Archives par mot-clé : Situationnisme

Les bureaucrates se ramassent à la pelle et autres chansons de l’album « Pour en finir avec le travail »

En écoutant une émission consacrée à Guy Debord et la société du spectacle, j’ai entendu cette chanson chantée par Vanessa Hachloum, alias Jacqueline Danno

… extraite de Pour en finir avec le travail (1974), album de chansons détournées par les situationnistes produit par Jacques Le Glou. La vie s’écoule, la vie s’enfuit, autre chanson déjà signalée ce carnet, en est également tirée. : .

Ces « chansons du prolétariat révolutionnaire » ont été écrites par Guy Debord, sa compagne Alice Becker-Ho, Raoul Vaneigem, Étienne Roda-Gil et Jacques Le Glou. Elles sont chantées par Jacques Marchais, Jacqueline Danno et Michel Devy. Il s’agit pour la plupart détournements de chansons connues (Il est cinq heures d’après Dutronc-Lanzman, La bicyclette de Barouh-Lai devenue La mitraillette, Les bureaucrates se ramassent à la pelle d’après Prévert-Kosma, La makhnovstchina d’après A l’appel du grand Lénine…). L’bon dieu dans la merde, est la seule chanson historique : elle a été chantée par Ravachol en montant à l’échafaud.

Le disque a été réédité en 1998 par EPM, et à nouveau en 2008 sous le titre Les Chansons Radicales de Mai 68.

Ecouter l’album

Guy Debord à Radio France

Pour compléter ma documentation sur le situationnisme, voici quelques émissions concernant Guy Debord sur des chaînes de Radio France.

  • France Culture lui a consacré une série de quatre émissions dans le cadre des Chemins de la philosophie par Adèle Van Reeth en avril 2017.

Ne travaillez jamais ! La critique du travail en France de Charles Fourier à Guy Debord

Alastair Hemmens. Ne travaillez jamais ! La critique du travail en France de Charles Fourier à Guy Debord. Albi, Crise & Critique, 2019.

Présentation(s) de l’ouvrage

  • Pour une critique radicale du travail (septembre 2019) : dans le cadre de l’émission Liberté sur paroles sur Aligre FM 93.1, la journaliste Eugénie Barbezat s’est entretenue avec Alastair Hemmens autour de son ouvrage.
Continuer la lecture de Ne travaillez jamais ! La critique du travail en France de Charles Fourier à Guy Debord

La vie s’écoule, la vie s’enfuit…

Hier soir, le mardi 17 avril 2018, France 2 proposait une soirée documentaire sur 1968 avec 68 de Patrick Rotman, Les hommes de Billancourt de Caroline Pochon, et Place aux Jeunes ! Des beatniks aux punks. C’est en regardant ce dernier que j’ai saisi au vol cette chanson interprétée par Jacques Marchais dont les paroles sont de Raoul Vaneigem et la musique Francis Lemonnier.

Continuer la lecture de La vie s’écoule, la vie s’enfuit…

Mai 68 en France : quelques ressources en ligne

Généralités

Article de Wikipedia

Mai-68.fr 1968-2008 : retour aux sources, un site créé par le le CODHOS (Collectif des centres de documentation en histoire ouvrière et sociale)

Mai 68 en quarantaine, colloque de mai 2008 disponible sur Canal U

Continuer la lecture de Mai 68 en France : quelques ressources en ligne

Fragments d’Histoire de la gauche radicale

En cherchant des informations sur L’encyclopédie des nuisances, un collègue (merci David) a découvert ces Fragments d’Histoire de la gauche radicale, site fort intéressant d’archives et sources de la gauche radicale et/ou extraparlementaire. Vous y trouverez un très grand nombre de documents, notamment des revues, émanant de mouvements constestataires très divers : Commune de Paris, mai 68, situationnisme, anarchisme, maoisme et tant d’autres. Continuer la lecture de Fragments d’Histoire de la gauche radicale

Internationale situationniste (suite)

Pour faire suite à deux chroniques déjà anciennes, je voudrais vous signaler l’ouvrage d’Anna Trespeuch-Berthelot, L’internationale situationniste. De l’histoire au mythe (1948-2013), paru en août 2015 aux Presses universitaires de France, ainsi que de celui de d’Eric Brun, Les situationnistes. Une avant-garde totale, publiés aux CNRS éditions en 2014. Continuer la lecture de Internationale situationniste (suite)

Le mouvement situationniste, un ouvrage de Patrick Marcolini

J’ai déjà abordé l’Internationale situationiste et Guy Debord dans une précédente chronique voici bientôt deux ans. Cependant, mes connaissances sur la question restaient assez succinctes. 

Le mouvement situationniste de Patrick Marcolini  me permet de combler mes nombreuses lacunes sur la question. Vous trouverez dans cet ouvrage dense paru cette année aux éditions L’échappée tout ce que vous désirez savoir sur les origines et le développement de l’IS de 1952 à 1972 ainsi que sur son héritage après son auto-dissolution à travers l »étude de ses pratiques, ses concepts, ses références, ses relations avec d’autres mouvements (Lettrisme, Panique…). Une bibliographie sélective complète les nombreuses notes, nous invitant à de nouvelles lectures.

Continuer la lecture de Le mouvement situationniste, un ouvrage de Patrick Marcolini

In girum imus nocte et consumimur igni, Guy Debord et l’Internationale situationniste

(Dernière mise à jour 17 octobre 2020)

Une rareté : un film de Debord projeté à l’université de Tours

Jeudi dernier était projeté à l’université François-Rabelais In girum imus nocte et consumimur igni. film de Guy Debord, dont le titre palindrome est emprunté à un vers de l’Enéide.  Cela se passait dans le cadre de la résidence de Marc-Antoine Mathieu à Tours en relation avec son atelier sur le détournement d’images. Continuer la lecture de In girum imus nocte et consumimur igni, Guy Debord et l’Internationale situationniste