisme, les “Vers dorés” de Nerval ou Du progrès dans ses rapports avec le petit bourgeois et avec les maîtres d’école de Rodolphe Töpffer sont là pour en témoigner.

Continuer la lecture de Littérature et écologie

La Vie d’un simple par Émile Guillaumin

Dans Nous paysans, remarquable documentaire de Fabien Béziat et Agnès Poirier diffusé hier soir sur France 2, il est un instant question d’Émile Guillaumin, un écrivain-paysan et militant syndicaliste.

Il fut le premier à décrire la condition paysanne de l’intérieur avec notamment un ouvrage paru initialement en 1904, La vie d’un simple, mémoires d’un métayer. Plusieurs éditions sont disponibles en ligne si vous souhaitez les lire :

Continuer la lecture de La Vie d’un simple par Émile Guillaumin

Basil Zaharoff, suite

Dans une précédente chronique voici bientôt cinq ans, j’ai déjà évoqué Basil Zaharoff (1849-1936), célèbre marchand d’armes qui a inspiré Hergé. Et voici qu’à La grande librairie de ce 17 février, Jennifer Richard a présenté son roman, Le diable parle toutes les langues, consacré à ce triste sire qui n’en est pas moins un sacré personnage romanesque. Future lecture sans doute…

Quelques critiques de la société de consommation

En complément de mes chroniques sur la décroissance, je voudrais assembler ici quelques documents sur la critique de la société de consommation. Moquée par Boris Vian (La complainte du progrès)…

Jacques Debroncard (J’suis heureux)…

Continuer la lecture de Quelques critiques de la société de consommation

Relire Face aux feux du soleil au temps du corona

Face aux feux du soleil (titre original : The naked sun) d’Isaac Asimov fait partie du cycle des Robots. Pour être précis, il s’agit de la suite des Cavernes d’acier, qui met en scène le tandem formé par l’inspecteur Lije Baley et son collègue R. Daneel Olivaw. R. pour Robot, car R. Daneel est un androïde.

Pourquoi s’intéresser à cet ouvrage ? C’est que m’est revenue en mémoire une des caractéristiques les plus frappantes de Solaria, la planète où se déroule la deuxième enquête de notre duo de policiers : les habitants y sont habitués dès l’enfance à ne communiquer que par les moyens de télécommunication (écrans, hologrammes) et à n’avoir aucun contact physique direct. Cela ne vous rappelle rien, en ces temps de réseaux sociaux omniprésents et de distanciation sociale décrétée d’en haut ?

Continuer la lecture de Relire Face aux feux du soleil au temps du corona

Épidémies et littérature : bibliowebographie

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre,
La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
On n’en voyait point d’occupés
A chercher le soutien d’une mourante vie ;
Nul mets n’excitait leur envie ;
Ni Loups ni Renards n’épiaient
La douce et l’innocente proie.
Les Tourterelles se fuyaient :
Plus d’amour, partant plus de joie. […]

Jean de La Fontaine, Les animaux malades de la peste

L’étonnante crise sanitaire que nous traversons ne manquera pas d’inspirer dans quelques mois ou quelques années des romans ou d’autres œuvres littéraires. Du coup, je vais explorer un peu le thème des épidémies en littérature. Je commencerai par quelques études sur ce thème avant de vous proposer une liste d’œuvres.

Voir aussi les chroniques suivantes :

Dernière mise à jour : 18 octobre 2023.

Continuer la lecture de Épidémies et littérature : bibliowebographie